AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Freische
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Mar 22 Avr - 21:47

Le jeune homme s'était réveillé ici. En effet, son ancienne maitresse l'avait revendu dans ce lieu qui était des plus étranges. Mais en même temps, il avait l'habitude d'être humilié, depuis toutes ces années qu'il était qu'un vulgaire esclave. Doucement il quittait son état léthargique pour reprendre le dessus sur la réalité. Ouvrant délicatement ses yeux de couleur émeraude, ceux-ci parcouraient la salle dans laquelle, il se trouvait. Une odeur de renfermé planait dans l'air ce qui n'était pas des plus agréable. Ses cheveux en bataille sur la tête, une mèche lui gênant un peu la vue. C'est à ce moment là qu'il se rendait compte qu'il ne pouvait pas bouger. Les muscles de ses jambes et de ses bras étaient bandés, il aurait tant aimé pouvoir se dégourdir un peu mais rien à faire. Les chaines étaient beaucoup trop lourdes et solides pour lui malgré son corps plutôt musclé.
C'est alors qu'une femme entra dans la pièce où il était, elle était vieille et plutôt du genre horrible, c'était une vampire à coup sûr. Instinctivement, il jeta un œil sur sa tenue et là, ce fut le choc. Niels n'avait aucun vêtements, il était complètement nu comme un ver. Avec la présence de l'hôte de ces lieux, la vieille dame s'approcha de lui et le regarda dans le moindre détail. Apparemment, il allait bientôt partir, il ne voulait pas d'elle. Mais elle lui attrapa brutalement le menton et lui releva la tête en écartant sa mèche de cheveux. C'est alors que son visage exprima une sorte de dégout, surement dût à la présence de sa cicatrice. Le jeune homme avait un accident durant son enfance, une cicatrice parcourait son visage et cela ne plaisait pas à la vieille pie. Quand elle s'en plaignait au vendeur, il adressa un regard méprisant à l'esclave et s'excusa auprès de la dame avant de se diriger vers une autre cellule probablement.
Un sourire se dessina sur ses lèvres quand elle sortit de la salle. Il était plutôt content qu'elle ne l'est pas acheter. C'était bien la première fois qu'il devait remercier sa cicatrice, d'habitude, elle ne lui apportait que des problèmes. Mais rapidement, le jeune homme sentit le besoin de sortir de ce trou. Et finalement, une maitresse ne serait pas de refus. Patiemment, il attendait donc qu'une jeune femme vient le chercher.


*Sortir...*

Son regard se posa alors sur la porte entendant des pas s'approchaient de sa cellule, il espéetait sincèrement que quelqu'un entre, de toute façon, il fallait bien qu'il reprenne son rôle d'esclave un jour ou l'autre et étant plutôt docile, il ne devrait pas avoir trop de mal à se caser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Lhiannan Shee
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: Jeune éternellement
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Tout dépend de toi ?
Situation sentimentale: N'éprouve aucun sentiment

MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Mar 22 Avr - 22:25


Lhiannan parcourait les couloirs de son pas silencieux, sa longue robe frôlant à peine le tapis élimé. Elle semblait ailleurs, comme d’habitude, son regard bleu pâle fixant un point quelque part au loin. Mais elle ne faisait pas que rêvasser en se promenant dans le château. Contrairement aux autres jours, elle avait un but.

Empruntant des escaliers cachés derrière une tenture représentant une scène d’orgie, elle atteignit enfin le troisième étage. Au fond du couloir, une imposante porte en bois portait l’écriteau « Slave Shop ». Elle entendait d’ici les gémissements, les plaintes des esclaves. Ses lèvres se pincèrent dans une moue de dégoût. Elle imaginait déjà ces êtres inférieurs, attachés comme des animaux.

Retenant un haut-le-cœur, elle souleva d’une main son jupon et pénétra dans l’immense salle. On aurait dit la prison à quelques détails près. Ici, les esclaves étaient enchaînés au mur, comme les prisonniers. La seule différence résidait dans les cachots, qui n’était pas munis de barreau, mais qui était de vrais pièces, bien que minuscules. Bref, on ne pouvait pas voir ce qu’elles contenaient, ou plutôt qui elles contenaient.

Lhiannan s’approcha d’un bureau miteux, derrière lequel un écriteau branlant annonçait « accueil ». Un vampire entre deux âge apparu bientôt avec une vieille Lady, un sourire satisfait aux lèvres. Finissant sa vente, il se tourna bientôt vers elle pour lui demander le motif de sa visite.

« Je voudrais un esclave »

La phrase était simple, un peu idiote même : venir dans un slave shop voulait forcément dire qu’elle cherchait un esclave. Mais elle n’était pas en état de trop penser, car bientôt l’ambiance malsaine de la salle lui donna la nausée. Elle suivit l’homme jusqu’à une première salle, où un jeune homme maigre lui jeta un regard vicieux, montrant ses canines pointues. Le dégoût faillit la submergea, et elle failli rebrousser chemin.

« Un humain de préférence »

L’homme la conduisit jusqu’à une salle qui semblait encore plus minuscule que les autres,à l’autre bout de l’accueil. Lorsqu’il ouvrit la porte, les yeux de Lhiannan tombèrent aussitôt sur le corps pâle d’un jeune homme. Pieds et poings liés. Une chevelure en bataille qui contrastait avec la couleur de sa peau et d’où s’échapper quelques mèches, cachait son visage à la Lady.

« Laissez nous »

Le vendeur lui jeta un œil étonné mais obéit tout de même fermant la porte derrière lui.

« Quel est ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Freische
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Mer 23 Avr - 15:23

Les bruits des pas s'arrêtèrent juste devant sa porte. Une certaine tension s'installa en lui, il devait être à la hauteur des attentes de la femme qui allait entrer. Se mordillant légèrement la lèvres inférieur, il regarda le vendeur pénétrer dans la pièce juste devant une demoiselle. Instinctivement, le jeune esclave pencha légèrement la tête que le côté comme s'il était en train de l'analyser. En fait, il était plutôt sous le charme, la jeune fille qui venait d'entrer était tout simplement jolie.
Quelque chose l'intriguait tout de même, elle avait demandé à l'homme de la laisser seule avec lui dans cette pièce. Peut être que sous ses apparences de femme posée et sage, elle était du genre sadique, il ne pouvait pas le savoir mais beaucoup de question le démangeait à cet instant. Le vendeur s'exécuta et ils se retrouvèrent seuls dans la cellule.
Restant toujours à distances, elle lui demanda son nom. C'était peut être une question piège, il réfléchit alors un petit moment avant de lui répondre. Beaucoup de maitre renommé leur esclave comme il le voulait. Niels quitta le jeune femme des yeux et fixa un moment le sol, lui dire la vérité ou bien inventer un nom rapidement. Il poussa un léger soupire puis lui annonça finalement son vrai prénom. Il n'avait pas parlé depuis un bon moment alors il se râcla doucement la gorge avant de parler.


- Niels, je m'appelle Niels...

C'était tentant de lui retourner la question mais il n'était pas chez lui, il devait se soumettre à elle. D'où qu'elle vienne, elle avait forcément une position plus forte que la sienne, plus haute que celle d'un esclave. De toute façon, dans ce château, rien n'est plus bas qu'un esclave. Relevant délicatement la tête, il regardait la demoiselle, en se demandant si elle allait approcher et elle aussi, être dégoutée par son visage. Mais il voulait sortir, l'extérieur devait être mieux que ces cachots de toute façon et même s'il devait en échange obéir à une femme.

- Faîtes qu'elle me sorte d'ici...

Niels avait murmuré tout doucement ces mots et contre sa volonté. Il l'avait juste pensé, il ne voulait en aucun cas le dire à haute voix. Avec un peu de chance, elle ne l'avait pas entendu, il espérait sincèrement. Le jeuen homme baissa la tête et attendait la suite de l'interrogatoire en essayant de ne plus murmurer ce qu'il pensait, il s'en voulait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Lhiannan Shee
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: Jeune éternellement
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Tout dépend de toi ?
Situation sentimentale: N'éprouve aucun sentiment

MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Mer 23 Avr - 17:42

Lhiannan observa un instant le jeune homme, sans bouger. Sa voix était douce, légèrement grave. Niels… La Lady songea un instant à quel point le nom d’une personne l’inscrivait en tant qu’individu et non en tant qu’objet. Changer son nom revenait à l’assimiler à une chose. Mais l’esclave n’est-il pas uniquement bon à cela?

Le jeune homme murmura un vœu à propos de sa libération, ce qui n’échappa pas à l’ouie fine de La Lady (encore une caractéristique utile pour les vampires). Il voulait sortir? Il était sur le bon chemin…
Lentement, elle s’approcha du corps nu allongé à même le seul. Elle se pencha sur lui et, attrapant son menton d’une main, elle balaya les quelques mèches rebelles qui cachaient ses yeux. Il était beau, aucun doute là-dessus. Ses yeux verts scintillaient d’une étrange lueur, et la pâleur de sa peau les faisait ressortir d’avantage. Des traits fins, une bouche parfaite… La Lady se perdit dans la contemplation du visage de Niels… Puis son regard tomba sur la longue cicatrice. Etrange, elle ne l’avait même pas remarqué tant elle s’était laissé séduire par les deux orbes émeraudes. Du bout des doigts, elle l’effleura, redessinant la ligne qui sillonnait la joue. Elle fut étonné par la tiédeur de sa peau, alors qu’aucun vêtement ne le protégeait contre le froid humide de la cellule.

Doucement, elle caressa la joue de l’esclave. Elle apprécia la douceur et… se releva immédiatement, étonnée elle-même par le geste qu’elle venait d’avoir. Elle tenait sa main comme si ce qu’elle venait de toucher l’avait brûlée. Et c’est sans un regard pour le jeune homme que la lady sortit précipitamment de la pièce.

Dehors, elle alla s’appuyer sur le mur à côté deu bureau d’accueil. Les murs suintaient, mais elle n’y fit guère attention. Elle revit le corps pâle étendu, offert à ses pieds, le visage doux et la lueur rebelle qui brillait dans ses yeux.

Lorsque le vendeur arriva, il fut étonné par l’expression de la Lady
-Quelque chose ne va pas? Ah oui évidemment! Sa cicatrice est monstrueuse n’est-ce pas?

-C’est celui là que je veux.
Annonça-t-elle dans un souffle
-Pardon? Mais enfin il…
-Celui là !

Le cri lui échappa. Le vendeur la regarda étrangement, croyant probablement avoir à faire à une démente, s’éloigna à nouveau vers la cellule au bout du couloir tandis que Lhiannan tentait de reprendre le dessus sur les émotions que l’esclave Niels avait déclenchées en elle. Esclave humain… elle se répéta plusieurs fois son statut social, pour se persuader que cet Adonis n’était rien d’autre qu’un vulgaire jouet entre ses mains.
Et c’est avec un visage de marbre qu’elle regarda le vendeur revenir vers elle pour le paiement. Lorsqu’elle retourna dans la cellule quelques minutes plus tard, c’est avec un visage de marbre qu’elle examina à nouveau son « achat ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Freische
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Mer 23 Avr - 18:41

Alors qu'il relevait doucement son regard, Niels fut surprit de la voir si proche de lui alors que quelques secondes plus tôt, elle était encore près de la porte. Il n'avait pas sursauté non, mais un léger mouvement de recul, comment n'avait-il pas pus l'entendre se déplacer ? Il se dit qu'il devait être plongé dans ses pensées mais elle devait être très discrète aussi. Les yeux de la jeune femme ne l'avait pas quittaient depuis qu'elle avait pénétré dans la pièce. Un sentiment bizarre de se sentir ainsi observé, examiné et jugé. Que pensait-elle de lui ? Niels était-il le genre d'esclave qu'elle recherchait ou non ?
Elle se pencha tout doucement et prit son menton d'une main comme pour l'immobiliser. Le jeune ne bougea pas d'un cil lors de l'inspection, même son rythme cardiaque était normal. Niels sentit tout de suite de la douceur chez elle, une chose qu'il aimait plus que tout chez une femme, c'était agréable. Elle dégagea son regard puis se perdit dedans, il en profita donc pour la regarder à son tour, elle avait un beau visage mais il paraissait si fermé. Puis son regard s'arrêta, le jeune homme savait qu'elle venait de se rendre compte de la balafre qui parcourait son visage, il aurait voulut se cacher à ce moment là. La deuxième mains de la demoiselle s'approcha de son visage, ses doigts entrèrent alors en contact avec sa peau, ils étaient si froid qu'un frisson parcourut la totalité de son corps. Une sensation étrange mais agréable, son cœur battait plus fort contre sa poitrine. Elle était en train de parcourir la longueur de sa cicatrice puis sa main glissa le long de sa joue. Niels ferma un instant les yeux pour profiter puis tout s'arrêta d'un seul coup.
Quand l'esclave rouvrit les yeux, elle était en train de passer la porte, il aurait voulu lui dire quelque chose mais s'était trop tard...


- Attendez...

Niels serra son poing puis soupira et se laissa mollement retomber sur la table. Décidément, personne ne voulait de lui, mais pourquoi ? Un esclave ne devait pas être beau, seulement savoir rendre des services à son maitre et il en était tout à fait capable. Fermant les yeux, il essayait de penser à autres choses, il y aurait bien une femme qui passerait outre son apparence non ? Après tout, lui avait bien réussit à vivre avec cette cicatrice, les autres pourraient faire de même. Mais, il est vrai qu'il n'avait pas l'attitude des nobles, mais plutôt celle d'un chat de gouttière qui trainait un peu partout, un esprit un peu rebel.
A peine deux minutes après, le vendeur entra dans la cellule il écarquilla les yeux, s'attendant à ce qu'il l'insulte car il n'arrive pas à le vendre mais non. il lui enleva les châines en lui refilant négligemment ses vêtements.


- Tu bouges pas, elle va revenir te chercher... Une vraie dingue...

Le jeune homme ne prit pas la peine de lui répondre, se demandant simplement pourquoi il pensait qu'elle était dingue. Lui, la trouvait plutôt parfaite comme maitresse et il était loin d'être déçue. Il se releva alors puis enfila rapidement ses vêtements, il se sentait alors plus à l'aise. Habillé d'un jean et d'un tee-shirt à manche longue, ce qu'il possédait dans le monde humain avant d'attérir ici. Le vendeur repartit alors en fermant la porte, pendant ce temps, il se massa les poignets douloureux à causes des chaines et il se dégourdit un peu les jambes. la porte s'ouvrit de nouveau et il eu un léger sursaut en aperçevant sa nouvelle maitresse qui le regardait, toujours impassible. Un léger sourire s'afficha sur ses lèvres, très discret. Il ne bougeait plus, attendant qu'elle décide pour lui, il osa tout de même la remercier.

- Je vous suis infiniment reconnaissant pour ce que vous venez de faire... Merci.

Ses yeux émeraudes se reposèrent sur elle et il ne dit plus rien en patientant, heureux d'être enfin libre du moins, en quelques sortes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Lhiannan Shee
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: Jeune éternellement
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Tout dépend de toi ?
Situation sentimentale: N'éprouve aucun sentiment

MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Jeu 24 Avr - 20:59


Merci? Même si Lhiannan fut touchée, elle n’en montra rien. Le toisant d’un air dur, elle entreprit de le détailler à nouveau. Il lui plaisait c’était évident -d’où son attitude- mais elle craignait tant de s’attacher à quelqu’un, a fortiori a un être inférieur à son rang qu’elle s’emmurait dans un silence buté. Avec ses vêtements, il était parfaitement normal. Pour être déjà allée quelques fois à Tokyo, elle reconnu le style, et se dit que si elle l’avait croisé dans la rue, elle n’aurait pas remarqué qu’il n’était qu’un esclave.

Seules ses joues qui commençaient à se creuser démontraient son manque d’alimentation. Elle se rapprocha de lui jusqu’à coller son corps contre le sien, appréciant à nouveau cette chaleur qui l’avait quittée. Levant le tête, elle plongea à nouveau son regard dur dans celui plus tendre du garçon. Elle resta là, sans parler, sans bouger, se noyant dans le regard de celui qui était tout près de briser ses barrières. Et pourtant elle ne savait rien de lui à part son nom. Il lui semblait pourtant que ses yeux parlaient pour lui, et qu’aucun mot de pouvait parfaitement décrire toutes les émotions qu’ils dégageaient. C’était tellement cliché comme idée, pensa-t-elle, et pourtant c’était exactement ce qu’elle ressentait.

Elle prit sa main dans la sienne, et la levant jusqu’à son visage, elle approcha sa bouche du poignet de Niels. Elle embrassa doucement la peau tendre, levant les yeux vers ceux de l’autre, un regard plus tendre cette fois. Elle ne voulait pas l’effraye, juste goûter… Elle lécha la peau, puis enfonça doucement ses canines dans la chair chaude. Son sang avait un goût enivrant, comme elle l’avait pressenti dès le premier coup d’œil. C’était un mélange de toutes sortes de saveurs, épicées, sucrées… Elle écarta sa bouche de leapu meurtrie où deux gouttes de sang perlées. Elle les lécha rapidement avant de prendre un tissu blanc dans sa poche, dont elle entoura la blessure. Elle ne lui avait pas pris trop de sang, juste assez pour être sure qu’elle avait trouvé celui qu’il lui fallait. Elle leva à nouveau les yeux vers lui, une légère appréhension sur le visage. Et s’il la regardait avec dégoût? S’il affichait cette mine d’indifférence désintéressée? Une légère panique l’envahit mais elle reprit rapidement de dessus -elle avait était élevée dans la noblesse et on lui avait appris l’art du self contrôle poussé à l’extrême.. évidemment-.

Se reculant lentement, elle s’éloigna vers la porte, faisant signe à Niels de la suivre. Ils allèrent s’asseoir devant le bureau de l’accueil, qui semblait chaque minute un peu plus sur le point de s’effondrer sous la tonne de papiers empilés là.

Bien nous allons régler les derniers points et vous pourrez repartir avec lui !

Le vendeur semblait heureux d’avoir conclu l’affaire. Lhiannan, elle, fut pris à nouveau d’une abominable nausée. L’homme parlait de Niels comme d’un animal. Elle avait l’impression de signer les papiers pour l’adoption d’un chien. Une image du vendeur en train de tatouer son oreille pour qu’elle puisse toujours le retrouver grâce à son numéro lui traversa l’esprit. Secouant la tête, elle plongea son regard glacé dans celui de l’homme. Et tant pis s’il la prenait pour une névrosée lunatique.

[HJ : T’es sous garantie au moins ? XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niels Freische
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Ven 25 Avr - 23:29

Sa nouvelle maîtresse ne lui répondait même pas. Le jeune homme perdait alors un peu de sa joie, il se disait que finalement, elle serait peut être comme toutes les autres et qu'il avait eu tort d'avoir pensait le contraire plus tôt. Après tout, comme si une Lady comme elle pouvait avoir une autre relation que maître/esclave avec lui. Niels revenait petit à petit à la réalité, et la tristesse reprit le dessus, il pensait déjà aux ordres qui allaient suivre. Son regard restait cependant doux, il n'arrivait pas totalement à être froid, c'était dans ses gênes.
C'est alors qu'elle s'approcha dangereusement de lui, il ne savait pas trop comment réagir. Par peur, il ne bougea pas d'un poil. Sentant le corps froid de la demoiselle contre le sien, il eu un autre frisson, le même que quelques minutes plus tôt. Le regard de sa maîtresse se faisait tout de suite plus doux, les lèvres de l'esclave s'étiraient alors un petit peu. Niels trouvait qu'elle essayait de jouer un rôle, comme si elle voulait lui cacher sa vraie personnalité. Elle voulait jouer à la maîtresse parfaite, c'était dommage. Alors qu'il se perdait doucement dans le regard de la demoiselle, il sentit la main fraîche de celle-ci prendre la sienne délicatement. Si ce n'était pas elle, il l'aurait retiré instinctivement mais c'était elle, c'était sa maîtresse, c'était celle qui avait tous les pouvoirs sur lui maintenant.
Les lèvres glacées de la vampire se posèrent sur son poignet, il avait compris que s'en était une dès qu'il l'avait vu entrer la première fois. La façon dont elle se comportait et celle de s'habiller. Mais surtout, ce qui l'intriguait le plus, c'était son côté mystérieux, sa beauté si froide qu'il n'oserait à peine la toucher même sous un ordre. Une certaine angoisse l'envahit, si elle l'avait acheté simplement pour le vider de son sang ? Ce serait terrible mais il ne pourrait rien faire contre ça. Puis, elle l'envoûtait avec ses charmes, il ne serait même pas capable de se défendre. La langue de la vampire passa sur son poignet puis elle enfonça ses crocs dans sa peau, il eu un légère grimace sur le moment mais rapidement, il ne sentit plus rien. Seulement cette sensation étrange que son sang quittait son corps comme aspirait, Niels savait que ce n'était qu'une simple sensation mais il préférait penser cela. Lentement, il ferma les yeux et la laissa faire, ce n'était pas si désagréable que cela en fin de compte, tant qu'elle ne lui prenait pas tout...
Une fois sa faim rassasié, elle lécha les gouttes de sang qui perlaient sur son poignet puis lui mit un bandage. Sans savoir pourquoi, il était ému par ce geste, elle pensait à lui. Alors doucement, il lui souffla à l'oreille.


- Mer... Merci...

Sans même lui adresser un regard, elle sortit de la pièce en lui faisant signe de la suivre. Avec un léger soupir, il la suivait de très près puis s'assit avec elle près du bureau du responsable. Le vendeur revint donc avec un sourire satisfait, le jeune homme baissa les yeux et laissa sa maîtresse faire en se levant en même temps qu'elle comme pour veiller sur elle. Le vendeur lui donna les papiers comme quoi l'esclave lui appartenait puis s'en alla de nouveau avec un léger au revoir. Niels se rapprocha de la vampire puis osa lui poser une question.

- Excusez moi... Comment je dois vous appellez mademoiselle ?

Le jeune esclavae passa alors une main dans sa chevelure brune pour dégager son regard qui était rester posé sur sa maîtresse. Remarquant qu'elle avait changé d'attitude devant le vendeur, il lui posa une seconde question.

- Tout va comme vous voulez ? Si je peux faire quelque chose...

[Ni échangé, ni remboursé =P]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Lhiannan Shee
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: Jeune éternellement
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Tout dépend de toi ?
Situation sentimentale: N'éprouve aucun sentiment

MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Lun 28 Avr - 21:16


- Tout va comme vous voulez ? Si je peux faire quelque chose...

Lhiannan se tourna vers le jeune homme et le considéra un instant. Elle savait d’où venait ce malaise à présent… Il lui rappelait tellement son fiancé… Il avait cette même peau diaphane, les même traits fins… Mais a lueur qui brillait dans ses yeux était plus combative. Niels avait beau être un clone de son fiancé, il ne serait pas mort dans cette querelle de famille, à la veille de leur union. Non Niels ne l’auraient pas abandonnée, elle en était sure.

Tu n’es pas un objet Niels. Ne laisse personne te considérer comme tel. Je ne laisserai aucun vampires, nobles ou pas te blesser.

Encore une fois les mots sortirent de sa bouche avant qu’elle ai pu les retenir. Et encore une fois ils lui parurent tellement cliché… Elle se gifla mentalement. Si sa condition le lui avait permit, elle aurait rougi et ses pomettes auraient enfin retrouvées un peu de couleur. Mais heureusement ( ou pas ) pour elle, son visage de changea pas de teinte. Elle ne trouvait pas les mots adaptés, ceux qui auraient rendus en toute authenticité l’affection naissante qu’elle lui portait. Pas parce qu’il Lui ressemblait, comme elle venait de le remarquer. Non, justement parce qu’il était différent.

Lhiannan hésita… et maintenant? D’ordinaire, elle arpentait les couloirs seul, errant dans tout le château. Mais ce n’était pas une occupation passionnante pour un jeune humain. Surtout qu’elle ne voulait pas risquer que quelque un d’autre le repère… Il était à elle. Une violente bouffée de jalousie l’envahit, et sa possessivité si longtemps enfouie repris le dessus l’espace de quelques secondes. Elle n’était pas cruelle ( ou juste un peu quand c’était nécessaire…) mais elle était possessive. Et Niels lui appartenait. Elle ne supporterait pas le moindre attouchement de la part des autres habitants du château., ou peut être, si vraiment cela était nécessaire, de la part du châtelain lui-même. Mais il avait déjà beaucoup à faire…
Entrainant son nouvel esclave à sa suite, elle franchit la lourde porte en bois avec un soulagement visible. Elle était plus que contente de sortir de cette atmosphère malsaine, lourde de souffrances. Répugnant. Une idée étrange lui traversa l’esprit.

*Le pauvre il va penser que je suis folle…*

Niels, que veut-tu faire maintenant?

Elle se tourna vers lui et son visage se fendit d’un charmant sourire, dissimulant toutefois ses canines. Elle repensa d’ailleurs au bandage, et y jetant un œil, elle vit qu’une tache rouge se formait en son centre. Il la dominait d’une bonne vingtaine de centimètres, mais elle aimait ce rapport maître/esclave inversé. Elle attendait maintenant une réponse de la part de Niels, se doutant qu’il ne saurait pas vraiment où aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]   Aujourd'hui à 17:31

Revenir en haut Aller en bas
 
Et voilà... [Pv. Lady Lhiannan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oh ! Les voilà ...
» Single Lady - Timberlake Parody
» louis chedid voilà pourquoi
» The Lady
» LADY MASTERMIND ? Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Corbeille :: Corbeille RP :: Manoir des nobles-
Sauter vers: