AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre. [PV : Joshua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Rencontre. [PV : Joshua]   Mer 14 Mai - 20:34

De la lumière, un flash peut être ? Les voix d'un Homme, non deux... Ou une femme. Un homme et une femme ? Aucune importance après tout, le calme est revenu, enfin. Tout est sombre désormais, la lumière s'est évaporée purement est simplement, comme une lampe qu'on éteint. Les bruits, eux, sont inaudibles. Même si l'on peut encore entendre ceux-ci au loin, en tendant l'oreille, dans un murmure.
Mais ! Qu'est-ce qu'il se passe ? L'éclat revient, le bruit aussi, doucement. Pourquoi ? Hey, vous les voix, taisez-vous ! On peut au moins lui faire cette faveur, non ? Il veut encore dormir nom de Dieu ! De plus, ce n'est pas lui qui a demandé d'être comme ça au début ! Et c'est contre son gré que tout a été fait, alors qu'il rentrait tranquillement chez lui.

Akira entrouvrit un oeil doucement, appréhendant déjà un peu ce qu'il allait voir, même s'il ne se doutait pas encore dans quelle galère il s'était fourré à cet instant. Stupeur ou encore horreur. Comment décrire avec exactitude cette foule de sensations qu'il éprouva à la vue de cette pièce ? Des chaînes, des corps, l'un rejoignant l'autre, et bien d'autres choses qu'il n'aurait jamais cru voir un jour, même dans ses rêves. Il ouvrit le deuxième oeil immédiatement après, pour être sûr qu'il n'était pas en train de faire un rêve. Non... Tout avait l'air réel. En tournant la tête sur le côté, difficilement à cause de sa migraine, il aperçut un homme. Un homme âgé à voir son visage ridé. Il était recroquevillé sur lui-même, des fers rouillés aux poignets, contre un mur en briques. Ses habits étaient sales, presque en lambeaux, et ses cheveux, qui avaient du être d'un magnifique noir à une époque, étaient désormais gras et malpropres. Ils étaient aussi d'une légère teinte blanche, témoignage d'un passé empli de malheurs. Son regard muet, ses grands yeux noirs résignés, au fond desquels on ne devinait qu'une vie de solitude et de misère. Et enfin, sa barbe, longue et en broussaille, pleine d'une multitude de substances dont il ne préférait pas connaître l'origine.

À la vue de l'homme, Akira eut un sursaut et s'éloigna instinctivement. Il essaya du moins car ses fers l'empêchèrent de faire le moindre mouvement. Il ne s'en était même pas rendu compte mais il était attaché, comme les autres. Et solidement en plus. Il tenta quand même quelque chose et essaya de retirer les chaînes, sans succès. Le jeune homme s'arrêta au bout de quelques minutes. Il abandonnait bien vite l'idée de partir d'ici mais cela ne servait à rien de faire le fou sur ses liens, il devrait trouvé une autre solution, plus tard. Son mal de crâne s'estompait au fil des secondes, ce qu'il lui permit de réfléchir, enfin.

Le brun avait vraiment du mal à comprendre dans quelle situation il était. Où se trouvait-il ? Après avoir été enlevé, il ne se souvenait plus de rien. Ses agresseurs, dont il ne connaissait pas le visage, voulaient une rançon ou quelque chose dans le genre ? Sinon pourquoi faire ça ? Mais si c'était le cas, pourquoi lui ? Il ne valait pas grand chose, même rien. Dans sa famille, ce qu'il en restait, les membres étaient tous modestes. À moins que cela soit autre chose, mais quoi ... ? Selon lui, il n'y avait que cette possibilité, le pauvre... S'il savait ce qui allait lui arriver.
Il n'eut pas le temps d'approfondir sa pensée, car des bruits de pas se firent entendre devant la porte. Il allait enfin voir à quoi ressemblait les investigateurs de toute cette mascarade.


Dernière édition par Akira le Mer 14 Mai - 22:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Mer 14 Mai - 21:57

"Lord Cartney, c'est une joie de vous..."

Un regard froid qui suffit à enlever toute idée, toute envie de conversation. Les yeux étaient de glaces... Le geste aussi. Un banal geste de la main, d'une grâce peu commune et d'un air éloquent. Un "Taisez-vous" plus que compréhensible, inaudible et pourtant explicite. Les mots étaient inutiles, le regard et le geste étaient absolument suffisants pour traduire le mépris qu'il éprouvait pour ces gens qui en vendaient d'autres. Si c'était le cas, que faisait il ici? A vrai dire, il s'était perdu. Arrivé depuis peu, il avait tout d'abord passé quelques jours dans ses appartements, ne daignant montrer son angélique visage qu'à son propre miroir. Pourquoi avoir un si beau visage quand personne n'était là pour le voir? Il s'en fichait. Lui voyait seulement l'intense détresse que l'on percevait quelques rares moments, l'angoisse et la solitude sur son visage. Il en avait marre. Marre d'être seul. Mais l'avouer, ce serait sortir de son mutisme, ce serait se dévoiler, indiquer une de ses faiblesses... Il était un Vampire que Diable, un Lord en plus! Il n'avait pas besoin des autres pour se substanter... Pour survivre, et plus précisément vivre.

La pièce était sordide et insalubre, grande et si petite tant les espaces entre chacun des esclaves étaient infimes... Son regard de glace survola la pièce, s'arrétant sur quelques personnes pendant quelques secondes alors que lui même restait à distance. L'endroit le mettait mal à l'aise... Habitué au luxe et à la propreté, l'endroit lui déplaisait. Allez, normalement, il sortirait quelqu'un de cet enfer... L'homme qui l'avait interpellé, voulant au début commencer une conversation qui n'aurait jamais eu de suite, même si Joshua l'avait laissé continuer, se trémoussait à ses côtés, espérant surement voir l'un de ses "produit" partir avec lui. Enfin, Joshua avança, ses cheveux chatains blonds suivant le mouvement de sa tête, caressant agréablement sa joue. Les yeux ne laissait rien transparaitre alors que la bouche était toujours en un rictus neutre, aussi froid que ses yeux. Ses lèvres formaient une barre mince et froid qu'aucun mot ne venait à franchir. Le regard glacé et glaçant se posa enfin sur une silhouette enchainée. Automatiquement, il s'en approcha, intrigué. Attiré.

Le garçon avait dans les dix-sept ans, jugea Joshua alors qu'il s'approchait. Arrivé devant lui, le regard bleu toisant le garçon, il le détailla à loisirs, se fichant que son regard soit lourd ou pesant. Le garçon l'intéressait. C'était tout. S'il devenait son esclave, il devrait s'habituer... Il était grand, peut être autant que lui. Et il était beau, pas la peine de tesiverger là dessus. D'après le regard aiguisé de Joshua, les cheveux étaient noirs, bien que cela pouvait tout à fait être dû à la saleté ambiante ou aux pauvres lumières de la pièce. Levant la main pale et douce de son bras droit, Joshua la passa sur le visage du garçon, bousculant quelques mèches de cheveux nuits au passage, voulant voir ses yeux. Des yeux rouges... Ne prêtant aucune attention aux autres esclaves, son choix était fait. Ce serait lui. Et pas un autre.


"Lord, je ne crois pas que..."


Nouveau regard, nouveau geste. L'homme compris le message et vint détacher le garçon. Automatiquement, la main pâle de Joshua vint encercler le poignet du garçon, emprise de fer qui en se relacherait pas avant qu'il ne l'ait décider. Des papiers à régler, la main enserrait toujours le poignet. Enfin, Joshua daignait reporter son attention vers le garçon, quelques mots franchissant enfin ses lèvres, dévoilant à l'oreille la voix douce et grave, enchantante à l'écoute et si peu utilisée par son propriétaire... Au moins, il lui adressait la parole, bien que le regard soit toujours aussi froid. Lui qui n'avait pas laissé le "vendeur" terminer une seule phrase, voilà qu'il posait une question, entière de surcoit.

"Comment t'appelles tu?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Jeu 15 Mai - 16:03

Akira avait les yeux fixés sur la porte, attendant le moment où ses fameux agresseurs entreraient. Il avait hâte de voir ceux-ci d'ailleurs, même si ses yeux ne traduisaient pas ce sentiment, ni aucun autre désormais. Son visage habituel, qui était d'une inexpressivité des plus total, était revenu à la normal. Il n'eut pas à patienter longtemps, car la porte s'ouvrit, lentement et dans un grincement sinistre. Une ombre. Il avait devant son regard perçant une ombre. Dans l'embouchure de la porte, une autre, impossible à voir de l'endroit où il était, à cause de la trop grande distance entre lui et celle-ci. Non, c'était bien la personne devant qui l'intriguait. Elle était aussi difficile à voir, mais moins quand même. Un homme, une femme ? Le jeune brun ne savait pas trop, mais à voir sa taille qui était identique à la sienne -quoique un peu plus grande,- on pouvait croire qu'il devait appartenir à la gente masculine. En plus, même s'il ne voyait pas très bien, il devinait ses yeux sur les siens.

Il ne se passa rien pendant quelques instants, puis l'ombre s'approcha, enfin, d'un pas lent et lourd. Une fois à sa hauteur, Akira dévisagea ce qui était bien, de toute évidence, un homme. Ce qui le frappa tout d'abord fut la couleur de ses pupilles, incroyablement bleues, comme le ciel ou la mer. On aurait presque pu lire dedans, si son regard n'avait pas été aussi froid et cruel. Ses cheveux, malgré la noirceur du lieux qui empêchait toute objectivité, devaient être bruns. Il devait avoir dans les 18-19 ans. Pourquoi un jeune homme comme lui était-il ici ? C'est lui qui l'avait enlevé ? Celui-ci était pourtant jeune, et même si l'atmosphère qui sortait de son corps n'était pas très rassurante, il doutait qu'il eut fait quelque chose dans cette affaire.
En sentant la main de l'inconnu, l'adolescent eut un moment de recul. C'était inutile puisqu'il était collé au mur, mais quand même ! De quel droit le touchait-il ? Il ne fit pourtant rien, même si de toute manière, il ne pouvait rien faire.

« ... »

Il avait un peu peur à vrai dire. Mais il ne le montrait pas, du moins il essayait -car il avait de plus en plus de mal à avoir un visage impassible. Il faisait tout ça parce qu'il n'avait pas envie qu'on s'apitoie sur lui, ou dans ce cas là, faire plaisir à ces hommes. Et puis, recevoir de la pitié de la part de quelqu'un, chose insupportable pour une personne comme lui, quand on connaissait son passé morbide. En effet, de sa tendre enfance, après la mort de son père, jusqu'à il y a peu, c'était par pitié qu'on lui venait en aide. Quand il s'était retrouvé seul avec sa mère, il avait été logé certains jours par des gens, nourri des fois aussi. Par affection ? Sûrement pas, il n'était pas aimé selon lui. Mais plutôt à cause de la pitié. Pourquoi ce sentiment alors qu'il était mal vue ? Tout simplement car il était impossible pour une personne qui avait toute sa tête de ne rien faire. Une mère alcoolique, n'ayant plus de raison, passant du lit à la boisson dans un mécanisme incroyablement synchronisé. Et à côté d'elle, un petit garçon décharné, au visage sans émotion, déjà. Tantôt dans son lit, la tête sous un coussin, tantôt à côté de sa mère, la regardant elle et son verre, sans même pouvoir pleurer. Comment faire d'ailleurs lorsqu'on savait qu'il n'y avait plus une seule larme dans son corps ? La conséquence de l'avoir trop fait peut être, il ne pouvait plus. Et puis, à quoi bon ? Celui-ci l'aimait, mais elle, il en doutait. En regardant cet être, qui n'était plus trop humain, on pouvait prendre un temps de réflexion. Une mère qui aimait son fils ne pouvait pas devenir comme ça, impossible. L'abandonnait au destin alors qu'il avait tant besoin d'elle. Bizarre, non ? Après sa mort, c'est son oncle qui l'avait recueilli, pour la même raison que tous ces gens, sans aucun doute. Quoiqu'il en soit, il n'aimait donc pas, du moins plus, ce sentiment à son égard.

"Lord, je ne crois pas que..."


C'est la deuxième ombre qui le coupa net dans ses réflexions. Il ne savait pas trop quel échange il y avait eu entre ces deux hommes, mais cet homme -car s'était aussi un homme,- lui détacha ses chaînes. Un court moment de "joie," enfin libre ! Il crut cela pendant quelques instants, hélas, la suite prit une tournure différente.

En effet, la main du jeune homme vint prendre son poignet. Akira leva les yeux vers lui et le regarda. Que voulait-il cet homme ? Il tenta de partir, d'abord doucement, mais sa main était inébranlable. Celui-ci abandonna donc bien vite l'idée de partir. Il attendit que les papiers s'échangent. Quels papiers ? Il ne savait pas plus qu'autre chose. Tout était confus ici.

"Comment t'appelles tu?"

Il se reporta pour la seconde fois vers le jeune homme. Il avait murmuré, d'une voix douce, quoique un peu grave, ces quelques mots. Comment s'appelait-il ? Pourquoi voulait-il le savoir ? Le brun soupira et murmura, non sans un peu de lassitude dans sa voix.


« Tu n'as pas à le savoir, détache-moi... »

C'est vrai, quoi ! Il ne comprenait rien à la situation et un inconnu lui demandait son nom. C'était vraiment une histoire à vous mettre en colère, non ? L'envie de lui mettre un coup, dans n'importe quelle partie de son corps, n'était pas des moindres. Mais il ne devait s'emporter pour l'instant. Il devait avant tout savoir dans quelle galère il s'était mis. Malgré cette résolution, il tentait quand même au fil des minutes de lui faire lâcher prise. Ses gestes du bras étaient de plus en plus visibles.

« Et puis qui es-tu, hein ? Je ne veux pas te suivre ni rien, alors lâche-moi, je te dis... »

Il avait prononcé cela dans un murmure. Il n'était pas en colère, du moins il essayait. Il voulait juste partir de cet endroit de fous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Jeu 15 Mai - 21:27

Le regard froid et hautain du ténébreux ange aux pupilles azurs ne lâchait toujours pas le garçon. Oui, ce dernier serait à lui.... Même s'il ne le désirait pas. Car que cela aille contre son gré ou pas -ce qui étonnerait fort Joshua-, le Lord venait de l'acquérir pour pouvoir profiter pleinement de ses services... Quels qu'ils soient... Pervers? Sûrement... Mais qui pouvait le juger? Les commentaires des autres ne l'atteignaient pas. Il s'en fichait, vivant dans sa solitude qu'un amant d'un soir venait rompre par moment. Joshua était ainsi, solitaire et sombre, mystérieux et attirant... Le parfait ténébreux en somme... Bien qu'il soit loin de se vanter de ce statut. Quand il s'était approché du garçon, il avait vu le mouvement de recul de ce dernier, et la mince ligne que formait ses lèvres s'était légèrement étirée, laissant apparaître le bout de deux canines d'un blanc éclatant et pointue, plus habiles à se planter dans la blancheur délicate d'un cou qu'à autre chose... Après avoir intimé muettement à l'homme de détacher le jeune garçon, ne lui laissant qu'une pauvre demi seconde avant de poser sur lui sa main, démontrant qu'il était sa "propriété" à présent.

La main pâle serrait toujours le poignet du garçon, ne le lâchant sous aucun prétexte, même s'il commençait à s'agiter. Il venait à peine de retrouver une liberté vite perdue à nouveau, tombé qu'il était sous la coupe du Vampire au noble statut de Lord. Il demanda au garçon son nom, construisant, oh rareté incroyable chez lui, une question entière. Pronom interrogatif, verbe, sujet. Bravo Joshua, un pas de plus vers la considération du garçon comme une "personne" et non comme un jouet ou un objet quelconque. La voix du jeune homme était plaisante, mais empli de lassitude, basse et accompagnée d'un soupir. Alors comme ça, le Lord n'avait pas à le savoir, il n'avait pas à connaitre le nom de son servant? Et en plus, il lui demandait de le détacher! On aura tout vu. Et alors, comble de l'insolence en cet instant pour Joshua qui l'avait trainé hors de l'endroit, hors de cette sale sombre et insalubre, il ajouta qu'il ne voulait pas le suivre "ni rien", lui ordonnant pratiquement de le lâcher et lui demandant qui il était, lui, Joshua. L'un des sourcils du Lord se leva devant cette insolence typique des humains alors que le coin de sa bouche s'abaissait en un rictus légèrement moqueur, légèrement autoritaire.

Il prit son deuxième poignet dans sa main, levant les bras du garçon au dessus de sa tête alors qu'il le collait au mur. La position était plus qu'explicite, le brun était bloqué par le Lord contre le mur, ses deux bras collés au mur et maintenus par les mains pâles du Vampire. Le rictus était toujours sur la fine barre de ses lèvres, qui s'entrouvrirent légèrement, dévoilant les dents d'un blanc éclatant et surtout les canines acérées, en cet instant si désireuses de se planter dans le cou blanc et offert au regard bleu de l'homme. Pourtant, il ne fit rien, vider son nouveau servant de son sang ne lui apporterait rien pour le moment, autant le garder totalement valide... Bien que son sang doive être savoureux, comme celui de chaque humain... Oui, l'instinct primaire du vampire reprenait le dessus pendant cette courte seconde où il contemplait le cou offert du garçon, l'instinct de se nourrir, l'instinct qu'il refoula dès qu'il le sentit. Il ne devait pas, du moins, pas encore. Courbant la tête, le souffle chaud du Vampire caressa la peau du cou du jeune homme, l'effleurant de ses canines blanches. Les cheveux châtains du Lord frôlaient la joue du garçon alors qu'il relevait victorieusement la tête, plongeant sans hésitation les yeux bleus dans le regard rouge du garçon.


"Tu n'as pas entendu? Tu es à moi..."

Il se tut, regardant avec son rictus moqueur la réaction du garçon. Il rapprocha sa tête de son oreille pour mordiller le lobe de celle ci, accentuant le mordillement avec l'une de ses canines pointues, sans lui faire de mal, juste pour appuyer ses dires... Cessant son petit manège, il murmura alors au garçon, accentuant certains de ses mots :

"Tu n'as toujours pas deviné? Tu es un Humain, théoriquement asservi par ma race, celle des Vampires... Et tu as eu le triste destin de tomber entre les mains d'un marchant d'esclave, mais maintenant, tu es mon esclave, mon servant... Je peux faire ce que je veux de toi..."

A nouveau, il arrêta de parler, regardant l'impact de ses paroles sur le garçon, amusé de voir la réaction de ce pauvre humain qui venait de tomber sous sa coupe pour le meilleur et le pire, surtout... Pour lui. Quoi que s'il plaisait au Lord, ce dernier pouvait se montrer un tendre amant... Mais gare à lui s'il lui déplaisait. Il reprit, encore une fois :

"N'essaie pas de t'échapper de ce Château, ce serait peine perdue... Le mieux est que tu te fasses à ta nouvelle situation... Et pas de vagues, je peux être très irritable..."

Joshua dé-plaqua le garçon du mur, lui tenant toujours les poignets derrière le dos, prévenant toute tentative de fuite, bien que cette dernière aurait été bien inutile... Les lèvres s'égarèrent dans le cou blanc et si attirant du garçon, savourant son odeur délectable, l'odeur d'un jeune humain... Il prit ses lèvres sans lui laisser le temps de réagir, l'embrassant violemment, lui montrant par là tout le pouvoir qu'il avait sur lui, lui montrant qu'il n'était plus que sa possession. Le baiser était sauvage et violent, de quoi vous retourner mentalement un homme et vous déstabiliser, vous laissant dans un étrange état, abruti sous la violence et le plaisir de sentir une langue insidieuse caresser la vôtre...

"Tu voulais savoir qui j'étais? C'est très impoli de me le demander alors que tu ne m'as même pas répondu. Je m'appelle Lord Joshua Cartney. Cela répond il à ta question? Alors réponds à la mienne... Comment t'appelles tu?"

Le rictus moqueur était revenu alors qu'il le forçait à avancer, à se diriger vers les appartements du Lord. Oui, il était cruel... Pourquoi il faisait ça? Il en avait marre de la solitude et ne pouvait tout simplement pas s'avouer qu'il avait une envie de compagnie, l'envie de sentir quelqu'un à ses côtés. Alors il prenait un esclave, pour le plaisir de le tourmenter... Pour ne plus sentir cette exécrable solitude qui lui pesait. Et voilà que pour en rajouter, il se rendait compte qu'il avait surement plus parlé avec ce garçon qu'avec les autres personnes qui avaient constituées sa vie jusque là. Etrange. Mais peu lui importait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Mer 2 Juil - 16:02

Contre toute attente, Akira n'attendit pas longtemps pour voir la réaction de l'homme à ses dires. Celui-ci avait prononcé sa dernière phrase depuis à peine quelques secondes que l'inconnu lui agrippa le deuxième poignet, avant de lui faire mettre ses bras au-dessus de sa tête. Mais il ne fit pas que cela, hélas. Le jeune homme sentit immédiatement après son corps contre le sien, et vit son visage à la même hauteur que le sien. Chose gênante tout de même. En sandwich entre le mur et l'homme, une possibilité d'action était une nouvelle fois réduite, et cette fois à néant. Il ne pouvait même plus faire un geste à vrai dire, et la pression que l'autre exerçait était inébranlable. D'où tirait-il une force comme ça ? Son corps était de pierre, et il n'avait pourtant pas la carrure d'un athlète. De plus en plus étrange. Quoiqu'il en soit, l'adolescent ferma les yeux, doucement, tentant de réfléchir calmement une nouvelle fois. Quelque chose de très dur lorsqu'on sentait un souffle chaud contre sa peau, et des cheveux incroyablement soyeux sur sa joue.
Que faire maintenant ? Il était fort à en croire ce qu'il avait vu. Pouvait-il avoir une chance contre lui ? Peut être, mais il faudrait le prendre par surprise. Un coup bien placé sous la ceinture, ou bien encore un coup de boule, s'il s'approchait trop de son visage. Pourquoi pas ! L'idée était complaisante. Mais par où partir ensuite ? L'endroit lui était totalement inconnu, et ses couloirs sombres, ses salles sombres, ne l'aideraient pas à retrouver sa route. De plus, n'était-il que deux ? Chose peu probable en regardant les autres prisonniers. Il n'avait pourtant entendu personne, aucun bruit de ce lieu sinistre et morbide. Attendre, oui, c'était la seule chose à faire.

C'est l'homme qui rompu une nouvelle fois le silence. Et de quelle manière ! Alors comme ça, il était à lui ? Cela pouvait faire sourire. Il ne savait pas trop dans quel endroit il était tombé, mais il n'était de toute évidence pas qu'un prisonnier pour CES hommes. Akira ne répondu pas immédiatement, même lorsque un frisson lui parcoura l'échine à cause des dents sur le lobe de son oreille. Ces mots signifiaient clairement la pensée de l'inconnu, mais c'est ce qu'il dit ensuite qui confirma complètement la sienne, même si sa phrase était à moitié incompréhensible.
En résumé, il était un esclave humain, et il était tombé sur un marchant d'esclave pour être vendu à des vampires ? Oui... Heu... Intéressant. Des vampires, hein ? Qui ne connaissait ces fables pittoresques qui étaient comptées chaque soir à des enfants. Ou même vu dans des films ? Des légendes dont les origines étaient mythologiques, voilà tout. Et un marchant d'esclave dans le lot ? Mais l'esclavage n'avait pas été aboli depuis longtemps ? Il existait encore dans certains endroits du monde, mais pas au Japon ! On était tout de même plus au Moyen-âge ! Et pourtant, à voir le geôlier et le "vampire," on aurait presque pu le croire.

Il n'eut pas le temps de placer un mot que "l'autre" reprenait déjà la parole. On avait beau dire, celui-ci était bavard ! Après le vampire, le marchant d'esclave, sa soit disante possession, il y'avait désormais le château. Il comprenait mieux le pourquoi des briques maintenant. Il ne devait pas mentir car lui aussi sentait qu'il se trouvait dans un endroit dans ce genre. S'échapper était peine perdue ? Celui-ci verrait ça au moment venu ! Il ne serait pas dit qu'il se laisserait faire si aisément. Il pouvait déblatérer pendant des heures, Akira s'en moquait. Il était un homme libre et n'allait pas faire plaisir à cet homme parce qu'il se targuait d'être un vampire.

Pour finir en beauté et malgré lui, il l'embrassa. Quelle surprise hein ?! De quel droit faisait-il cela ? Personne n'avait jamais osé mettre la main sur lui, et voilà que maintenant, on l'embrassait comme si de rien n'était ! Aucune douceur dans les gestes. La surprise était-elle qu'il fallut plusieurs secondes au jeune homme pour comprendre. Et ses quelques secondes furent amplement suffisantes pour que l'inconnu puisse goûter ses lèvres.

« Hum... »

Le pire peut être était le fait que ce ne soit pas lui qui mette fin au baiser. En effet, le "vampire" recula sa tête de lui-même, un sourire de nouveau accroché à ses lèvres, et lâche une énième phrase. Lord Joshua, voilà comment il se nommait ? Quel nom idiot, il n'avait définitivement honte de rien !
Au fil des minutes, la colère était montée peu à peu. Maintenant qu'il s'était arrêté -enfin- de parler et qu'il le forçait à marcher on ne sait où, c'était à lui d'émettre son avis. Akira s'arrêta net au milieu du couloir, mettant ses forces dans ses pieds pour pouvoir tenir. Il accentuait lui-même la douleur sur son bras, qui se trouvait d ans son dos, mais il n'en avait rien à faire. Celui-ci tourna la tête, fixant ses yeux bleus comme le ciel, et murmura.

« Tu n'auras pas mon nom, LORD Joshua. Tu te targues d'être un vampire, mais je pense que tu n'es tout simplement qu'un malade mental. Je dois dire les choses comme elles sont, et c'est le mot qui me vient à l'esprit quand je t'écoute et que je te vois. De plus,
il faut évoluer un peu, tu sais ? Les vampires dans les châteaux, voilà bien longtemps que personne n'y croit ! Je ne sais pas comment je me suis retrouvé ici, avec quelqu'un d'aussi dérangé que toi, mais une chose est sûre, je ne t'obéirai pas, quoiqu'il arrive. Je ne suis pas ton esclave, et je ne suis pas à toi non plus. Je suis libre et j'ai des droits, comme tout le monde !
Une fois dehors, je préviendrai les autorités pour que toi et tes petits copains soient enfermés dans une cellule pour le restant de vos jours. »

Après les mots, les gestes. D'un mouvement brusque et précis, Akira se retourna et lui plaça violemment son genou dans son entrejambe. Il le regarde un court instant et lui cracha ensuite au visage, avec un air de dédain. Pour finir, il amena à hauteur la main qui tenait son poignet -après s'être totalement retourné- et mordit sauvagement sa peau blanchâtre, libérant l'étreinte qu'il avait dessus. Avec tout ça, il n'y avait vraiment pas de temps à perdre ici. Le jeune homme tira de toute ses forces, et réussit à le faire lâcher. Ensuite ? Il se mit bien évidemment à courir dans les couloirs sombres du château. Sans savoir où il allait, il courait sur les pavés, s'engouffrant une fois ici, une fois là, sans idée précise. Du moment qu'il arrivait à s'éloigner le plus possible de cette maudite personne, il n'avait rien à craindre. Au bout de quelques longues minutes, il s'adossa enfin contre le mur, pour reprendre sa respiration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Mer 2 Juil - 17:38

Aucun bruit. C'était normal, ils étaient tellement discrets quand ils se déplaçaient... Des siècles à se dissimuler. Laissant le gamin, car c'était un gamin comparé à son âge, s'énerver à travers les mots tout en riant silencieusement de sa bêtise, Joshua le forçait à avancer. Quel idiot ce garçon... Etait il si obtus? Non seulement, cet impertinent se permettait de le tutoyer, mais en plus, c'était pour dire des stupidités pareilles... Alors que son regard regardait par une fenêtre, lassé d'entendre le garçon débiter des âneries, il sentit trop tard qu'il se retournait et qu'il lui lançait son genou dans l'entrejambe. Arg. Heureusement que la douleur fut bénigne... Après tout, ce n'était rien. La douleur s'estompait au fil des siècles... Du moins, la douleur physique. Le reste... Enfin. Un crachat sur son visage. Non seulement il était stupide, mais en plus, il avait des manières de rustres. Vraiment pitoyables ces humains à présent... Et en plus il le mordait? Il n'avait pas tout compris lui. Joshua = Vampire, lui = Humain = Nourriture. Les rôles étaient insolemment inversés. Et en plus, il le laissa là, partant à travers les couloirs. Savait il ce qu'il risquait ici? Apparemment, non. Se laissant glisser au sol, le Lord soupira. Touchant son visage, il essuya le crachat, allant ensuite renifler sa plaie. Commençant à lécher doucement la plaie. Le sang s'arrêta. Finalement, l'ange ténébreux se releva, soupirant doucement. Le voilà bon pour courir après un simple esclave...

_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_

Deux personnes. Un humain et un Lord. L'humain, tête basse, marchant à côté de son maître. Ils croisent le chemin d'un autre humain, un enfant comparé au Lord. Un humain essoufflé. Une proie facilement acquise... Le Lord sourit.

> Va dans mes appartements.

L'ordre s'adressait à son esclave, qui hocha servilement la tête.

> Oui my Lord...

Resté seul avec le fameux humain, le vampire le regardait de ce regard carnassier. S'approchant de lui, ses pupilles bordeaux ne lâchant pas son regard et le plaçant sous son emprise, ces pupilles si envoûtantes pour de simples humains... Posant sa main sur le cou blanc offert de ce jeune humain à l'aspect si délicieux, le vampire approcha sa bouche de l'autre côté de ce cou, dévoilant ses canines d'un blanc étincelant.

> Tu as l'air tellement... Appétissant... Ton sang doit être... Délicieux...

Puis sans attendre, les crocs se plantèrent dans le cou, deux petits trous alors qu'il commençait à sucer le sang. Oui, il était délicieux...

_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_*_

Marchant à travers les couloirs d'un pas alerte, de peur de trouver son esclave aux prises avec une autre personne, Joshua ruminait en silence. C'était SON esclave, si quelqu'un le touchait... Puis il arriva. Et là, ses sourcils se froncèrent. Un autre vampire qui mordait son esclave. Dérangeant. S'approchant doucement, il posa sa main sur l'épaule du vampire avant de l'envoyer violemment contre l'autre mur, le séparant de son humain. Le regard bleu fusillait le Lord, qui avait un peu de sang qui coulait le long de son menton.

> Cet esclave est MA propriété. Préviens les autres... Si quelqu'un s'avise de le toucher encore, il aura affaire à moi. Est ce bien clair?
> ...

Les deux regards s'affrontèrent, les yeux azurs contre le bordeaux. Qui finirent par s'incliner. Il était dangereux quand il était ainsi, le jeune Lord... L'autre vampire s'éloigna d'un pas digne.

> S'il est si précieux, évitez de le laisser seul... Ou il pourrait récolter bien plus qu'une morsure...

Reportant son attention sur son humain, Joshua s'approcha, le forçant à pencher la tête sur le côté pour que la morsure soit bien visible. Ça allait, elle n'était pas profonde, il avait à peine eu le temps de goûter à ce sang. Tant mieux. Doucement, il alla cueillit du bout de la langue quelques perles de sang, cet arrière goût de fer toujours présent... La morsure ne saignait plus. C'était bien. Donnant une légère tape sur la tête du garçon, il le jugeait d'un œil sévère et réprobateur.

> Je pense que tu as compris à présent. Les humains ne croient que ce qu'ils voient, et nous nous sommes tellement cachés que nous sommes retournés au rang de mythe. Mais ne t'y trompe pas, nous sommes bel et bien réel. Alors n'espère pas sortir d'ici. Et ne te balades JAMAIS seul dans les couloirs... A moins que tu ne préfère être torturé, violé, ou même totalement vidé de ton sang. Au choix. Maintenant, viens. Je n'ai pas l'intention de perdre plus de temps ici, tu as déjà assez attiré l'attention.

Prenant son poignet, moins fortement que quelques minutes auparavant toutefois, il soupira.

> Je comprend que tu ne veuille pas croire que nous existons, mais dis toi bien que nous ne sommes pas fou... Et j'ai déjà assez eu de mal à trouver quelqu'un que j'éviterais d'égorger quelques jours après son arrivée car il m'énerverait, alors tais toi et tout ira bien.

Il posait ses règles. Signifiant par là qu'il était réellement à lui. Et qu'il ne tenait pas à apprendre que son servant avait été vidé de son sang dès son arrivée. Ce serait fâcheux quand même. Très fâcheux... L'emmenant vers ses appartements, là bas, il pourrait répondre à ses questions s'il en avait. Pour l'instant, le brun n'avait qu'une envie, retourner dans le cocon confortable de son appartement. Il avait vu assez de monde pour la semaine à venir... Très solitaire, il détestait se trouver en présence d'autres personnes. Pourtant, il avait pris ce garçon comme esclave. Bon, il s'était montré vraiment rustre et grossier quelques instants auparavant, mais il n'avait pas envie de s'expliquer. Il était ainsi, doux et calme pendant un moment, froid et cruel pendant un autre. Reprenant l'air impassible qu'il avait abandonné quand une certaine inquiétude avait fait surface en voyant ce vampire goutter à son esclave, Joshua entraînait le dit humain à travers les couloirs, s'y prenant plus doucement qu'avant. L'humain serait totalement effrayé après ça, ce ne serait pas étonnant. Joshua soupira.

> Et n'essaie pas de m'échapper encore une fois. Tu retournerais directement là d'où tu viens, dans cette salle, et tu te ferais sûrement vidé de ton sang par le premier vampire qui passe. Personnellement, je n'aime pas tellement cette substance. Donc soit sur qu'après un autre coup pareil, je ne m'occuperais plus de toi. Qu'importe si tu en meurs, je t'aurais prévenu.

Maintenant, il ne dirait plus rien. Il avait assez parlé pour le mois maintenant... Sa voix avait pourtant retrouvé les intonations chaudes et envoûtantes si particulières qu'il avait avant, quand il acceptait plus ou moins de parler aux autres. Jetant un regard à l'humain, il ne put s'empêcher d'apprécier encore une fois la finesse du visage et la beauté de ses traits. Non, il n'était pas laid... Et ça aurait sûrement mieux valu pour lui. Il ne serait probablement pas ici si ça avait été le cas...



[J'adore t'emm*rder en répondant en beaucoup, beaucoup plus vite que toi =3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Dim 6 Juil - 6:06

Adossé contre les briques sombres, des gouttes perlant le long de sa tempe. Les mains le long du corps, les jambes flageolantes, et le corps presque plié en deux pour reprendre sa respiration. Voilà à peu près visuellement la scène qui se déroulait dans un des innombrables couloirs qu'avait ce maudit château. Le regard d'Akira était perdu dans le vague, ses traits n'étaient pas détendus, loin de là à vrai dire. Avait-il échappé à son "maître" ? Oui de toute évidence, il avait semé celui-ci. Mais il n'était pas non plus en sécurité. Premièrement, il était perdu. Et bien même. Tout était sombre, et il n'y avait aucune aide. Pas même un peu de lumière indiquant la sortie. Des briques et encore des briques, mais aussi des portes. Certaines majestueuses, avec du bois de chêne, ancien et précieux, orné de décorations. De loin, tout était tristement laid. Mais en s'approchant, on ne pouvait admettre que la perfection de celles-ci. Les gens d'ici n'étaient pas de son milieu.
Deuxièmement, il sentait des présences. La chose la plus troublante était surtout les rires murmurés dans le vent. Oui des rires, graves et inquiétants en plus. C'était peut être son imagination, mais il doutait fortement. Etait-il fou ? Il commençait à le croire avec tous ces événements. De plus, depuis quelques minutes, il était épié dans l'obscurité. S'il avait fixé avec toute l'intensité possible le coin plus loin, il aurait vu une ombre, immobile. De plus, et hélas surtout, son regard n'était pas encore habitué. Quoiqu'il en soit, il n'eut le temps de rien faire lorsque qu'une ombre vint se mettre violemment contre son corps fragile. Et ensuite ? Une vive douleur dans son cou. Deux crocs pénétrant sa chair comme du beurre. Faire quelque chose, oui, mais quoi exactement ? Que faire, que dire ? Rien, et encore rien ! Pitié, à l'aide ! Pourquoi les sons ne sortent pas de sa bouche, hein ?!


La suite ? Aucune idée. Ses paupières se rouvrirent lentement, et il n'entendit de l'échange entre les deux personnes que : "Ou il pourrait récolter bien plus qu'une morsure..." De quoi parlait-il, bon sang ? Il ne savait pas, et il s'en moquait éperdument. Aucune réaction en sentant les doigts glacés lui mettre la tête sur le côté, et pas non plus sur la tape gentille contre son crâne. Son long discours ? Akira le comprit dans l'ensemble, mais il avait besoin de repos. Ô belle Morphée, il allait bientôt la rejoindre. Mais dans l'immédiat, en l'écoutant, ses pensées se bousculèrent. Alors il disait vrai, hein ? Nom de Dieu, c'était bien un vampire ? Ces êtres de l'obscurité, s'abreuvant de sang. Ah, quelle merde ! Il n'y avait que lui qui pouvait se mettre dans une situation pareille. Mais si c'était le cas, pourquoi n'avait-il pas été mangé, du moins bu de son sang ?

Joshua agrippa ensuite son poignet, et commença sa route dans les couloirs. Pouvait-il voir dans le noir ? Peut être, il connaissait en tous les cas parfaitement les lieux. Lui était derrière, ne se retenant que grâce à son esprit actif à 200 % et la force de son beau Lord -alors que son corps l'avait lâché depuis tout à l'heure. N'avait-il pas remarqué l'état dans lequel il se trouvait ? Sûrement pas à le voir, continuant à déblatérer sur sa vie. Lorsqu'il lâcha "n'essaie pas de m'échapper," il ne put que sourire. Un sourire faible et invisible. Sombre idiot celui-ci ! Avec le manque de force, il ne pouvait même plus mettre une jambe devant l'autre. Non, et puis le courage s'était envolé à cet instant. Que faire devant tant de violence ? Il préférait mille fois être à côté de ce fameux lord, que d'être attrapé. On l'avait à peine mordu, et voilà l'état dans lequel il était ! Lui qui se vantait de pouvoir résister à ses tortures, il ne voulait maintenant plus qu'un lieu de sécurité.

Ils "marchèrent" encore un peu. Le vampire s'était tu, et Akira n'avait pas répondu. Il n'avait plus de force, et avait mal. Où habitait-il ? C'était loin, trop loin pour son corps. Les conséquences de cela ? Il tomba, mais pas contre le sol. Il n'était pas dans une déchéance aussi grande tout de même ! Celui-ci passa son bras de libre autour de la taille de l'homme, et s'écroula, enfouissant son visage contre le cou blanc de celui-ci. Mettant son poids contre son corps, il savait au fond de lui que Joshua n'aurait pas de mal avec une force pareil. Complètement surhumaine. Il rassembla ses dernières forces et murmura, d'une voix à peine audible.

« Je ne ferai rien... Enfin pour l'instant. Vos histoires sont compliquées, et à vrai dire j'ai du mal à te croire, mais on verra ça... Plus tard... »


[Terminé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre. [PV : Joshua]   Aujourd'hui à 17:28

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre. [PV : Joshua]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Glace à la citrouille et au chocolat [PV Joshua]
» AUTOPORTRAIT/ SIR JOSHUA REYNOLDS
» ISAAC REYNOLDS-PIKE ? joshua bowman
» Joshua Jackson - Assistant personnel et super qui s'ignore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Corbeille :: Corbeille RP :: Manoir des nobles-
Sauter vers: