AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Aliana Branson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aliana Branson
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Aliana Branson   Mer 16 Avr - 23:07

Nom: (s'il y en a un ou
s'il s'en souvient)
Branson
Prénom: Aliana
Esclave depuis....?: Elle vient juste d’être capturée pour devenir
esclave.
Âge: 17 ans
Sexe: Féminin
Orientation sexuelle: Bisexuelle

Caractère: Aliana est plutôt quelqu’un de naïf et d’innocent, se refusant à voir le mal pouvant exister autour d’elle, essayant de toujours voir le bien. Puis surtout, elle s’était créée une bulle familiale et amicale dans laquelle elle ne voyait que peu de choses désagréables. C’est une enfant gâtée aux mimiques adorables, qui sait en user, mais qui ne se laisse pas faire pour autant. Ayant été habituée à avoir toujours ce qu’elle voulait, sans restriction, elle peut très vite montrer sur ses grands chevaux quand on lui refuse quelque chose, ou quand on la critique. Ce qui a fait qu’elle a pu passer pour l’élève ayant des capacités mais avec des tendances à se rebeller face à l’autorité des professeurs, surtout au lycée. Si elle voulait parler en cours avec Risa, elle le faisait, peu importe les avertissements, les devoirs qui ne lui plaisaient pas ou lui posaient problème, elle ne les faisait pas. C’était aussi un point de son caractère, cette tendance à fuir tout ce qui ne lui plaisait pas, ou même ce qui l’effrayait. Elle avait une phobie, celle des médecins, l’idée d’être opérée lui était impossible, elle ne le supporterait pas. Elle n’est pas spécialement courageuse, mais elle tient vraiment à ce qu’elle appelle le « bien », même si elle peut se montrer craintive, surtout face à la douleur, elle ne changera jamais d’avis et ses paroles resteront les mêmes. Elle peut paraître fragile, totalement éloignée de la vérité, de la réalité, elle a l’avantage de ne pas changer dans sa façon de penser.



Physique:Aliana est une magnifique jeune anglaise de dix-sept ans. Elle mesure 1m65 pour 54 kilos. Elle a de longs cheveux d’un blond dorés, des yeux verts en une amande parfaite qui sont tels ceux d’un chat qui cherche à séduire pour avoir du lait. Un nez bien dessiné, avec des lèvres pulpeuses, une peau blanche, paraissant un peu doré au soleil, voilà ce qu’était son visage d’ange. Son corps de femme a commencé bien tôt à se former d’où la poitrine généreuse qu’elle aborde à son âge, avec une taille de guêpe, la robe donnée par son ravisseur mettant bien en avant ses hanches bien dessinées. Le bas de son corps a de jolies courbes, finissant par des jambes et pieds fins. Elle a toujours eu l’habitude de bien prendre soin d’elle, à sa ligne, à sa peau, à sa santé, pour surtout pas qu’on ne touche à son corps, c’était plus fort qu’elle. Tant qu’elle est habillée, le contact ne la gêne pas du tout, mais son corps nu et vulnérable, ça ne va plus du tout. A son habitude, elle préfère les habits prés du corps, portant principalement que des pantalons, n’appréciant pas les jupes. Elle n’a plus de bijoux, mais elle a au creux de ses reins un petit tatouage, une jolie fleur de lotus.



Histoire: Aliana est une jeune anglaise, née d’un père professeur dans un lycée en banlieue de Londres et d’une mère qui restait à la maison. Elle a été élevée convenablement, fille unique, elle fut une enfant gâtée qui vivait plus dans son monde qu’autre chose. Elle avait droit à tout ce qu’elle voulait, vêtements, loisirs, sorties, vraiment tout. Ses parents pouvaient être heureux d’avoir eu droit à un bon héritage, car, avec un seul salaire de professeur, leur fille les aurait vite mis sur la paille, vu qu’ils étaient incapables de lui refuser quoique ce soit. Cependant, elle n’avait pas une mauvaise nature, bien au contraire, c’est devant son côté angélique, mignon et plein d’insouciance qu’on craquait littéralement. Elle n’avait pas à faire des crises ou des caprices pour avoir ce qu’elle voulait, en tout cas, au début…. Car, en grandissant avec l’adolescence, elle demandait forcément des choses bien plus chères, comme par exemple un scooter. Ce fut pour ça que la jeune blonde fit sa première crise, suppliant au départ, pour bouder, allant jusqu’à refuser de manger. C’est comme ça qu’elle obtint ce qu’elle voulait.


Elle entra dans le lycée où travaillait son père, pour se lier d’amitié avec une fille d’origine asiatique, lui parlant du japon et de Tokyo, ses origines. Elles devinrent rapidement meilleures amies, ne se quittant presque pas durant leur année de leurs seize ans, se voyant le week-end en dehors des cours. Cependant, deux jours après l’anniversaire de ses 17 ans, Risa lui apprit qu’elle était obligée de retourner à Tokyo. Ce fut comme un drame pour elle, les adieux étant des plus douloureux, se renfermant considérablement sur elle-même. Mais rapidement, après une semaine sans sa précieuse amie, elle demanda à ses parents de déménager à Tokyo. Et oui, rien que ça…. Bien sûr, elle eut droit à un refus net, sa mère tentant de lui montrer comment était le monde réellement et de la faire sortir de son « petit nuage ». Mais peine perdue, appelant à l’aide des caïds de sa classe, qui l’appréciait, pas que parce qu’elle leur passait ses devoirs, mais ça, elle l’ignorait, elle organisa sa fugue, avec une copie parfaite d’autorisation à quitter le pays et à prendre l’avion pour le Japon, papier officiel, avec une imitation exemplaire de la signature de son père….


C’est comme ça qu’Aliana fit ses bagages et se retrouva dans un avion pour Tokyo. Elle avait bien sûr l’adresse de Risa et comptait bien pouvoir se retrouver facilement dans cette grande ville. Seulement, une maladresse ruina tout, elle avait mal entendu au téléphone et elle avait du coup mal recopié, pour donner ainsi une adresse inexistante au taxi qu’elle avait arrêté devant l’aéroport. Coincé, elle avait certes piqué de l’argent, pour un retour, mais elle était obstinée, se disant bien qu’elle réussirait à joindre Risa par téléphone. Vu qu’il se faisait tard, la nuit tombant, elle demanda au taxi de l’amener à un hôtel convenable, mais pas trop cher, ce que celui-ci accepta. Elle entra dans la voiture, ses bagages dans le coffre, puis regarda le paysage urbain…. Qui se fit bien moins urbain peu à peu. Etonnée, la jeune fille finit par demander pourquoi ils quittaient la ville. Mais voilà que le chauffeur accéléra, pour s’arrêter à une maison, ayant bousculé sa passagère paniquée qui s’était détachée et avait voulu le stopper, cette dernière étant inconsciente, après un choc de sa tête contre une portière….


La jeune fille se réveilla dans une pièce assez sombre, allongée sur un canapé, et les mains ligotées. Elle ne comprenait pas ce qui s’était passé, son mal de tête l’empêchant de bien réfléchir, elle commença à appeler à l’aide, et c’est là que des femmes entrèrent, suivies d’un homme qui leur ordonna de s’occuper de la nouvelle esclave. Esclave ? Avait-elle bien entendu ? On se moquait d’elle, c’était une blague, non ? Elle fut amenée par les femmes dans une pièce à côté, pour être lavée, on fit à ses cheveux des boucles anglaises à l’ancienne et on la vêtit d’une robe dans le genre ancien, mais avec des tissus d’époque, lui donnant une apparence magnifique, à faire croire qu’elle venait d’un autre temps.


On ramena Aliana à l’homme d’avant, en compagnie du fameux chauffeur qui s’inclina devant ce dernier avant de s’éclipser. Elle exprima son mécontentement et supplia qu’on la relâche, qu’on lui explique et que cesse cette plaisanterie. Elle était si naïve à penser que ça ne pouvait qu’être une plaisanterie. Mais quand l’inconnu s’approcha d’elle, tirant sur les chaînes retenant ses poignets pour l’approcher de lui, allant humer dans son cou, elle sentit une grande panique grandir en elle, haussant le ton, pour se prendre une gifle par la suite, la faisant tomber à terre. C’est là qu’on lui apprit que toutes ses affaires avaient été vendues, qu’elle allait être oubliée de ce monde et vendu comme esclave à un vampire. Elle était en plein cauchemar, espérant se réveiller, mais, en voyant les canines proéminentes de l’homme, se retrouvant ensuite amenée de force, recevant d’autres claques pour qu’elle cesse de se débattre, l’air froid de dehors, la nuit tombée, tout cela était bien vraie. Des larmes coulèrent sur ses joues, suppliant à nouveau sans le moindre effet, face à cet homme froid et insensible, appelant par désespoir sa chère amie, qui ne pouvait bien évidemment pas l’entendre, alors qu’elle put voir ce manoir où une nouvelle vie sûrement bien différente de celle qu’elle avait avant l’attendait….



Préfère être dominant ou dominé?: (même si d'un côté il n'a pas le choix
^^')
Vu qu’elle n’a aucune connaissance, elle préfèrerait dominer, moins
dangereux o.O
Autre?: Rien de particulier o.O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Shiki Krory
Maître du Château / Premier cadet de Ashura



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1500 ans.
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Seme.
Situation sentimentale: Inutile et ennuyeuse.

MessageSujet: Re: Aliana Branson   Jeu 17 Avr - 1:09

Welcome in the Crazy House \o/

C'est nickel, validée =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Aliana Branson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aliana Dusma (Membre de l'ordre du Phénix)
» Le monde féérique d'Aliana, la Petite Fée
» (f) fantôme - Alexia Branson
» Aliana is here (terminé)
» Alania, déesse des plantes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Corbeille :: Corbeille HRP :: Fiche de présentation-
Sauter vers: