AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Makkuro Shana
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 20 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Hétérosexuelle + Uke
Situation sentimentale: Nan mais tu me vois tomber amoureuse ?

MessageSujet: Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]   Mer 30 Sep - 20:20

Les ténèbres… Il y a quelques jours, Shana s’y serait bien sentie, car c’était toujours dans le noir qu’elle sortait pour exécuter ses contrats. Oui, dans le noir, c’était elle qui faisait trembler les têtes sur lesquelles reposait la demande de meurtre. Elle ne craignait personne, et en fait, elle ne s’était jamais posé la question de savoir qui il pouvait y avoir de planquer autour d’elle. Quand quelqu’un lui tombait dessus, elle faisait face, point. Mais maintenant c’était différent. Cela faisait plusieurs heures, jours, semaines ? qu’elle était coincée là. Shana ne savait même plus. Elle avait complètement perdu la notion du temps à être complètement dans l’obscurité. Elle était recroquevillée sur le sol froid et humide, les bras entourant ses genoux. Sa tête était posée contre mur. C’était bien la première fois, de un, qu’on arrivait à l’enfermer aussi facilement, et de deux, qu’on arrive à la briser moralement en aussi peu de temps.

Oh, oui, elle avait essayé d’ouvrir la porte, mais impossible de la faire bouger d’un millimètre. Elle avait également essayé de déloger quelques pierres, sans succès évidement. Alors Shana s’était assise par terre, à attendre, que quelqu’un vienne ouvrir. Et lorsque ce quelqu’un viendra, il se prendra automatiquement son poing dans la figure. La jeune femme ne supportait pas d’être enfermée, soit. Mais sa patience naturelle la forçait à attendre tranquillement qu’on ouvre pour elle.

Shana soupira. Mais bon sang ! Comment elle avait fait pour en arriver là ? Elle, la plus grande chasseuse de prime après sa mère ? Au départ, ça ne devait être qu’un contrat tout simple. Un assassinat qu’elle aurait fait en une nuit. Et voilà que du jour au lendemain elle se retrouvait à déprimer dans une cage poisseuse et glacée. La jeune femme frappa du poing par terre. Si elle retrouvait ceux qui l’avaient enfermé, ils allaient passer un sale quart d’heure. A moins que ce ne soit elle qui en passe un… Bah, de toute façon, elle n’avait plus rien à perdre, alors autant essayer d’en flanquer une bonne à ceux qui avaient osé l’enfermer.

La rage de rester cloîtrée dans cet endroit s’insinua peu à peu en elle. Non, elle ne resterait pas là, assise, à ne rien faire. Il fallait qu’elle s’occupe. Lentement, Shana se leva et fit quelques pompes ainsi que quelques abdos. Ca faisait un moment qu’elle n’en avait pas fait et repratiquer un peu d’exercice lui procurait un bien fou.

Pour la énième fois, Shana fit le tour de sa cellule. Toute en pierre, sans ouverture, mis à part la porte, dont elle avait examiné chaque millimètre carré. Elle en avait très vite conclu qu’il était impossible de l’ouvrir, du moins de l’intérieur. Mais, par désespoir, ou simple curiosité, elle avait quand même essayé d’utiliser la petite tige en métal qu’elle gardait soigneusement planquée dans une de ses bottes. En vain. L’impuissance la gagna rapidement. Elle détestait ressentir ce sentiment parce que ça voulait dire qu’elle avait échoué quelque part. Et échouer, elle n’aimait pas du tout.
Elle donna un grand coup de poing chargé de rage dans la porte. Le bruit résonna dans toute la cellule. Un petit picotement au niveau des doigts intrigua Shana. Elle passa sa main dessus, et senti immédiatement quelques gouttes d’un liquide chaud dessus. Alors comme ça elle s’était coupée ? Pourquoi pas… Cela attirera peut-être quelqu’un qui pourra lui ouvrir la porte… La jeune femme émit un petit ricanement. Oui, celui ou celle qui lui ouvrirait n’aurait pas le temps de dire « ouf » qu’elle lui aurait déjà mit son poing dans la figure et décampé à toutes jambes direction la sortie.

[Désolée... Je suis nulle pour les démarrages... --']
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: u   Jeu 1 Oct - 0:32

[Mais non, mais non... je vais m'en sortir lol]

Une odeur de renfermée s'insinua dans ses narines. L'odeur de la mort, de la putréfaction, de l'urine sêchée et rance...Rien de bien râgoutant. Une lueur assassine traversa ses iris ambrées alors qu'elle tenait la chaîne d'argent entre ses doigts délicats. Une légère pression vers l'arrière lui fit comprendre qu'il traînait derrière. Elle n'y fit pas attention. Un sourire imperceptible barrait son beau visage et elle se remémora les évènements de la soirée.


La lady Rinda Krory n'était pas toujours facile à comprendre et encore moins à supporter lorsqu'elle était dans ses pires moments. Ce soir était un de ces pires moments en question. Tout avait pourtant bien commencé. Elle se préparait dans sa chambre, s'habillant sans grande conviction lorsque cet esclave était entré pour lui apporter sa ration de sang quotidienne. Il tenait comme à son habitude un plateau doré sur lequel reposait une cruche remplie d'un liquide rougeâtre et un verre de crystal. En général elle ne prêtait pas attention à cet individu. Elle ne désirait pas s'attacher aux esclaves.
Bref, son seul travail était de poser le plateau et de déguerpir le plus vite possible. Seulement aujourd'hui, Rinda n'entendit pas la porte claquer. Un peu prise au dépourvue, elle se tourna et vit le jeune esclave derrière elle en train de la reluquer de bas en haut. Haussant un sourcil, elle s'avança, en petite tenue vers le jeune homme.

-Que me veux tu... esclave.

Sa voix était suave, sensuelle, emprunt d'une douceur qui lui était peu commune. L'esclave parût étonné. Sans doute ne s'attendait-il pas à cela car il eu une expression de profond malaise l'espace d'une seconde.

-Je... Je dois faire...

Il plongeait ses yeux dans le regard aux couleurs ambrées si chatoyantes de la lady, comme hypnotisé. Celle-ci lui prit le poignet et le pressa légèrement.

-Tu... dois faire quoi?

L'esclave semblait au bord des larmes. Lentement, il plongea sa main valide sous sa veste et aussi rapidement qu'il semblait déséspéré, il tenta de le ficher dans le coeur de la belle aux cheveux d'or.
Comme c'était mal connaître Rinda... Usant de célérité, elle parvint en une fraction de secondes à désarmer le malheureux et à le plaquer au mur comme s'il ne s'était agit que d'un vulgaire fétu de paille. Le garçon qui devait avoir la vingtaine tout au plus, fermait les yeux et poussait des gémissements de crainte.

-C'est cela que tu dois faire, trésor? Sa voix était encore d'une douceur étrangement terrifiante. Elle désigna le pieu qui gisait à terre. Quel échec cuisant!

Elle se mit à rire comme une démente. La situation l'amusait. Ce n'était rien de plus qu'un esclave qui tentait de se rebeller et rien que pour ça, il était sensé mourrir! Ca arrivait bien souvent malheureusement, il y'avait toujours un moment ou ses bons à rien d'humains perdaient la boule. C'était regrettable, mais il fallait croire que c'était nécessaire...
Le jeune homme pleurait à chaudes larmes en essayant de baffouiller quelques excuses et autres supplications entre deux reniflements.

*Pitoyable...*

Elle attrappa le garçon par le cou et l'envoya valser à travers la chambre. Sonné, il ne réussit pas immédiatement à se relever. Rinda était maintenant en chasse, comme elle le fut pendant quelques un de ses voyages. Son esprit de prédatrice avait reprit le dessus... son sadisme aussi sans doute. Elle se dirigea vers sa table de nuit et en sortit une longue chaîne d'argent. D'un bond, elle rejoignit le garçon et le tira par les cheveux. Il ne répliqua pas, ne fit aucune tentative quelconque pour se défendre. De la résignation? Rinda n'appréciait pas trop cela... Ce n'était plus amusant. Elle le jetta sur le lit et s'assit à califourchon sur son dos. En lui tirant les bras en arrière, elle noua la châine autour de ses poignets, assez serrée pour que le sang se mette à couler.

-Tu vois trésor... quand tu es arrivé ici et que tu es resté planté comme un chou devant moi, j'avais imaginé une toute autre issue entre nous deux. Mais... Elle s'approcha de son oreille et murmura. ... je suis très susceptible.

Elle se releva et tira avec force sur la chaîne. Le pauvre bougre fut traîné jusqu'à la salle de bain ou elle le mit dans la douche. Elle fit couler de l'eau glaciale sur lui et arracha ses vêtements un par un. Il hurlait.

-Nooon! Pourquoi?!

Elle ricana et attacha l'autre bout de la chaîne au robinet situé assez en hauteur pour qu'il ne l'atteigne pas.

- Je vais m'habiller mon chou. Je te conseille de laisser l'eau froide allumée. Si quand je reviens tu as désobéis, tu connaîtras encore pire que la mort...

La lady prit son temps pour s'habiller et même pour se coiffer, se forçant à hésiter sur plusieurs tenues. Lorsqu'elle revint dans la salle de bain, il ne bougeait plus. Elle éteignit la douche et entendit le pouls du garçon battre lentement. Elle sourit , le détacha et tira sur la chaîne à nouveau. L'esclave avait peine à suivre.

*Soupir*

Il n'était plus amusant. Ce n'était qu'un vieux légume congelé maintenant. Une idée lui vint... Tout esclave ayant désobeit à son maître (bien que celui-ci n'appartiennent à personne en réalité) devait être conduit en prison. Rinda savait que dans ce lieu, il valait mieux mourrir vite plutôt que de subir toutes ses tortures. Elle releva le malheureux et l'entraîna à travers les couloirs. Il était nu comme une verre, attaché à cette chaîne imbrisable. Quel triste spectacle ce fut. Mais Rinda était connue pour ces excès de colère, et aucun membre de sa famille n'en fut choqué.

C'est ainsi qu'elle traversait le couloirs de la prison avec son boulet humain. L'une des cellules était déja habitée par deux individus de sexes masculins. Rinda sentait qu'ils étaient vampires. Elle tira sur la chaîne et poussa l'esclave dans la cellule en question.

-Voila tes nouveaux compagnons, trésor... Ils prendront bien soin de toi!

Elle ricana en voyant les mines affamées des deux créatures. Oui, il n'avait eu que ce qu'il mérite après tout. Elle s'apprêtait à sortir, on ne peut plus fière d'elle, lorsqu'une odeur délicate vint soudain lui titiller les narines. Du sang. Mais du sang frais, aux accents délicieux pour qui savait le reconnaître. Pas ce jus de chaussette qu'elle sentait ici en permanence... L'odeur provenait d'un peu plus loin dans le couloir. La lady se hâta d'aller voir de plus près cet intriguant arôme. C'était une jeune femme, seule. Un air farouche se dessinait sur son beau visage. Il n'y avait sans doute pas longtemps qu'elle était enfermée. Rinda se tint à distance raisonnable des barreaux et la regarda, intriguée.

- Tu t'es fait mal, jeune fille.

Encore une fois ce ton suave et sensuel. Ca ressemblait plus à une affirmation qu'à une question en vérité. Elle croisa les bras sur sa poitrine et toisa la jeune femme d'un air amusé.


Dernière édition par Lady Rinda Krory le Sam 3 Avr - 14:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkuro Shana
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 20 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Hétérosexuelle + Uke
Situation sentimentale: Nan mais tu me vois tomber amoureuse ?

MessageSujet: Re: Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]   Jeu 1 Oct - 21:48

A peine Shana essuyait avec sa veste le peu de sang qui coulait, qu’un grincement sonore retenti dans toute la prison. Intriguée, la jeune femme en oublia sa main et se pencha contre les barreaux pour observer silencieusement. C’était une femme, à l’allure vraiment élégante qui pénétra dans cet endroit froid et nauséabond. Elle était vraiment belle, les longs cheveux blonds bien coiffés, une tenue irréprochable. En la voyant arriver Shana ne pu empêcher sa conscience de faire des siennes. *Fais attention princesse, tu pourrais salir ta robe ou te casser un ongle…*

Elle ricana intérieurement. Enfin, ce fut avant de remarquer l’étrange paquet que trimballait la femme. Un homme, ou du moins ce qui l’en restait, puisque à l’évidence, il n’était pas en très bonne forme. Tout ce que Shana pu distinguer à la lumière du couloir qui passait par l’entrebâillement de la porte, ce fût qu’il était complètement nu, et attaché aux mains. Elle fronça les sourcils et reconsidéra attentivement la femme qui venait d’entrer. Oh oui elle était belle. Trop belle. Beaucoup trop belle pour être humaine en tout cas. Le fin fond de sa conscience vint immédiatement l’avertir. *Vampire*. Un seul mot. Mais ce mot là était largement suffisant.

Quand elle était petite, Shana avait entendu pas mal d’histoire a propos des vampires. Buveur de sang, monstre, enfants de Satan… Et j’en passe. Lorsque les enfants du village faisaient des veillées, la jeune tueuse à gage avait pour habitude de se cacher dans un coin et d’écouter leurs histoires. Plus d’une fois le récit d’une jeune personne s’aventurant seul dans le noir et mourrant dans un bain de sang à cause d’un vampire était au programme de ces soirées. Shana aimait les écouter. Elle aimait voir les gamins trembler de trouille alors qu’elle se marrait intérieurement. Sa mère lui avait toujours apprit à ne croire que ce qu’elle voyait. Et des vampires, elle n’en avait jamais vu. Mais elle ne pensait pas qu’elle en rencontrerait un jour. Non, vraiment pas…

Et là, une bonne dizaine d’années plus tard, elle se retrouvait en face d’un de ces êtres qui terrifiaient les gamins quand elle était jeune. En ce qui concernait le spécimen qu’elle avait sous les yeux, il n’avait pas l’air si effrayant. On aurait plus dit une fille à papa qui hurle dès qu’une mini tâche est faite sur son luxueux vêtement. Quoique… Shana changea vite d’avis lorsqu’elle vit la vampire en question balancer le gros paquet difforme nommé « humain » dans une cage. Le ton que prit la dame fit tressaillir la jeune femme. C’était une très belle voix. Ni trop grave, ni trop aiguë. Juste ce qu’il faut. Mais la façon dont elle prononça sa phrase… On aurait dit qu’elle prenait un réel plaisir à torturer les gens. Enfin, esclaves de son point de vue, sans doute. Inconsciemment, Shana recula d’un pas. Elle était peut-être tueuse à gage, elle avait peut-être tué sans raison valable, mais jamais, non jamais, elle n’avait prit un réel plaisir à voir les gens souffrir. Généralement, quand elle devait tuer quelqu’un elle s’arrangeait pour que ce soit le plus rapidement possible. Déjà, parce qu’elle n’aimait faire traîner les contrats, et ensuite, parce qu’elle ne voyait pas pourquoi elle ferait souffrir celui qu’elle devait tuer. Il allait mourir et c’était largement suffisant. Mais là, en voyant la vampire se délecter du spectacle d’un homme agonisant, Shana se dit qu’ils étaient vraiment ce que racontaient les légendes. Des monstres.

Ce fut presque avec soulagement qu’elle vit la vampire commencer à sortir. Mais elle se figea lorsqu’elle la vit se stopper brutalement et faire demi-tour. Bon sang ! Mais pourquoi… Un frisson glacé parcouru le dos de Shana en même temps qu’elle comprenait. Instinctivement, elle mit sa main sur sa blessure, même si sa conscience lui mit cruellement la vérité en face. *Pfff… Tu crois vraiment pouvoir l’empêcher de sentir l’odeur du sang comme ça ?* Bon alors, petit résumé : Shana, seule (ça c’est pas une grande nouvelle, mais bon.), entrain de saigner, face à un vampire. Quoi d’autre ? A oui : pas d’arme. Ca résume assez bien la situation non ?

La jeune femme senti son cœur accélérer légèrement. Elle aurait peur ? Elle ? Non, impossible… Mais l’arrivée de la vampire coupa court ses réflexions. L’air si amusé de la vampire fit bouillir de colère Shana. Mais pour qui elle se prenait pour la regarder de cette façon ? A croire qu’elle prenait un malin plaisir à la voir croupir derrière des barreaux. La jeune femme lui renvoya un regard assassin alors qu’elle posait sa question, et prit bien son temps pour répondre, non sans s’être adossé nonchalamment contre le mur de sa cellule.

- Et alors ? En quoi ça te regarde ?

Elle avait prit un ton cinglant, même si elle savait que la vampire allait lui faire payer. Mais après tout, elle n’avait plus rien à perdre.

_________________

Feed Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: Re: Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]   Ven 2 Oct - 21:12

Le coeur de la jeune fille frappait à tout rompre dans sa poitrine. Quelle délicieuse musique c'était pour un vampire. La symphonie de la peur dans toute son excellence. C'était bien courant chez les humains ce genre de réactions, et Rinda ne s'en lasserais sans doute jamais. Cependant elle fut déçue de la part de cette fille. Son visage, un peu plus tôt si déterminé lui allait beaucoup mieux, au goût de la vampire.
Mais soudain, elle changea d'attitude. Aucune peur ne perçait dans son regard, seul une indicible colère... La petite brune la regarda avec une telle agressivité qu'intérieurement, Rinda se sentit pousser en arrière. Elle ne répondit pas immédiatement à sa question, préférant sans doute laisser planer la tension au dessus d'elles.
Rinda ne bougeait pas, et ce malgré toute les réflexions internes qu'elles se faisait. Elle était comme figée dans un éternel sourire, impassible fasse à la colère naissante de cette humaine.


- Et alors ? En quoi ça te regarde ?

D'un certain point de vue, l'humaine n'avait pas vraiment tort. Tout homme a droit à son jardin secret... Mais face à une vampire, notamment une vampire comme Rinda Krory, personne n'avait de droit quelconque et surtout pas une humaine. D'autant plus que l'humaine en question était derrière les barreaux. Rinda continua de la fixer sans bouger, aucune expression apparente sur son visage angélique. Cela parut une éternité, pendant laquelle ni l'une ni l'autre ne prononçait mots. Dans la cellule plus loin, Rinda perçut les bruits d'un carnage. Les deux vampires prenaient leur repas avec une telle vigueur! Rinda eu même une petite pensée compatissante pour le pauvre bougre qui avait tenté de la tuer un peu plus tôt. Elle haussa finalement un sourcil et promena son regard dans la jolie chambre de la prisonnière. Il y avait là tout le mobilier banal d'une prison: un lit en piteux état, sans aucun matelas, et une sorte de bac dans lequel on pouvait faire ses besoins. La lady réprima une grimace de dégout. Elle se concentra à nouveau sur la jeune femme.

-Tu... te plais dans ta petite chambre?

Elle n'avait pas répondu à la question posé par l'humaine, mais cette dernière s'attendait-elle vraiment à une réponse? Malicieusement, elle pencha la tête sur le côté. La réponse pleine de bravour (ou de folie tout dépend du point de vue) avait réveiller en elle un certain besoin. Elle appréciait assez ce genre de personnage, qui même confronté à la mort, gardait leur cynisme et leur caractère. Pas comme cet imbécile d'esclave qui s'était si vite résigné.

*Esclave...*

L'idée lui semblait trop lointaine encore mais pas si mauvaise. La belle était adepte des challenge et elle était persuadée que l'humaine en était un. Elle ne se laisserait pas faire si facilement et cela ne la rendrait que plus désirable aux yeux de la vampire. Il faudrait d'abord la tester... voir jusqu'ou son courage pourrait-aller. Elle s'approcha légèrement et la détailla un instant. Outre le fait qu'elle soit horriblement sale, elle n'était pas dénuée de charme, et son corps finement musclé témoignait sans doute d'une vie trépidente. Une petite cicatrice barrait son arcade sourciliaire. Cette fine incision ne rendit la vampire que plus curieuse. Elle se promit plus tard d'aller voir aux archives ce que cette jeune aventurière avait commis pour finir dans un endroit pareil, mais il apparaissait clairement qu'elle n'était pas une sainte, malgré son visage d'ange. L'odeur du sang, et pas uniquement le sien, planait sur son être tout entier. Il ne fallait pas être devin pour savoir que cette gamine avait déja tué. Rinda rangea cette information dans un coin de son esprit, pour qu'il refasse surface un peu plus tard. Toujours son air malicieux sur le visage, elle posa ses mains sur les barrraux.

- Il existe des lieux légèrement plus acceuillant dans ce chateau tu sais... A moins que tu n'es aucune idée de l'endroit ou tu te trouve. C'est sans doute le cas me trompe-je?

Tout son être n'exprimait que douceur, et quiconque ne la connaissait pas aurait sans doute pensé qu'elle était la Vierge Marie en personne. Furtivement, Rinda posa son regard ambré sur la plaie que la jeune fille s'était faite au doigt. Sa gorge s'enflamma immédiatement, consciente qu'elle n'avait encore rien avalé de la soirée. Si intérieurement elle brûlait d'envie de mordre l'humaine, elle n'en montra strictement rien exterieurement. Elle observa nouveau le visage aggressif de la prisonnière.

-Quel est ton nom?


Dernière édition par Lady Rinda Krory le Sam 3 Avr - 14:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makkuro Shana
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 20 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Hétérosexuelle + Uke
Situation sentimentale: Nan mais tu me vois tomber amoureuse ?

MessageSujet: Re: Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]   Ven 2 Oct - 22:29

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit que la vampire ne bougeait pas un sourcil ! Shana c’était vraiment attendue à la voir ouvrir la porte comme une furie et la massacrer aussi sec. Mais non… Ce n’était pas vraiment très logique. Après tout la jeune femme l’avait provoqué et en beauté. Qui, parmi les êtres qui survivaient ici, aurait tenu tête à un vampire de cette classe là ? Parce que la vampire n’était sans doute pas une vampire banale. Ses vêtements, sa magnifique coiffure, son allure… Tout indiquait un vampire bien placé dans la société. A moins qu’ils ne soient tous comme ça ? Shana n’en savait rien à vrai dire… Mais bref, trêve de bavardages inutiles.

La jeune femme fixait droit dans les yeux la vampire, sans ciller. Elle restait silencieuse. Après tout, pourquoi devrait-elle lui parler ? La supplier de la faire sortir ? Et puis quoi encore ! Elle préférait de loin rester dans sa cellule que de finir comme casse-croûte. Le silence devint très vite pesant. Mais un craquement sec fit sursauter la jeune femme. Un bruit qu’elle ne connaissait que trop bien. Celui d’un os qu’on brise net. Et ça venait de la cellule où la vampire avait jeter le malheureux humain. Est-ce que les prisonniers étaient si affamés pour dévorer ainsi leur semblable ? A moins que… Il y aurait des vampires dans les cellules aussi ? Le haussement d’épaule de la vampire tira Shana de ses pensées. Évidemment, elle savait ce qu’il se passait. Et ça n’avait pas l’air de l’affecter outre mesure. La vue de son beau visage, impassible à l’écoute d’une telle horreur, fit monter d’un cran la rage que la jeune femme avait envers elle. Même dans sa vie de tueur à gage, elle n’avait encore jamais vu quelqu’un jeter en pâture un être vivant et rester stoïque ensuite.

Le fait que la vampire promène son regard sur sa cellule intrigua Shana. Après avoir balancé en pâture un esclave, voilà qu’elle s’intéressait à un autre ? Un nouveau jouet ? La jeune femme fit elle aussi le tour de sa prison. Le lit, fait d’une simple planche de métal surélevée, glacial, et dur. Le coin où faire ses besoins, écœurant et vraiment malodorant. Bref, des conditions de vie… Invivables. On ne peut pas dire que Shana ait connu pire, ce serait mentire. Mais elle a déjà connu quelque chose d’approchant. Un contrat qui se trouvait dans un espèce de bidonville boueux et sans doute aussi nauséabond que ça. Elle avait du s’infiltrer et rester quelques jours dans cet endroit, entre les malades, les infirmes, les détritus, la boue, et le froid, jusqu’à trouver enfin sa cible. Elle n’avait que 13 ans à l’époque… Mais cela lui avait apprit au moins une chose : rien n’était pire que cet enfer. Elle se trompait… Les vampires avait vraiment fait preuve d’ingéniosité pour cette prison. Pas de lumière. Comme chacun le sait, un être humain sans lumière est un homme mort. Un endroit confiné, froid, glacial à vrai dire, sale, étouffant… Non vraiment, s’il ne voulait garder leurs prisonniers qu’une semaine, voir deux maximum, c’était vraiment des conditions idéales.

Shana reposa immédiatement ses yeux sur le visage fin de la vampire lorsqu’elle s’avança pour poser ses mains sur les barreaux. Le cœur de la jeune femme fit un bond sans son accord, mais celle-ci se reprit rapidement. La vampire entendait-elle les battements de ce muscle ? Franchement, elle ne l’espérait pas, puisqu’elle aurait automatiquement déduit que la jeune femme n’était pas rassurée. Un éclair de détermination passa sur son visage. Non, elle ne montrerait pas qu’elle avait peur. Ca jamais ! Elle détailla le visage de la personne en face d’elle. Il était trop confiant. Trop malicieux… Voulait-elle… Jouer ?

- Il existe des lieux légèrement plus acceuillant dans ce château tu sais... A moins que tu n'es aucune idée de l'endroit ou tu te trouve. C'est sans doute le cas me trompe-je?

Un château hein ? Alors c’était là qu’elle se trouvait. Bon c’était déjà ça de gagné. Et la vampire ne se trompait pas le moins du monde : Shana n’avait absolument aucune idée d’où elle se trouvait. Elle ça l’agaçait beaucoup. Histoire de tester la tolérance du vampire, la jeune femme fit un pas en avant. Elle regardait toujours droit dans les yeux la vampire et n’était pas prête de les baisser. L’envie de faire rager la vampire passa furtivement dans le crâne de la jeune prisonnière. Elle savait que ce n’était pas du tout prudent, mais sa colère contre elle l’obligea à faire l’insolente. Dans un premier temps, évidemment…

- Qui sait ?

Elle avait haussé les épaules, et prononcé cette phrase nonchalamment. La vampire allait vraiment finir par pêter un câble, avec une Shana qui n’en faisait qu’à sa tête. La jeune femme savait pertinemment qu’il fallait rester prudent, mais pour une raison qui lui était inconnue, elle n’était pas aussi méfiante que d’habitude. Peut-être le ton angélique qu’elle avait prit pour parler ? Sa personne qui ne dégageait que de la douceur ? La conscience de la jeune femme rappliqua vite fait pour lui rappeler ce que disait toujours sa mère. *Ne fait confiance à personne. Une fois dehors tu es seule. Ne te fait pas avoir bêtement par quelqu’un qui joue trop bien la comédie* Conseil que Shana ferait vraiment bien de suivre… Son visage se durcit immédiatement lorsque la vampire l’observa à nouveau. Elle n’avait pas remarquer que les yeux du prédateur avaient fait un vite fait aller-retour de son visage à la fine blessure de sa main. Alors comme ça, elle voulait connaître son nom ? En quel honneur ? La règle d’or chez un tueur à gage : ne jamais révéler son nom à qui que se soit. Et Shana avait bien l’intention de suivre à la lettre la seule règle à laquelle elle obéissait. Même si ça allait mettre folle de rage la vampire. Elle fit tout de même un pas en avant, histoire de tester la patience de son interlocutrice. Elles n’étaient maintenant qu’à à peine 2 mètres l’une de l’autre.

- Et si j’ai pas envie de te le dire ?

Un fin sourire de défis s’étira sur les lèvres de la prisonnière. La vampire allait sans doute mal le prendre. Mais une pensée furtive passa dans la crâne de Shana. Elle s’en voulu un peu de penser ça. Mais bon… La vampire était sans doute la seule qui pourrait la faire sortir d’ici avant un bon bout de temps. Alors autant tenter ça chance. Mais si cela fit rager encore plus la jeune femme. Demander de l’aide. Et à un vampire en plus ! Elle était vraiment désespérée pour faire ça… Son sourire s’effaça, et un air ennuyé passa furtivement sur son visage, qui reprit presque immédiatement sa position initiale, soit le visage de marbre. Elle patienta quelques secondes encore avant d’oser dire ce qu’elle détestait tant.

- Si tu me sors de là… C’est quoi le prix ?

_________________

Feed Me!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]   Aujourd'hui à 14:54

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment sortir...? [PV Lady Rinda Krory]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITI : Ou Sommes Nous ? Comment Sortir ? Et par quel Moyen???
» Un monde imaginaire [Haruhi - TERMINE]
» Vers le premier badge! Une route pleine d'espoir!
» Le début de la fin
» SARATE + comment sortir de là ? (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Monde des Vampires: Le manoir des Nobles :: Troisième Étage :: Prison-
Sauter vers: