AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pris au piège [Pv Diao]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Pris au piège [Pv Diao]   Jeu 16 Juil - 3:47

La fuite... La seule chose qui l'occupait. Il la voyait dans ses rêves, dans ses pensées, dans son verre d'eau... Une respiration bruyante. Les gouttes de sueur ne manque pas de perler sur son visage. Kicho savait très bien ce qu'il venait de faire et ce qu'il devait faire. Sa respiration était saccadé. Tout comme ses mouvements. Plusieurs fois dans sa course, il trébucha. La peur. Son cauchemar ne s'arrêtait jamais. Le jeune homme était suivit par une bête sanguinaire. On croirait un film d'horreur. Les statistique n''étaient jamais en sa faveur, les chances qu'il parvienne, ne serait ce qu'à sortir du château, étaient faibles. Pourtant, il ne cessait d'y croire, d'avoir une once d'espoir. Un espoir qui grandissait à chaque fois qu'il voyait ses poupées leur obéir. Un croisement... Il s'arrêta. Il ne savait même plus où il était, ni dans quelle direction aller. Il ne faut pas traîner. Il tourna à gauche. Ils vont plus vite que lui et le couteau dans ses mains, bien qu'il l'ai prit pour se défendre, ne lui sera d'aucune utilité. Le pire, c'est qu'il le savait mais il ne pouvait pas s'empêcher. Mais ça le rassurait.

Il n'était plus qu'une question de seconde avant qu'ils le rattrapent. Kicho imaginait déjà le sale quart d'heure qu'il allait passer. Il tenta sa chance dans une action désespérée. Il ouvrit une porte du couloir et s'y engouffra, refermant derrière lui. Immédiatement, il s'éloigna de la porte, en marche arrière. Quand il se retourna, le jeune homme reconnut dans quelle genre de pièce il venait d'atterrir. La peur encore le tirailla. Un petit salon avec différentes portes dont une donnait sur une salle de bain, l'autre sur un chambre. Kicho était dans les appartements d'un vampire. Intérieurement, il se maudissait lui même. Il jeta un oeil derrière lui pour voir si la porte s'ouvrait... Rien... Ses poursuivants avaient dû s'arrêter devant la porte et ne pouvait pas entrer. L'humain compris rapidement. Ces appartements devaient être habité. Mais peut être que son ou sa propriétaire n'était pas la et avec encore un peu de chance celui ci ne reviendrai pas de sitôt.

Kicho commença à faire les cents pas dans la pièce vide, en évitant bien sur le mobilier. Stressé... Il essayait de trouver un moyen de pouvoir s'évader sans se faire repérer... La fenêtre ! L'humain se dirigea vers celle ci et l'ouvrit. Trop haut pour sauter sans se blesser... Une main de chaque côté de son crâne, il empoigna ses cheveux, ferma les yeux et se concentra.

* Réfléchit... Réfléchit... Réflé... *

Il cru sentir une porte s'ouvrir... Il se retourna rapidement pour...


WAAAAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaaaaaaah !!!!!

Crier de peur ! Il n'avait pas pu retenir son cris qui a dû s'entendre dans tout l'étage. Une femme venait d'apparaître dans l'encadrement de la porte ouverte, celle qui donnait sur la chambre. Il n'avait pas de chance, celle qui peuplait ces lieux était plus que jamais présente ! Il pointa le couteau vers la vampire, tremblant comme une feuille morte sous une bourrasque de vent et d'une voix terrifié, reculant en même tant, lui dit :

Ne...Ne.. Nene t'appopoproche pas !

Complètement paniqué, il en trouva pas meilleur solution que d'aller prestement se réfugier dans la salle de bain avant que la vampire ne comprenne ce qu'il se passe vraiment... Fermant la porte, il voulut fermer le verrou... Le problème c'est qu'ici, il n'y en avait pas. Un larme de désespoir coula... Il commença alors à s'éloigner de la porte à reculons, les yeux grand ouvert, attendant que la vampi... Il ne savait pas pourquoi mais soudainement, il bascula en arrière, lâchant son couteau qui tomba au sol. Kicho venait de buter contre la baignoire et par maladresse, tomber dedans arrachant le rideau de douche sur son passage. Et c'est dans la panique qu'il se débattit vivement pour se dégager du rideau qui l'avait prit au piège...

Bor*** ! Gromlmlml ! J'vais me ! Et ! Grrrr !

La scène était plutôt drôle et pathétique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Jeu 16 Juil - 14:29

Diao ne passait que très peu de temps dans sa chambre, s'il est un endroit ennuyeux du château, sa chambre était sans doute le pire. Peut-être parce qu'elle n'y passait qu'en coup de vent justement, aucune vie ne se dégageait de cette pièce. Sa chambre à proprement parler, le petit salon juste à côté, et la salle de bain... Toutes les chambres devaient être faite sur le même modèle, ce qui ôtait le peu de charme qu'elles pouvaient bien avoir... Une sorte de cercle vicieux. Cette pièce froide, ne dégageant aucune vie, ne donnait pas réellement envie à Diao d'y passer du temps, et ainsi, la pièce ne pouvait pas s'emplir d'une quelconque vitalité puisqu'elle était vide. Désespérément vide.
Pourtant, la lady était contrainte d'y passer quelques heures. Ne serait-ce que pour se reposer si ce n'est dormir, et au moins se préparer au réveil. Réveil qui était plus ou moins programmé à la même heure, mais qui parfois, subissait quelques modifications. En effet, d'ordinaire agité, le sommeil de Diao ne lui était pas forcément agréable, pourtant, en ce moment et elle ne saurait l'expliquer, son sommeil se faisait plus lourd et surtout, beaucoup plus long. Et pourtant, elle ne se couchait pas plus tard que d'ordinaire, et n'avait pas changé ses activités pour autant, non, celles-ci restaient les mêmes : des balades, du sang, de la lecture, du sang...
Pourtant à cette heure avancée de la nuit, la vampire ne se posait pas tant de questions, enfouie sous un draps dans son lit, elle semblait dormir, ou elle dormait. Détendus, les traits de son visage étaient délicats et son teint anormalement blanc l'était un peu plus encore en pleine nuit. Un mort. Et pourtant ce mort se reposait, sans savoir de quoi, mais il le faisait tout de même. Un sommeil étrangement calme bercé par un doux courant d'air s'échappant de la fenêtre ouverte. Diao aimait la fraîcheur, et par conséquent, ce moquait bien de savoir la température qu'il pouvait faire dans sa chambre, qu'importe, elle était seule à y vivre.

La vampire était assoupie, comme effacée tant elle ne bougeait pas, pourtant, un claquement retentit, ce qui la fit froncer les sourcils instinctivement. Quand bien même ce serait dans son rêve, aucune porte n'avait de raison d'être claquée, puisqu'elle se contentait de revivre une scène qu'elle connaissait bien : celle d'un massacre un soir, dans son ancienne habitation, auquel ses frères et sœurs s'étaient mêlés... Malgré toute la bonne volonté qu'elle parvenait à rassembler du fin fond de son subconscient, Diao était tirée chaque seconde passant un peu plus vers le réel contre son gré. Elle pouvait toujours souhaiter se rendormir, cela ne lui serait visiblement pas accordé pour ce soir.
Finalement la Lady fut totalement réveillée suite à un bruit récurent martelant le sol à intervalle de temps régulier. Un tempo dont elle se serait volontiers passé. Doucement, la machine reprenait vie, d'abord ses mains, puis ses avant-bras qui bougèrent légèrement de façon à animer le haut de son corps. Contractant maintenant son ventre, la Lady fit glisser ses jambes vers la tête de lit. Maintenant assise, Diao était tout ce qu'il y a de plus énervé. Ses mèches de cheveux étaient devant ses yeux, et elle se gardait bien de les retirer, jusqu'à ce qu'un bruit familier lui parvienne. Aussi paranoïaque soit Diao, elle était maintenant persuadée que quelqu'un lui rendait visite, la seule question qui restait maintenant à résoudre était de savoir qui. Certes, à ses heures perdues, Diao pouvait s'amuser à jouer les courtisanes, mais ce petit jeu était uniquement possible en dehors de ses heures de sommeil.

La Lady poussa un long soupir avant de se lever finalement, la chemise qu'elle portait lui arrivait à peine au milieu des cuisses, et laissait ses épaules entièrement nues. Doucement, non pas pour surprendre l'intrus mais plutôt par habitude, la Lady ouvrit la porte pour finalement apercevoir un jeune homme devant sa fenêtre... Tout ceci, avant de se retrouver pliée en deux à la porte de sa chambre, les deux mains plaquées contre ses oreilles tandis qu'il hurlait. Avoir une ouïe plus développée que celle des humains était parfois pratique, alors que d'autres fois... Il valait mieux être sourd.
Petit à petit, Diao se remit du cri, laissant glisser ses mains sur son cou avant de les faire tomber dans le vide en se redressant exagérément lentement. Alors qu'elle envisageait de le dévorer, quitte à repeindre les murs de sa chambre d'un rouge écarlate, la vampire haussa un sourcil en voyant le pseudo-courage qui émanait du garçon. Du courage, ou de l'insouciance. A en juger par le minuscule couteau qu'il tenait en main, et qu'il pointait maladroitement sur elle, c'était plus de l'insouciance. Malgré cela, le couteau attira suffisamment l'attention de Diao pour qu'elle en oublie presque celui qui le tenait, pour qu'elle oublie presque immédiatement son envie croissante de sang. Malheureusement, le couteau s'en alla bien vite en même temps que le jeune homme, et ce, dans la salle de bain... Où comptait-il aller ainsi ? Il n'y avait pas d'échappatoire dans cette pièce...

La Lady soupira avant de se frotter un instant les yeux, cherchant à faire le point sur ce qui venait de se passer en quelques minutes, quand un bruit sourd l'en empêcha. Décidément, elle le tuerait. Silencieusement Diao s'avança vers la salle de bain, ouvrant lentement la porte en constatant progressivement l'ampleur des dégâts. Faute d'avoir peut-être un repas, elle aurait au moins de l'occupation en remettant de l'ordre derrière l'intrus. Son regard se posa alors sur la masse informe qui se débattait sous les rideaux, avant qu'il n'aille plus bas encore, sur le couteau laissé au sol.
La vampire avait un petit penchant pour ces armes. Lancer des couteaux, de loin, sur une cible qui se croit hors de portée, et viser suffisamment juste pour qu'elle ne meurt pas du premier coup, lui procurait un amusement infini... Seulement là, c'était différent, la cible potentielle était trop près... Un long soupir la secoua de nouveau avant qu'elle ne pose le couteau sur un petit meuble, tout près. D'un geste vif et d'une main elle retira le rideau, l'envoyant un peu plus loin dans la pièce avant de plaquer l'autre sur la bouche de l'humain... Il était humain, son odeur, et la façon dont il était effrayé le laissaient deviner facilement. Continuant de maintenir sa main sur les lèvres du garçon, quitte à ce que sa tête se plaque contre la baignoire un peu plus qu'elle ne l'était déjà, Diao approcha lentement son visage. Elle l'observa un instant sans aucune expression accroché au visage avant de souffler sur quelques mèches qui cachaient le regard du jeune homme.

" ... Si tu hurles une fois encore je te tranche la langue... Ai-je été suffisamment claire pour toi, humain ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Jeu 16 Juil - 15:31

Soudain et pour son bonheur, le rideau s'envola. Mais la seconde qui suivit, quand ses yeux aperçurent la silhouette de la vampire, sa joie disparut bien vite et le commencement d'un cris se fit entendre. Le commencement car il n'aboutit jamais. La main de Diao s'était posée contre sa bouche pour le faire taire. Immobile dans un premier temps à cause de la peur, quelques mèches se déplacèrent, lui dégageant nettement la vue. Les mots qui sortirent de la bouche de Diao lui glacèrent le sang. Au moins, il ne pouvait pas avoir de doute sur sa "race". Les deux mains du jeune homme vinrent saisir le bras de la vampire dont la main était appuyée sur sa bouche et avec toute sa force, il essaya de se défaire de l'emprise du vampire. Tentative vaine et inutile. Même en connaissant leur force il n'avait pas pu s'empêcher d'essayer. Voyant qu'il ne faisait rien du tout, il commença à abandonner... Puis soudainement, dans une ultime tentative il essaya de mordre la main de Diao. Sans succès bien sur car sa poigne s'était resserré un peu plus, lui faisant mal à la mâchoire et sa tête se cogna contre la baignoire.

Cette fois, il ne résistait plus. Aucune chance qu'il arrive à faire quoi que ce soit. Sa fuite venait de s'arrêter pour de bon, il se sentait pris au piège. Son regard se leva pour être en face de celui de la Lady. Il essaya d'acquiescer de la tête pour lui faire comprendre qu'il ne criera point, qu'il se rendait. Triste, il avait espéré sa cavale soit plus longue. Maintenant, il savait, enfin il imaginait, qu'il allait prendre une sacrée branlée. Non seulement il avait dérangé un vampire dans son lieu intime mais il avait causé quelques dégâts. De toute façon, il était prêt à tout. Enfin presque... Retrouvant peu à peu son calme il se rendit compte de la tenue très légère de la vampire... N'ayant pas encore retirait sa main, la position de la Lady était telle que Kicho avait une vue assez agréable sur certains de ses attribues. Contre son grès, l'humain commença à ressentir un peu d'excitation par rapport à la situation. Un petit filet de sang coula de son nez.

Immédiatement ses mains vinrent cacher son nez. Il ne savait que trop bien ce que cela pouvait procurer chez les vampires car il s'était une fois coupé par maladresse en la présence d'un des leurs. Non il ne voulait pas. Il ne voulait pas qu'elle le touche, encore moins qu'elle s'en prenne à son cou ou son nez, comme à sa langue. Il ne crierait pas, mais il était agité, très agité. Et si elle s'approchait encore de lui il tentera de la repousser sans pour autant lui faire de mal. Quand enfin Diao retira sa main la première chose qu'il dit fut :


" Nene... Ne me toutouche pas... "

Le ton était faible, timide, presque sans conviction, il tenait à sa langue en même temps, il n'allait pas le lui hurler... Ses mains cachaient toujours son nez et son regard l'évitait. Il ne manquerai plus qu'elle lui arrache les yeux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Jeu 16 Juil - 17:31

Parfois Diao avait la légère impression que les humains tombaient dans l'exagération lorsqu'il s'agissait de vampires. Pourquoi, à chaque fois qu'ils en croisaient un, fallait-il que celui-ci, selon eux, saute à leur cou pour leur sucer le sang un à un. Certes, Diao ne pouvait pas nier qu'elle aimait le sang, elle ne pouvait pas non plus nier qu'être dérangée alors qu'elle était occupée - même si dormir n'est pas la plus passionnante des occupations - avait le don de l'énerver quelque peu... Peut-être que finalement, les avaient raison d'exagérer. Après tout, c'était le couteau qui avait sauvé la vie de ce garçon, sans quoi il se serait sans doute retrouvé parsemé dans les pièces des appartements de Diao. Qu'importe, il était en vie, qu'il perde au moins cet air apeuré... Autant qu'elle sache, elle ne montrait pas les dents à cet instant, elle se contentait juste de l'avertir le plus clairement possible.

Cela fonctionna avec plus ou moins d'efficacité, en effet, il ne parlait plus, en tout cas, la main de la Lady n'étouffait actuellement aucun son, pour autant, cette gêne minime ne lui fit pas abandonner l'attachante idée d'une éventuelle fuite. Ainsi, alors que Diao l'observait sans comprendre, il tenta de retirer par lui même la main de la vampire. Pour le moment, cela ne lui était pas vraiment possible, voire franchement impossible : sa main était pour ainsi dire soudée à sa mâchoire, comme une seule et même pièce. Ses doigts et par la même, ses ongles frôlaient la peau du jeune homme sans chercher à l'égratigner cependant. Aussi hargneux soit-il, la Lady était contrainte d'avouer qu'il n'était pas vilain, pour une humain.

Alors qu'elle détaillait avec attention l'intrus, Diao sentit la mâchoire de ce dernier bouger sensiblement, que cherchait-il à faire ? Bien vite, la vampire comprit et soupira, ainsi, il n'était toujours pas calmé ? En plus de lui trancher la langue, devait-elle lui briser la mâchoire ? Désaxer ses dents en un craquement prolongé, prenant le temps de le lui faire écouter également était une idée qui l'amusait, mais pour le moment, elle avait tout autre chose en tête, refermant sa prise un peu plus sur son visage, en serrant des dents. Il était tout de même culotté, lui, petit humain, essayer de mordre une vampire... Malgré tout, Diao constata avec plaisir que le jeune homme s'était enfin calmé.

La vampire pouvait enfin se permettre de le détailler comme elle le souhaitait, s'attardant sur chaque détail qui lui paraissait important. Tout en le détaillant, la vampire se demanda ce qui l'avait amené à se précipiter ainsi dans sa chambre, d'une façon aussi peu discrète... Il ne paraissait pas fou, ou tout du moins, pas complètement, disons qu'il avait encore suffisamment de raison pour avoir peur devant un vampire... Alors pourquoi ? S'amusait-il... Non, c'était un peu trop risqué. Peut-être était-il simplement suicidaire... Mais alors sa peur n'avait presque aucune raison d'être dans ce cas...

Mais, alors que la Lady était profondément plongée dans ses pensées, cherchant à le comprendre sans pour autant l'interroger, le jeune homme bougea brusquement, ramenant ses deux mains sur son nez, surprenant Diao. Il semblait aussi apeuré qu'elle était frustrée d'avoir visiblement loupé quelque chose. La vampire soupira une nouvelle fois en fermant les yeux, desserrant lentement l'emprise qu'elle avait sur la mâchoire du garçon pour finalement, la relâcher. Alors qu'elle se relevait rapidement, reportant déjà son attention sur le couteau, un semblant d'ordre lui parvint à l'oreille. Le regardant du coin de l'œil sans pour autant changer la position qu'elle venait à peine d'adopter, Diao entrouvrit les lèvres avant de les refermer finalement, se ravisant.

Même si elle s'efforçait de ne pas y prêter grande attention, une légère odeur superflue de sang venait de se manifester. Était-ce pour cela qu'il avait réagi si brusquement, sans même qu'elle ne s'en rende compte, elle qui pourtant, était vampire ? Pour elle, le sang dès le réveil n'avait rien d'écœurant, bien au contraire, c'était presque synonyme de bonne journée... Malgré tout, elle devait d'abord éclaircir le petit malentendu qui venait de se produire avant de le saigner à blanc. Pourtant, Diao ignorait si cet argument suffirait à la contenir.

D'une main, lentement, la vampire s'empara du couteau qui peut-être, aurait dû lui transpercer la peau si elle avait réagi plus rapidement lorsqu'il la menaçait. Qui sait ce qu'il allait faire avec cela, et maintenant que la journée commençait - car elle ne se rendormirait sûrement pas après cela -, autant en profiter pour jouer... S'amusant avec l'arme entre ses mains, Diao cherchait une première question, non, d'abord, elle devait régler un petit problème. Sa tête pivota de nouveau en direction de l'humain. Rapidement, peut-être trop rapidement, Diao tendit le couteau vers l'humain, lame tournée vers lui, avant de lui faire faire un tour pour qu'elle recueille la lame au creux de sa main, lui tendant ainsi plus amicalement la poignée sans laisser transparaitre aucune expression.

" D'abord, j'ai mes raisons de croire que tu es mal placé pour me donner des ordres... Ensuite, pourquoi es-tu là ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Jeu 16 Juil - 18:11

L'humain haussa sa paire de sourcils. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il passa de la peur à l'étonnement. Lui qui pensait se prendre quelques baffes, quelques coups, rien. Strictement rien. Il frissonna tout de même en voyant la vampire avec le couteau et en y repensant, c'est vrai qu'il ne lui aurait pas fait grand chose. Le plus surprenant, c'est quand elle lui tendit l'arme manche vers lui. Voulait elle lui redonner le couteau ? Il avait du mal à y croire. C'était comme si elle l'incitait à commettre encore une erreur. Le faire ou pas, voila la question qu'il était en train de se poser quand la vampire lui demanda la raison pour laquelle il était ici. Kicho avait d'autres plans et plutôt que de lui répondre, il voyait une opportunité de...

Rapidement il se leva, mit un pied sur le rebord de la baignoire et s'apprêta à sauter sur la vampire dans le but de la faire tomber et avec un peu de chance, la sonner pour qu'il puisse déguerpir. Le problème, c'est que quand il prit appuie sur son pied, celui ci glissa sur le rebord et au lieu de s'envoler, il bascula misérablement vers l'avant. La Lady n'eut à faire qu'un pas pour l'éviter. Pitoyablement, il venait encore d'échouer. En faite, comme la plupart du temps. Cet échec fut comme une douche froide. Face contre terre, il ne se releva pas, humilié de sa propre maladresse. Il répondit alors à la question de la vampire, n'ayant pas d'autres options pour le moment.


" Je n'ai jamais été consentant, alors je fais ce que je veux ! "

Cela était la réponse concernant son mauvais placement pour donner des ordres... Il savait qu'il commettait un affront mais là où certains se taisaient lui il l'ouvrait.

"Je... Je suis là parce que je pensais qu'il n'y aurait personne... Je voulais me cacher pour semer ceux qui me poursuivaient. J'étais en fuite ça se voyait pas ? "

Il n'avait rien à cacher de ce côté là. C'était pas sa première tentative et qu'il mente reviendrai à la même chose que s'il disait la vérité. Il n'était plus à ça près. Ses poings se serrèrent et il ressentit de la colère. L'humain tapa de son poing contre le sol.

" Et j'ai encore loupé ! "

Puis il se détendit. Toujours à terre, il tourna le visage pour regarder la vampire et... Il posa ailleurs son regard. Évidemment en étant allongé au sol et la vampire debout, l'humain aperçu une chose qu'il n'aurait dut jamais voir... En même temps, ce n'est pas de sa faute, la Lady n'avait qu'à être plus couverte que ça. Kicho se sentit un peu durcir mais essaya à tout prix de se changer les idées, il ne manquerait plus qu'elle le remarque et son supplice risquerait d'augmenter ! L'humain dit alors sur un ton résolu :

" Allez vas y... Tabasse moi et ramène moi, qu'on en finisse. Toute façon vous êtes tous les mêmes, je vous déteste et j'arriverai un jour à m'enfuir ! "

Et tant qu'à se faire taper, l'humain poussa un peu la provocation en crachant en signe de répugnement au pied de la Lady. Il faut dire aussi que si la vampire levé vraiment la main sur lui, il serait capable de couiner et de s'excuser pour qu'elle ne le fasse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Jeu 16 Juil - 20:31

En lui tendant le couteau, Diao cherchait tout simplement à tester l'humain, et peut-être aussi à se donner un air faussement innocent. Allait-il prendre le couteau et rester sage, le prendre en appuyant légèrement, égratignant ainsi sa main... Ou ne pas le prendre ? A moins qu'il ne cherche à la tuer... De toute façon, il n'y avait pas de risques qu'elle n'attrape de mal... Quand bien même il lui ouvrirait le ventre, la plaie ne serait plus qu'un vague souvenir quelques secondes après l'acte... Finalement, l'humain ne prit pas le couteau, malheureusement, le raisonnement qu'avait tenu Diao juste avant se vit mis à mal. Certes, il ne prenait pas le couteau, mais il n'en était pas plus sage pour autant.

En effet, ramenant le couteau un peu plus vers elle, elle vit l'humain prendre appui sur le rebord de la baignoire avant de tomber pitoyablement au sol, face contre terre... Aurait-il souhaité l'égorger ? La vampire resta songeuse un instant, s'étant légèrement décalée pour ne pas se recevoir l'humain dessus, elle le regardait étendu là... A vrai dire, plus elle le voyait faire, moins elle le comprenait, et cela l'intriguait plus qu'autre chose. Chanceux, ou peut-être pas, l'humain assurait sa survie en intriguant la vampire. Elle ne le tuerait pas tant qu'elle ne le cernerait pas, théoriquement en tout cas. Il y avait alors de grande chance qu'il ne meurt pas ce soir... Mieux que l'argument de savoir pourquoi il était entré dans sa chambre aussi délicatement, chercher à le comprendre motivait davantage Diao à le garder en vie.

Malgré cela, la vampire était partagée, certes, elle voulait le connaître, ou plutôt le comprendre, mais cette fausse insolence qu'il se donnait avait le don de l'énervait un peu plus. Diao s'efforçait de ne pas être violente, elle cherchait à contenir ses pulsions, très bon test alors qu'elle venait à peine de se lever et qu'elle avait déjà faim. Alors ainsi, il pouvait faire ce qu'il voulait, hein ? Non, pas ici, pas dans ses appartements. En ce lieu, il se pliait à ses règles sans rechigner, un peu plus encore s'il est humain, un peu plus encore parce qu'il se créé un personnage.

Ainsi donc, il était en fuite... Et il cherchait à semer ceux qui le poursuivaient. Finalement, peut-être était-il fou... Plus que ce qu'elle pensait en tout cas... Qu'importe, que ce soit par sa folie ou autre chose, il était différent des humains que la vampire avait observé jusque là. Visiblement, malgré les nombreuses tentatives - à en juger par ce qu'il disait -, il enchaînait les échecs. En même temps, à en juger par sa maladresse, ce n'était pas véritablement étonnant. En très peu de temps, il avait tout de même trouvé le moyen de tomber de nombreuses fois et de détruire la salle de bain.

Songeuse, Diao croisa par hasard le regard de l'humain, regard qui se détourna bien vite... Elle songea ensuite à l'éventuelle raison de se détournement de regard. Il devait se mettre d'accord sur ce qu'il prétendait lui même. Pourquoi souhaitait-il qu'elle s'éloigne, qu'elle ne s'approche pas, qu'elle ne le touche pas si en échange, il ne se privait pas de le regarder ? Voilà que le petit humain voulait être maître, pourquoi pas... Après tout, dans la démesure, il avait déjà atteint le quasi sommet, pourquoi se priver de continuer encore un peu ? Dans la gêne, il n'y a pas de plaisir.

D'ailleurs l'humain ne s'en priva pas : a peine eut-il détourné le regard que déjà, sa langue de vipère sifflait de nouveau, provoquant ouvertement la Lady. S'il est une chose que Diao ne supporte pas, c'est bien obéir à qui que ce soit, si elle ne gagne rien au change. Obéir est une contrainte qu'elle ne s'impose pas, quitte à en subir les conséquences. Et encore, elle aurait une raison d'obéir au maître du château, mais à un pauvre humain fuyant la vérité... Hors de question. Par simple fierté, elle ne se l'imaginait pas. Voulant sans doute accentuer le côté dramatique de la pièce qui se jouait dans les appartements de la vampire, pièce à laquelle elle participait malgré elle, l'humain cracha au sol, à ses pieds. Petite gouttelette qui fit déborder le vase.

Serrant plus fortement le couteau dans sa main, Diao fixait l'humain en s'efforçant de respirer calmement. Malgré tout, ce souffle n'avait rien de naturel, il était la pour temporiser vainement la colère qui grondait en son sein. La vampire passa alors au-dessus de lui, s'immobilisant de l'autre côté de ce corps qui ne méritait que d'être déchiqueté. Diao resta calme un instant, un trop court instant. Avec la rapidité propre aux vampires, sa main libre s'abattit sur la nuque du jeune homme, la serrant avant de décaler sa tête, et son corps avec, vers la légère tâche qu'il venait de provoquer. Lui collant presque la tête dessus, Diao maintint la pression, glissant ses jambes de part et d'autre du corps de l'humain sans aller jusqu'à s'assoir sur lui, libre à lui de se tourner, en dépit de cette poigne de fer sur sa nuque. A cet instant, la dernière chose à laquelle songeait la Lady était bien sa tenue, alors qu'il profite, ce jeune impudent, tant qu'il le peut encore.

La vampire pencha légèrement son corps en avant, approchant sa tête de celle de l'humain tandis que ses cheveux s'abattaient en cascade sur le côté, fermant le rideau d'une pièce de théâtre manquée où le petit humain perdait contre la méchante. Diao s'efforça alors de contrôler sa voix, de façon à ce qu'elle retentisse calmement près de l'humain, en paradoxe avec la pression croissante qu'elle exerçait sur sa nuque pour que son visage s'approche encore de la salive gisant sur le sol.

" Lèches et ravales... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Ven 17 Juil - 8:39

Il faut croire que Kicho était allé un peu loin. Il est vrai que malgré la curiosité qu'il avait pu engendrer chez la vampire, ses chances de survie avaient considérablement diminué à cause de son geste symbolique défiant hautement la patience de la Lady et sa gentillesse. Il frissonna quand elle passa de l'autre côté de lui, comme s'il s'était attendu à recevoir un coup. Mais il souffla de soulagement voyant ne rien venir. Enfin, pas pour longtemps. Quand la main l'attrapa par la nuque, Kichou émit un petit couinement, comme si on venait de taper un chien. L'humain savait très bien que dans l'autre main de Diao il y avait le couteau. Il frémit et ferma les yeux, attendant encore en prendre un coup. Au lieu de sa, son corps bougea. Kicho, ne savant plus quoi penser, ouvrit les yeux pour constater qu'il était arrivé devant son crachat. Allait il servir de serpillère ?

" Que que... "

La pression sur sa nuque grandit et l'humain ne put réprimer un gémissement de douleur. Juste après il eut la réponse à la question qu'il aurait voulu poser. La vampire voulait lui faire ravaler sa salive. Le pire, c'est qu'il ne pouvait pas protester car au fil des secondes la pression sur nuque commençait à devenir intolérable. Nouveau gémissement de douleur. Les mots qu'elle avaient prononcé résonnèrent dans sa tête. S'il voulait que le supplice arrête, il n'avait qu'à faire ce qu'elle souhaitait. Kicho ferma les yeux. Il entrouvrit sa bouche et... Il ne pouvait pas. Non. La pression se resserra encore peu. Il se mordit la lèvre et enfin céda. Deuxième tentative. Bouche ouverte, sa langue sortit doucement. L'humain commença à lécher avec un peu de mal. Après plusieurs coups de langue, il déglutit pour lui faire voir qu'il avalait. Kicho rouvrit les yeux et dit timidement :

" C'est bon... "

Il se sentait complètement soumit, incapable de lui résister. Ce petit épisode semblait l'avoir calmé, plus que des mots. Et dans la soumission la plus complète, se disant que pour le moment, même s'il y avait des ouvertures, il ne devrait pas tenter de fuir, l'humain s'adressa une nouvelle fois à la vampire.

" Je... Je ferais ce que... Ce que vous désirerez... "

Il avait très bien compris le message. Il attendit que Diao retire sa main de sa nuque pour pouvoir la masser...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Ven 17 Juil - 20:54

Malgré son insolence, cet humain pouvait s'avérer amusant, parfois. En effet, les couinements qu'il fit à deux reprises amusèrent Diao au point de faire naître un sourire aux coins de ses lèvres. Finalement, il ne jouait qu'un jeu, un simple comédien de second ordre qui ne savait pas jouer le personnage qui lui était imposé. Qui ne savait pas, ou qui ne le pouvait pas. Cette petite manie de couiner lorsqu'il était contrarié donnerait presque envie à Diao de lui en faire voir de toutes les couleurs, juste pour cela... D'un autre côté, elle lui faisait déjà pas mal de misères en étant au-dessus de lui, lui broyant presque la nuque...

D'ailleurs, sa pression était croissante au point de lui arracher un gémissement de douleur. Pauvre petit humain. Il n'était décidément qu'un pantin entre les mains de la vampire. Un pantin fragile qu'elle pourrait briser, démembrer, désosser à chaque instant, sous prétexte qu'elle, était contrariée... Attentive à l'humain, ou plutôt à ce qu'il tentait de faire, la vampire se délectait presque du dégoût qui visiblement animait l'humain. Quelle scène jouissive... Oui, l'humain ne semblait pas enthousiaste à l'idée de ravaler ce qu'il venait de cracher, malheureusement il n'avait pas le choix.

Avec hésitation, l'humain finit tout de même par lécher le sol, s'y prenant en plusieurs fois avant de déglutir avec difficulté. Satisfaite par ce qu'elle avait eu, Diao relâcha légèrement la pression que ses doigts exerçaient sur sa nuque, après quoi, la voix de l'humain résonna légèrement. Pareille à une douce mélodie, la vampire était amusée de constater que d'une part, l'humain s'était fait une raison visiblement -pour le moment en tout cas-, et que, d'autre part, il lui apportait le respect dû à son rang en la vouvoyant... Pourtant, la vampire s'était abstenue de faire une quelconque remarque à ce propos, finalement, ce n'était qu'un détail, et elle ne lui apportait que peu d'importance. Mais, aussi peu important soit-il à ses yeux, c'était tout de même une bonne chose qu'il se montre à ce point soumis et obéissant...

Une fois que l'humain eut parlé, un sourire étira les lèvres de Diao, peut-être était-elle fière de ce qu'elle faisait, ou pas. Elle était simplement amusée par la situation, et par cet humain plus que lunatique et froussard comme jamais. La vampire relâcha progressivement la pression qu'elle exerçait de part et d'autre du cou de l'humain, posant le couteau sur le sol de son autre main. Lascivement, une fois sa main retirée, la vampire se releva, passant de nouveau par-dessus le jeune homme sans y prêter la moindre attention, se contentant simplement de passer par dessus un obstacle qui s'avérait gênant. D'un pas lent, la vampire se dirigea à la fenêtre du petit salon, ouverte par l'humain, avant de s'appuyer sur le rebord de la fenêtre.

La nuit était bien avancée, au point que le jour ne tarderait pas, peut-être d'ici quelques heures. Malgré cela, le vent encore frais et revivifiant de la nuit se faisait sentir et venait frôler les épaules de la vampire. Diao avait laissé consciemment le couteau à l'humain, après tout, il lui appartenait... Pour autant, elle était curieuse de voir s'il tenterait quoique ce soit sur elle -en échouant ou non, cette fois-, après tout, peut-être ne connaissait-il pas le pouvoir qu'avait les vampires au sujet de leur aptitude à se soigner rapidement. Qu'importe, l'avenir le lui dirait. Peut-être pour renforcer cette impression oppressante qui régnait dans l'atmosphère, et pour donner à ses appartements des airs de prison, la Lady referma la fenêtre en silence.

En attendant, elle n'avait pas d'occupation jusqu'au lever du jour, si ce n'est cet humain... L'ennui, c'est que Diao est du genre à se lasser très vite de ses jouets ou de ses occupations, si bien qu'elle ne peut pas rester longtemps concentrée sur la même chose, risquant de s'énerver, ou de partir dans des rêves insondables. Tout du moins, elle se lassait vite lorsque ces occupations demeuraient simples, et finalement "humaines", lorsque ces même occupations prenaient des airs vampiriques, alors elle se lassait moins vite... Il suffisait juste d'un soupçon de sang. Ainsi donc, entier, l'humain ne l'intéressait plus. Fermant les yeux, toujours immobile devant la fenêtre, Diao prit une grande inspiration. Pour elle, tout était claire maintenant, à propos de lui, finalement, il n'était pas ce qu'il essayait d'être et ce qu'il montrait, une simple perte de temps, ni plus ni moins que de la comédie, comme parfois, elle s'attardait à faire. Sans changer de position et de façon excessivement calme, la vampire reprit tout de même la parole.

" Quel est ton nom, humain ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Sam 18 Juil - 15:32

Sa main vint se poser sur sa nuque afin de la masser avec délicatesse, comme pour essayer de dissiper sa douleur. Il avait l'impression que la main de la Lady était encore sur lui, une étrange sensation qui le fit frémir. Puis, son visage marqua de l'étonnement. La vampire venait de quitte la pièce, l'ignorant totalement, comme si rien ne s'était passé. Une horrible sensation. Il manquait quelque chose pour Kicho. La sentence même lui avait parut insuffisante. Il avait du mal à y croire lui même, il ressentait de l'insatisfaction. Bien qu'il avait du mal à ravaler sa salive, Kicho s'attendait à beaucoup plus violent. Petit à petit, il se sentait frustré. Qu'est ce qui clochait chez cette vampire ? Bien qu'il ne doute qu'elle s'était retenue, il se disait qu'elle aurait pu faire un peu plus, non ? Trop dur ?

Kicho se redressa pour être finalement en position assise. Et là, il remarqua un détail qui le frustra encore plus. Le couteau. Il gisait près de lui. Il ne comprenait pas. Que voulait la vampire exactement ? En laissant l'arme un fois de plus à sa portée, devait il voir ça comme un signe ? Une quelconque incitation ? Peut être voulait elle qu'il mette fin à ses jours ? Impossible, il n'aura jamais assez de courage. Peut être voulait elle qu'il porte atteinte à sa vie ? A cette idée, l'humain eut l'envie de rire. Il savait très bien que les vampires ne mourraient pas si facilement. Et même s'il n'était pas au courant, il n'y arrivera pas. Quoi que... S'il elle était déjà morte, sa serait comme planter un couteau dans la terre ? Ramassant l'arme, Kicho se leva. Une dernière hésitation, il revint dans le salon.

La Lady était encore au rebord de la fenêtre. Kicho fit quelques pas vers elle quand soudainement, elle se recula pour les fermer. Surprit, et ne voulant pas qu'elle s'imagine qu'il avait l'intention de lui planter le couteau, l'humain cacha celui ci derrière son dos rapidement, trop rapidement. Avec sa maladresse maladive, Kicho réussi à se couper légèrement un doigt, juste assez pour que quelques gouttes tombent au sol. S'il savait que les vampires aimaient le sang, en revanche il n'tait pas au courant pour leur odorat développé pour ce liquide. Ses mains dans son dos, il se croyait donc à l'abri. Et comme pour détourner un peu l'attention, l'humain répondit à la question :


" Kicho... "

Il avait aussi caché toute expression de douleur sur son visage lors de sa coupure. Son prénom était très loin d'être masculin et lui avait valut beaucoup de railleries mais au final, il aimait son prénom et ne voulait pas s'en défaire. Il regarda la vampire quelques secondes, et son regard se balada sur tout le corps de celle ci. J'ai l'ai déjà dit peut être mais la voir dans cette tenue lui faisait de l'effet, surtout que ça faisait longtemps qu'il n'avait pas vu un corps si dénudé. Il espérait que son pantalon soit assez large pour ne pas qu'elle le remarque. Il déglutit difficilement. Que devait il faire ? Si la vampire l'avait ignoré dans la sale de bain, peut être pouvait il s'en aller tout simplement ? Quoi que... Elle lui avait demandé son prénom. Peut être voulait elle discuter ? C'est des conneires ! Il ne voulait pas parler avec elle !

" Je m'en vais ! "

Il se tourna, et se dirigea vers la porte pour sortir des appartements.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Sam 18 Juil - 21:11

Tandis qu'elle était encore accoudée à la fenêtre, Diao entendit l'humain sortir de la salle de bain doucement, ce qui la décida à bouger, fermant la fenêtre, et limitant ainsi les courants d'air avec sa chambre. La vampire hésita à se retourner un instant, et finalement, elle préféra rester comme elle était, contempler les jardins était toujours plus agréable que de contempler un humain, aussi intéressant puisse-t-il paraitre pendant un court instant. Non, à cet humain, dénommé Kicho, Diao préférait les jardins. Au moins jusqu'à ce qu'une odeur familière vienne à elle.

Le sang. Encore et toujours le sang. Comment avait-il pu se blesser cette fois-ci ? Doucement, la tête de la vampire pivota, pour au moins apercevoir le jeune homme du coin de l'œil. Pourtant, à première vue, elle ne vit aucune blessure sur lui... Tout comme dans la salle de bain... Et pourtant, elle ne rêvait pas, cette odeur persistante qui petit à petit, charmait son esprit pour l'aveugler finalement complètement était bien présente. Et déjà, dans la salle de bain, elle avait senti l'odeur sans pourtant le voir saigner... Si ce n'est que dans la salle de bain, il s'était caché prestement le nez... Tandis que là, il se cachait les mains... Intéressant.

Doucement, Diao pivota de façon à se retrouver de profil par rapport à l'humain, il lui était plus simple de l'observer ainsi. L'observer en voyant à travers d'ailleurs, pour elle, il n'était maintenant plus qu'un intrus, un individu mal intentionné qui avait osé perturber son sommeil... Un être qu'elle haïssait déjà, de toute façon, elle n'aimait personne alors à quoi bon chercher à l'apprécier. Certes, vouloir le comprendre était une chose, mais aimer une personne en était une autre, et quand bien même la vampire devrait un jour aimer qui que ce soit, ce ne serait sans doute pas lui, petit humain jouant un double jeu.

Plongé dans ses pensées, le regard de la Lady s'était posé inconsciemment aux pieds de l'humain. Ce ne fut que provisoire, en effet, au son de sa voix, les yeux de Diao reprirent du mouvement, se plantant sur le visage de l'humain, visage qu'elle ne vit bientôt plus car il s'était tourné... Alors il avait décidé qu'il partirait. Maintenant. La vampire, elle, en avait décidé tout autrement. En quelques pas elle se retrouva à hauteur de l'humain, lui prenant le poignet, aussi délicatement qu'à son habitude. Comme on observe un malade, ou plutôt, comme on observe une bête de foire, la main que tenait Diao fut détaillée comme jamais, sans doute, elle ne l'avait été... Jusqu'à ce que les deux yeux de la vampire se posent sur le doigt meurtri.

Elle ne s'était donc pas trompé, le sang venait de couler une fois encore, à en juger par l'état de la blessure, encore fraîche, et laissant échapper encore ce nectar divin. Mais s'il perdait encore du sang, cela voulait donc dire qu'il en avait déjà perdu avant, à moins qu'il l'ait retenu, dans un éclair de lucidité. Sans lâcher le poignet, Diao tourna sensiblement la tête, apercevant deux ou trois gouttelettes de sang sur le sol... Un soupir s'extirpa des lèvres de la vampire tandis qu'elle observait de nouveau l'humain.

" D'abord ta salive, ensuite ton sang... Quel va être le prochain liquide corporel que tu vas répandre sur mon sol ? "

Un fin sourire se dessina aux lèvres de Diao, elle semblait amusée, mais peut-être qu'au fond, elle ne l'était pas tant que ça. Les doigts de la vampire se resserraient un peu plus sur le poignet du jeune homme, comme s'ils cherchaient à broyer sa chair. Non, l'envie actuelle était toute autre, les yeux de la Lady n'avait de cesse de fixer le liquide rouge qui s'échappait de cette plaie presque invisible... Et pourtant. Un léger gémissement s'échappa de la gorge de Diao tandis qu'elle grimaçait quelque peu, plus elle regardait, plus elle avait faim. Relâchant légèrement la force qu'elle imposait au poignet de l'humain, la vampire amena ses doigts à ceux du jeune homme, les immobilisant ainsi. Alors qu'enfin son regard avait changé de cible pour se planter sur le visage de Kicho, un sourire anormalement sincère s'accrocha au visage de Diao. Délicatement, la vampire approcha les doigts de l'humain à ses lèvres avant qu'elle ne se décide finalement à lécher le sang qui coulait sagement, sans lâcher des yeux le regard de Kicho. Un bien piètre avant-goût, mais un avant-goût tout de même.

S'efforçant de garder les idées claires, Diao rabaissa la main de l'humain sans pour autant la lâcher. Se léchant légèrement les lèvres, elle détourna le regard sur la porte de la salle de bain. Même de la porte d'entrée, elle pouvait apercevoir un morceau de rideau, conséquence directe de la maladresse de l'humain. Hors de question qu'il parte maintenant. Ce serait loin d'être aussi simple, certes, peut-être que Diao se montrait clémente ce soir, mais elle restait lucide, en dépit de cette anomalie. Ses doigts se refermèrent brusquement sur la main de l'humain avant qu'elle ne le lance littéralement sur le sol, non loin de là, en le regardant avec mépris.

" Ne comptes pas partir avant d'avoir réparé les dégâts que tu as causé. Au travail... 'Kicho'. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Dim 19 Juil - 1:48

Kicho pensait enfin pouvoir reprendre son quotidien... Mais ce rêve l'éloigna rapidement quand il se sentit retenu par le poignée. Quoi encore ? Il se tourna pour voir que la vampire l'avait retenue. Elle tenait son poignet, fermement, indiquant qu'elle n'avait pas l'attention de le lâcher. Pris au piège. Diao l'examina avec attention. Kicho en fut presque gêné de susciter soudainement autant de curiosité envers sa personne. Il écouta très attentivement chaque mot qui sortit du fond de la bouche de la vampire. En y pensant, l'humain n'avait pas énormément de liquide qui pouvait venir de lui. La tenue lui suggérait un liquide en particulier qui pourrait bien souiller de nouveau ses appartements. L'humain secoua vigoureusement sa tête pour chasser cette mauvaise idée de son crâne. Non, il ne voulait pas ! Pas avec cette chose ! Jamais ! Même s'il ne pouvait pas contrôler son membre.

Soudain, la pression sur son poignet augmenta de manière significative, lui arrachant une expression de douleur et un tout petit couinement. Il en lâcha le couteau se trouvant dans son autre main. Puis la pression se relâcha un peu. C'est alors que la vampire vint immobiliser ses doigts et les ramener près de ses lèvres... Qu'allait faire ? Prendre son sang ? Ah non ! Mais... S'il essayait de se débattre, il suffirait à la vampire de serrer un peu plus fort. L'humain décida alors d'attendre au moins pour voir ce qu'elle allait réellement faire. C'est alors qu'une drôle de chose se passa. Non mais c'est quoi ce regard ??? La vampire détourna magnifiquement l'attention de l'humain qui entrouvrit légèrement sa bouche en la regardant.Une étrange sincérité. Mais que venait elle faire là ? Il en oubliait presque les petits coups de langue, sage, doux... Mais au fond, sa le répugnait pas mal de savoir qu'on buvait son sang. Il n'aimait pas ça, comme si on lui arrachait sa vie de force. Il frémit, mais à retardement.

Kicho resta fixé sur elle, ayant perdu un peu ses esprits en voyant ce regard. Enfin jusqu'à ce qu'il vole pour se retrouver au sol, non loin. Les mots de la vampire ne lui plaisait pas. Et il protesta à peine les avait il entendu.


" C'est pas la peine ! ..."

Enfin, jusqu'à ce qu'il voit le regard méprisant et inquisiteur de Diao posé sur lui. Son dialogue alors fut tout autre.

" Oui maitresse ! "

Et sans perdre une seconde, il se dirigea vers la salle de bain pour se mettre à l'oeuvre. Il n'avait que dégommé les rideaux. Il fallait simplement remettre la rambarde et tout ira bien. Il pourra retourner chez lui. Kicho prit donc la rambarde en main et il la fit pivoter pour bien la mettre. Mais... Le bruit de verre qui éclate se fit entendre. N'ayant pas vraiment calculé ce qu'il y avait autour de lui, lorsqu'il avait fait pivoter la barre, le bout de celle ci alla s'encastrer dans le miroir de la salle de bain. L'humain, horrifié d'avoir fait encore une connerie, lâcha la rambarde pour ramasser les bouts de verres. La Lady, avec tout le vacarme qu'il faisait, si elle ne le regardait pas avait pu très bien entendre le vacarme qu'il faisait à lui tout seul. Kicho était vraiment un phénomène... Et pour en rajouter une couche, en ramassant les morceaux de verre, il se coupa ! Mais une bien plus grosse entaille qu'avec le couteau et cette fois ci dans la paume de sa main. Un excès de rage le prit alors et il en versa deux larmes en regardant son sang se répandre sur le sol de la salle de bain.

" Mais j'en ai ma claque ! Cet endroit me porte encore plus la poisse ! "

Il tourna alors sa tête en direction de la vampire et lui avoua sur un ton énervé.

" Toute façon un jour, vous ne pourrez plus me retenir ! Vous serez bien obligée de quitter vos appartements et à ce moment là je pourrais m'en aller ! Vous verrez ! "

Mais son ton descendit rapidement... Un peu de tristesse dans la voix...

" ... Non... Je n'ai rien dis ! Ne m'attachez pas ! Non ! "

La dernière fois qu'il avait sortit ce genre de parole, il avait finit au bout d'une laisse... Et en y repensant il ne voulait plus que ça arrive, trop humiliant. Mais un peu trop tard pour revenir en arrière...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Lun 20 Juil - 13:40

Visiblement, Diao avait eu involontairement son petit effet sur l'humain. Le sourire délicat qu'elle avait eu il y a quelques secondes contrastait apparemment violemment avec le ton froid et méprisant qu'elle avait employé juste après. Enfin, l'important, pour le moment, était que l'humain remballe sa fierté et obéisse... D'ailleurs, peut-être en faisait-il un peu trop, pas besoin de "maîtresse", un simple "oui" aurait suffit, d'autant qu'il n'était pas son esclave... Par conséquent, elle n'était pas sa maîtresse, juste une Lady parmi d'autres.

Alors qu'il partait relativement rapidement vers la salle de bain, la vampire en profita pour aller se changer dans sa chambre, non pas que cette tenue ne soit pas décente pour une Lady, mais presque. Et puis, s'il essayait de s'échapper, elle aurait vite fait de le rattraper avant qu'il n'atteigne la porte... De toute façon, maladroit comme il était, la porte pourrait être grande ouverte qu'il aurait encore, sans doute, du mal à la franchir. Une fois à l'abri de cette maladresse humaine, Diao prit le temps de souffler quelques instants. Cela ne dura pas vraiment longtemps à vrai dire, la vampire eut le temps de laisser glisser sa chemise à ses chevilles que déjà, un bruit de verre brisé retentissait dans ses appartements... Après une réflexion plutôt rapide la Lady en conclut que l'humain devrait supporter sept années de malheur en plus de sa maladresse maladive, pour avoir osé briser le miroir. C'était assez impressionnant, il n'y avait qu'une chose à briser dans la salle de bain, et il avait trouvé le moyen de le faire... Diao enfila rapidement une robe longue plutôt simple ; à vrai dire, elle n'avait pas vraiment le temps de mettre l'une de ces tenues pleine de rubans, si elle tenait un tant soit peu à sa salle de bain. Reliant ses cheveux en une simple queue de cheval haute, épargnant les mèches qui étaient toujours devant son visage en les glissant simplement derrière son oreille, la vampire sortit enfin de sa chambre, rejoignant l'humain qui ne trouvait rien de mieux que de râler.

Alors que Diao restait dans l'encadrement de la porte, bras croisés, l'humain redressa le regard, se mettant une fois de plus à se plaindre sans que la vampire ne prenne piste, ou ne daigne simplement relever un sourcil. Certes, elle devrait un jour ou l'autre quitter ses appartements, pour autant, il était extrêmement simple de le retenir là. Alors que l'imagination de la vampire se développait, la voix de l'humain, employant une fois de plus un ton soudainement beaucoup moins sûr, résonna une fois encore. Avec plaisir, ou totale indifférence, la vampire constata que l'imagination de certains humains était débordante, ou plutôt, qu'ils étaient tous plein d'illusions. Après tout, mieux que l'attacher, Diao pouvait simplement l'enfermer dans ses appartements. S'ils devaient ressortir avant d'avoir tout terminé, fatalement, ce serait mort.

" Pas la peine de faire autant de manières... Appelle-moi Diao, ou Lady, mais pas Maîtresse, pitié. "


La vampire constata alors, avec plus ou moins d'appréhension que l'humain s'était tranché la main. Encore une fois. Avec un peu de chance, la vampire s'y habituerait presque... Mais elle n'avait pas besoin de cela pour se retenir, à dire vrai, le sang de ce Kicho n'était pas le meilleur qu'elle ait goûté. Il était passable... Raison pour laquelle peut-être, en dépit de l'odeur insistante de cette substance, Diao n'avait pas de mal à se contenir.
Après un soupir excessif de lassitude, la vampire pointa du doigt une petite armoire, au sol, à l'opposée de la salle. La vampire posa ensuite son regard sur l'humain, avant de fermer les yeux, laissant échapper un soupir de plus.

" Tu as des bandages dans le petit meuble là-bas. Il y a également des serviettes, tu t'en serviras de serpillères, avant de les laver. Je te rappelle qu'en plus de l'inondation que tu fais dans la salle de bain, il y a deux gouttes de ton sang dans le salon. "

Diao observa un instant les dégâts que l'humain avait fait, et préféra lui laisser encore le loisir de ramasser les morceaux de verre, sans doute trouverait-il encore le moyen de se blesser et la quantité de sang finirait par inciter la vampire a le mordre, en dépit de ce goût médiocre. La Lady rebroussa alors chemin en silence, prenant place sur un fauteuil, dans le salon, face à la porte de la salle de bain. Doucement, un bras de Diao alla se replier sur l'accoudoir, se redressant, donnant ainsi à sa main la fonction de repose-tête. Le regard figé sur l'humain qu'elle voyait bien de là où elle était, la vampire s'était totalement immobilisée, jambes croisées, seules ses paupières, de temps à autre, s'aventuraient à bouger, insufflant un souffle de vie au monstre assis là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Lun 20 Juil - 15:03

Si Diao était du genre à aller à l'encontre de ce que voulait Kicho, lui aussi serait du genre à aller dans le mauvais sens du courant, quoi qu'il y sera obliger de temps en temps de le suivre, par manque de force, mais il se donnera à coeur joie de la défier. Quand des mots résonnèrent en écho à ses complaintes, un sourire, énorme, se dessina sur ses lèvres. Peut être que la vampire se relâcher un peu trop ? Mais entendre "pitié" dans son vocabulaire donnait le moyen à Kicho de pouvoir l'exaspérer. Il ne l'appellerai pas de sitôt par son prénom ou même par son titre honorifique. Même si lui donnait en quelque sorte le statut de "maitresse" en l'appelant ainsi le dégoutait, si ça pouvait un temps soit peu énervé un peu la vampire à son avantage, il le fera.

La vampire lui montra alors les outils dont il aura besoin pour se soigner, mais aussi pour finir son travail imposé. Kicho réfléchit. Il savait qu'il se couperai certainement encore alors avant de faire un bandage pour sa main il décida de ramasser le verre brisé avant. Une bonne idée car il se fit plusieurs petites coupures sans gravité un peu partout sur la main mais peu de sang s'en échappa au final. Une fois cela fait, il chercha les bandages pour se les appliqué avec soin et... Un peu n'importe comment. Cela ne le soulageait pas mais au moins son sang ne coulait plus. La seconde étape, prendre les serviettes et faire la serpillère avec. Il remarqua bien entendu que la vampire l'avait à l'oeil. Il cherchait encore un plan pour sortir... A quatre pattes au sol, l'humain commença sa besogne frottant le sol avec une serviette... Sa position et ses mouvements de va et vient afin de nettoyer le sol avait quelque chose d'étrangement érotique.

Enfin, quand il eut fini, il ne se dirigea pas pour laver cette serpillère improvisée imbibée de sang. Non, il avait autre chose en vue pour son destin. Il s'avança pour sortir de la salle de bain et de se rapprocher de la vampire. Décidemment, il pensait qu'elle était beaucoup mieux qu'avec une chemise sur elle. Enfin... Disons qu'il l'imaginait facilement nue et que c'était beaucoup plus agréable pour lui. Le sourire aux lèvres, comme fier de lui, Kicho dit avec joie :


" J'ai finis Maitresse. "

Et avant qu'elle ne réagisse la serviette ensanglantée se jeta sur le visage de la vampire ! Oui, Kicho avait pensait que ça pourrait agir comme une sorte de chloroforme, quelque chose qu'il la distraira pendant quelques minutes, lui fera tourner un peu l'esprit, juste le temps de... L'humain n'avait pas perdue une seconde pour se ruer sur la porte, la sortie. Incorrigible, on ne lui enlèvera jamais cette idée de partir de la tête. Et Diao semblait loin s'imaginer tout les dégâts possible qu'il serait capable de faire si on le laissait seul enfermé dans une pièce. Il faut savoir que sa "chambre", est dépourvue de tout meuble et pour une bonne raison. Enfin... La porte s'entrouvrit, il sentait déjà la liberté lui fouetter le visage. Ou était ce autre chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Lun 20 Juil - 17:01

Diao ne l'avait pas lâché des yeux, il avait eu au moins l'intelligence de ne pas bander sa main dès le début, et avait préféré ramasser d'abord le verre avant de se soigner. Bon réflexe car il s'était coupé encore de nombreuses fois. L'odeur de sang était maintenant présente dans toute la pièce, une odeur délicate qui, même en excès, ne dégoûtait jamais la vampire. Une odeur qui peu à peu, en dépit du goût amer qu'elle avait encore dans la bouche, l'incitait toujours un peu plus à boire son sang. Malgré cela, Diao demeurait excessivement calme, assise sans bouger, elle le voyait faire sans broncher, l'observant, s'activant à nettoyer le sol.

Il se redressa enfin, après quelques minutes à frotter le sol, approchant doucement sans avoir rincé la serviette. Que comptait-il faire ? Lui montrer le travail de plus près... Qu'avait-elle à faire de l'état de cette serviette si le sol était propre ? Et puis peu importe, la vampire se contenta de le regarder approcher, l'air heureux, sans réagir. Visiblement, la petite leçon qu'il avait reçu avait été oublié, il recommençait avec son insolence, osant désobéir en l'appelant "maîtresse"... Qu'il fasse ce qu'il veut, mais Diao lui avait donné son prénom peut-être plus pour l'humain, justement, que pour elle. Après tout, s'il voulait se faire passer pour un simple animal au service d'une Lady, libre à lui, la vampire s'en moquait.

Pour autant, même avec une imagination débordante - encore que cela dépendait du sujet abordé -, elle n'aurait pas eu l'idée de s'imaginer à quel point l'humain pouvait se montrer insolent. Aller lui jeter une serviette ensanglantée était du suicide, et visiblement, cela, l'humain l'ignorait. Quand bien même il le savait, il l'aurait sûrement fait tout de même. A peine la serviette lancée à son visage, Diao grimaça et la déchira en deux, l'empoignant violemment. La serviette avait beau ne pas être restée longtemps sur sa peau, elle avait trouvé le moyen de tâcher la peau diaphane de la Lady. Se relevant brutalement, laissant chuter le fauteuil derrière elle, les mains de Diao en venaient à trembler, tant la colère grondait en son sein. La vampire fermait les yeux, et en dépit de ce simple détail qui aurait pu laisser traduire un éventuel calme, tout le reste ne pouvait que démentir cet état. Les dents serrées, le visage presque figé dans une expression de haine, pour une fois, la vampire laissait exprimer ses réels sentiments, et l'humaine avait au moins le mérite d'avoir fait flancher sa patience.

Et puis un doux claquement. Le bruit de la porte fit rouvrir les yeux de Diao immédiatement. Parce qu'en plus, il comptait fuir ? Cet humain était vraiment plein de ressources, et tellement abruti. Oubliant momentanément l'état dans lequel elle était, et relâchant les deux morceaux de chiffon qu'elle avait dans chacune de ses deux mains, la vampire s'élança sur la porte, la refermant brutalement au nez de l'humain. Autant, il y a de cela quelques temps, le sourire de Diao pouvait paraitre rassurant, et peut-être même tendre, autant l'expression qu'elle avait actuellement était toute autre, ses yeux demeuraient plantés dans ceux de l'humain alors que sa main restait soudée à la porte.

L'état dans lequel elle était, elle le lui devait... Son visage souillé par son sang, et ses mèches entremêlées entre elles, à cause de ce même liquide, ce liquide impur qui s'échappait de cet être, juste devant elle. Les dents de Diao se desserrèrent lentement, sa main glissa le long de son corps tandis qu'elle s'appuyait contre la porte. La vampire posa une de ses mains sur la chemise de l'humain avant de la déchirer en partie. Tendant légèrement le tissus, la Lady profita du cadeau de l'humain pour s'essuyer le visage. Une fois nettoyée en partie, pour ce qui était de sa peau en tout cas, Diao jeta le morceau de tissus au sol, tandis que son regard se replantait dans les yeux de l'humain.

" Tu es plus stupide que je ne le pensais... "

Un fin sourire, loin d'être rassurant, s'afficha sur le visage de Diao avant qu'elle ne colle un revers de sa main sur le visage de l'humain, sur sa mâchoire, l'envoyant un peu plus loin à sa droite. Pivotant doucement la tête en direction de Kicho, la vampire fit quelques pas vers lui, s'inclinant légèrement en posant ses mains sur ses hanches.

" J'espère que ce simple coup ne t'a pas déboîté la mâchoire, car ce n'est qu'un début, idiot de petit humain. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Lun 20 Juil - 17:53

Et bien c'était autre chose. Il se prit de plein fouet la porte se fermant la seconde d'après qu'il l'avait ouverte. La douleur lui piqua les yeux tandis que ses mains vinrent tâter son nez pour voir s'il n'y avait rien de cassé. On l'entendit même murmurer une insulte pas à l'encontre de la vampire mais plutôt pour exprimer sa douleur. Il ne fit pas du tout attention à Diao qui s'était soudé à la porte, se préoccupant plus de sa petite personne jusqu'à ce que la vampire lui arrache sa chemise laissant voir son torse. C'est alors qu'il daigna la regarder en face mais peut être qu'il n'aurait pas dû... Une vision cauchemardesque qu'il aurait préféré ne jamais voir. Comment un si beau visage pouvait exprimer une aussi horrible expression ? Bien sur, elle semblait s'être adoucit mais...

" Tu es plus stupide que je ne le pensais... "

" Hein ? "

Il n'avait pas eut le temps de tout comprendre, enfin, il avait du mal à bien réaliser la situation. Il se demandait encore pourquoi son plan n'avait pas marché, pourquoi il n'était pas dehors. Mais la vampire ne tarda pas à lui remettre les pendules à l'heure. Kicho valsa sur la droite de la Lady après que sa main se soit écrasé sur sa mâchoire. L'humain en tomba au sol, mais ne s'étala pas. Il atterrit simplement sur les fesses, assit. Une main alla directement masser sa mâchoire qui lui faisait soudainement mal et en même temps, il releva le regard pour observer la vampire, un air légèrement perdue.

" J'espère que ce simple coup ne t'a pas déboîté la mâchoire, car ce n'est qu'un début, idiot de petit humain. "

Il aurait voulut qu'il allait bien au début, avant que Diao ne finisse sa phrase lui promettant quelques tortures à venir. Un doute s'immisça en lui. Il pouvait répondre à la vampire et aggraver son cas. Il pouvait aussi essayer de fuir ce qui pourrait également lui faire du tord, mais moins que la première solution. Ou bien rester tout simplement planté là et attendre sa sentence, sagement. La troisième solution serait la plus judicieuse, en sachant qu'il n'arriverai pas à fuir. Mais... C'était un peu plus fort que lui. Il ne pouvait pas rester là, la regarder se rapprocher de lui comme un bourreau. C'était un peu comme un instinct. Dans un premier temps il lui dit, apeuré :

" Non ! Je ne l'ai pas fait exprès ! C'est un malentendu ! "

Bien sur, aucune de ses justification ne pouvait tenir debout, il n'essaya même pas de se relever, se tournant et fuyant à quatre pattes se cacher derrière un fauteuil. A l'abri pendant quelques secondes, Kicho essaya de réfléchir à toute vitesse sur le moyen de s'en sortir. Mais bien sur, il ne trouva strictement rien. Il ne lui restait plus qu'à courir... Mais... Peut être que la chambre à un verrou solide ? L'humain commença à s'y précipiter mais la vampire ne le laissera surement pas faire. Néanmoins, il avait décidé qu'il tenterait de se débattre. Bien sur, le moindre coup lui ferai oublier cette décision et il se contenterai de se recroqueviller pour se protéger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Mar 21 Juil - 22:32

Pauvre petit humain, il ne ressemblait décidément plus à rien, au sol, se massant la mâchoire. Avait-elle donc frapper si fort que cela ? Et bien évidemment, comme l'avait prévu Diao, l'insolence de l'humain avait miraculeusement disparu au profit de pseudos regrets. Des excuses, de fausses excuses qui sonnaient creux. Ainsi, il s'était retrouvé momentanément possédé et avait jeté la serviette à la figure de la vampire. Un malentendu, n'est-ce pas ? Il ne l'avait pas fait exprès... Qu'importe ce qu'il puisse dire, Diao ne se calmerait pas avant de s'être dûment vengée, avant de l'avoir fait souffrir sévèrement...

Diao était plus occupée à chercher un moyen de le faire souffrir qu'à l'écouter déblatérer des mensonges, ainsi, elle le vit s'enfuir pitoyablement à quatre pattes. Où comptait-il donc aller ainsi ? Elle n'avait pas de mal à le rattraper vu sa lenteur, alors à quoi bon tenter vainement de suivre, pourquoi n'abandonnait-il pas ? Certes, cela ajoutait un peu plus de charme à la chasse qui se profilait là, mais c'était une attention pour Diao et non pas pour lui, au contraire, plus il fuyait, plus l'instinct de la vampire prenait véritablement le dessus sur son calme ordinaire. Il creusait simplement sa tombe de ses propres mains...

La vampire avait le regard posé sur l'humain, ou tout du moins, sur le fauteuil derrière lequel il se cachait, aussi pitoyable que cela puisse être. Diao ne comprenait pas pourquoi il tentait une manœuvre aussi ridicule alors même que jusqu'à présent, elle l'avait toujours coincé. Pire, elle avait traversé le salon avant même qu'il ne puisse ouvrir la porte entièrement, alors qu'il avait de l'avance... Non, la vampire ne pouvait malheureusement pas être prise par surprise, ou ceci, oui, mais il ne fallait pas espérer fuir. Lorsque la Lady avait une idée en tête, elle ne lâchait pas tant que cette même idée n'avait pas aboutie... Dans ce cas-là, l'idée consistait à se venger bien largement de cet idiot d'humain, qui, visiblement, n'avait toujours pas compris.

Les yeux fixés sur le fauteuil, Diao vit bientôt Kicho s'extirper de l'arrière du siège pour se diriger vers sa chambre. Hors de question. Le coupant une fois de plus dans son élan, la vampire s'interposa entre l'humain et l'entrée de la pièce. Après avoir pénétré ses appartements, voilà qu'il voulait infiltrer la chambre de la Lady. Décidément, il n'y avait plus de limites dans le culot de l'humain. De cet humain en particulier. Aussi rare puisse être une folie pareille, cela tapait grandement sur le système de Diao, elle qui appréciait le calme...

Calmement toutefois, la vampire prit une grande inspiration. Les apparences avaient repris le dessus, elle avait au moins retrouvé son calme à l'extérieur, pour ce qui était de l'intérieur, c'était une toute autre chose. Fermant lentement les yeux, la Lady s'épargna pendant quelques secondes la vision de l'humain, chose qui ne suffit pas à le lui faire oublier.

" A quoi bon jouer au chat et à la souris, sachant que le chat va fatalement dévorer la souris après avoir joué avec... "

Diao s'accroupit doucement, de telle sorte qu'elle se retrouve à hauteur de l'humain. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, elle les planta immédiatement dans ceux de l'humain. Un fin sourire, hypocrite, mais qui semblait cependant naturel, étira alors les lèvres de Diao. Les bras repliés et posés sur ses cuisses, elle ne le lâchait pas des yeux, prête à réagir au moindre mouvement de sa part.

" Je suppose que si tu ne l'as pas fait exprès... C'est nécessairement que ta main a pris l'initiative seule... "

Cette phrase à peine finit, les yeux de Diao se posèrent sur la pseudo-fautive, le corps entier de la vampire réclamait vengeance, alors pas de raison de le faire attendre. Vivement la main de la Lady s'empara de celle de l'humain, refermée sur son poignet, appuyant fermement, elle n'avait plus qu'une idée en tête, et cette idée s'évapora en même temps qu'un lourd craquement, provenant du poignet de Kicho, ne retentisse. Pauvre petite chose, voilà déjà que le jeu avait commencé, la souris était perdue. Ramenant sagement sa main à sa place, Diao reposa son regard sur le visage de l'humain, toujours en souriant.

" La voilà punie... Oh, mais... Peut-être était-ce l'autre main ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Dim 26 Juil - 0:37

Une fois de plus la vampire se mettait entre lui et sa possible sortie. Il s'arrêta qu'en même, en lui fonçant donc pas dedans mais Kicho bascula en arrière pour finir sur le popotin. Il recula légèrement et se figea quand la vampire ferma les yeux. Diao devait probablement essayer de se calmer, l'humain avait poussé le bouchon un peu trop loin. Kicho la dévisagea. La petite phrase lui évoqua une certaine fatalité, ce qui provoqua chez lui quelques petits frissons. L'humain aurait voulut la contredire car il voulait croire que le chat n'attrape pas toujours ses proies. Enfin, il se contenta de dire timidement :

" Oui... "

Même si son instinct de survie est proche de zéro, il ne voulait pas la contredire pour aggravé encore son cas, même s'il est quasiment désespéré. Par ce oui, l'humain faisait voir à la vampire qu'il avait bien compris ce qu'elle venait de lui dire. Mais il savait que ça serait loin d'être suffisant et malgré que la vampire puisse se contenir extrêmement bien, Kicho se doutait que ce n'était qu'une apparence. C'est peut être un cliché, mais tous les vampires se voient au dessus d'eux, qu'ils estiment être de toute évidence supérieur aux humains et se donne le droit de les gouverner. Kicho, ayant bien entendu conscience de sa propre faiblesse, n'accepte pas cette conclusion. Pourtant, il se doit de ramper...

" Je suppose que si tu ne l'as pas fait exprès... C'est nécessairement que ta main a pris l'initiative seule... "

" Nnon... C'est pepas ce que je... Je voulais dire... "

Son regard avait suivit Diao en même temps que celle ci s'était accroupie. Son sourire, bien que naturel, il ne l'aimait pas, dans une situation comme celle ci, il le trouvait complètement faux, à moins qu'elle imagine déjà le châtiment qu'il allait subir et ce sourire le renseignerai sur la satisfaction de la vampire à avoir trouvé quoi lui infliger. Enfin, elle rouvrit les yeux, Kicho en trembla, mais il n'eut pas le temps de tout suivre. Lorsque le bruit retentit, une larme coula immédiatement de l'oeil droit de Kicho qui alla courir sur sa joue avant de sauter dans le vide pour s'écraser au sol. Puis un hurlement, de douleur, témoin de la souffrance que ressentit Kicho quand son poignet fut brisé par les mains délicates de la Lady.

De là, plusieurs larmes s'échappèrent et Kicho ne manqua pas de se tortiller de douleur comme un ver. Se mordant la lèvres, il essayait de taire cette douleur qui le prenait férocement au poignet. On ne lui avait encore jamais faite celle là. D'habitude, ils se contentaient simplement d'un passage à tabac, il n'avait jamais rien de cassé. Il entendit néanmoins la remarque de Diao concernant son choix sur la main à punir... Voulait elle vraiment lui casser l'autre poignet ? Un son plutôt grave, accompagné de douleur sortit du fond de la gorge de Kicho :


" NOOOOOOOOON ! "

Il aurait put faire une tirade, mais la douleur était encore trop présente pour qu'il aligne plusieurs mots à la suite pour faire une phrase complète.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Mer 29 Juil - 17:05

Pitié.
Elle aurait pu peut-être, avoir pitié si elle était différente, mais Diao n'était pas de ce genre, loin de là, ce sentiment faible ne lui venait même pas à l'esprit d'ailleurs. Même pas brièvement, il n'avait pas du tout traversé ses pensées, non, elle se contentait de jouer. Elle jouait avec lui, et ça la satisfaisait amplement, alors pourquoi couper court par la pitié ? Lorsque la Lady lui brisa le poignet, elle vit distinctement une larme couler sur la joue du jeune homme, chose qui lui donnait envie de recommencer, indéniablement.

Malgré son avertissement en tout début de soirée, lorsqu'il était entré aussi délicatement qu'un régiment entier, Kicho avait osé hurler sous la douleur. Ne l'avait-elle pas sagement prévenu que s'il s'y aventurait de nouveau, elle lui trancherait la langue ? En dépit de ce cri strident qui vint lui brouiller un instant les sens, Diao resta parfaitement impassible, trop concentrée sur les larmes qui s'enchaînaient maintenant grandement. Les larmes... Avait-elle déjà pleurer, seulement ? Pour pleurer, il faut souffrir, que ce soit moralement ou physiquement... Et aucune souffrance ne lui venait véritablement à l'esprit, peut-être que les larmes ne coulaient pas parce que, dans l'instant qui suivait l'offense, la vampire cherchait à se venger au centuple...

Toujours accroupie près de lui, Diao regardait ce spectacle navrant de son regard inquisiteur, son sourire avait disparu, et la froideur se lisait sur son visage. Il était en effet, pitoyable, à se tortiller comme ça pour un simple poignet brisé... Et dire que ce n'était que le début, à coup sûr, à la fin du jeu de Diao, il serait déshydraté s'il pleurait tant, pour si peu. Il serait déshydraté, et peu de temps après, vidé de son sang... Totalement sec, elle n'avait encore jamais vu ça, cela pouvait s'avérer intéressant. Un test à tenter, et Kicho serait le cobaye. Mais pour le moment, elle devait tenir une promesse qu'elle lui avait faite. Alors qu'il hurlait une seconde fois en prononçant toutefois un mot, des suites de sa réponse, Diao avait le regard ailleurs, elle cherchait simplement le couteau. Où l'avait-il échappé, celui-là ? Diao s'immobilisa entièrement lorsqu'elle localisa enfin l'objet : juste devant la porte d'entrée, et la seule sortie pour Kicho. Oubliant presque totalement l'humain, la vampire se redressa et marcha jusqu'à l'arme, excessivement lentement, elle se pencha, et se redressa pour le ramasser, l'observant un peu plus attentivement.

S'il y avait une chose qu'elle appréciait, c'était bien les armes blanches, elles avaient un charme qui ne la laissait pas indifférente, qu'elles soient de toute sorte. Ainsi, à forte d'en faire la collection, Diao avait apprit à les manier durant ses longues années sur les terres de sa famille. Le simple poignard dans ses mains était plutôt léger, mais pour le moins tranchant, à en juger par la belle lame luisante qui avait été récemment aiguisée.
Bien, le jeu allait continuer, mais différemment cette fois. Diao viserait les jambes, s'il osait bouger. Cela devait être tentant, après tout, elle était relativement loin de lui et concentrée sur le couteau au moins en apparence, l'humain pouvait tenter une seconde fois de s'engouffrer dans la chambre de la Lady. A moins qu'il refuse de bouger en rapport avec les échecs essuyés précédemment. Non, il était trop idiot pour abandonner face à plus fort que lui. Glissant la lame dans sa paume, Diao guettait le moindre mouvement de l'humain... Elle serait clémente -pour le moment-, s'il restait sur place, mais se redressait simplement, elle ne ferait rien, mais s'il bougeait un peu, en rampant, à quatre pattes, accroupi ou debout, alors il recevrait le couteau dans l'un de ses membres.

Toutefois, s'il ne bougeait pas, cela couperait court au jeu de fléchette qu'elle s'inventait là, alors elle reprendrait son idée première : lui trancher la langue pour ses hurlements. Lançant le couteau en l'air pour le rattraper dans sa main, avant de recommencer une nouvelle fois et ainsi de suite, Diao détourna lentement son regard sur Kicho, puis elle redressa la tête, continuant de jouer avec l'arme. Un fin sourire revint étirer ses lèvres, et elle reprit faiblement la parole pour une simple question rhétorique.

" Tu as mal... Kicho... ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kicho
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Ven 31 Juil - 17:08

La douleur ne voulait pas se taire. Son envie de partir d'ici encore moins. Il venait de mettre les pieds dans un endroit pire que tout le reste du château, enfin presque, la chambre de Diao. Alors que certains l'auraient dégagé à grand coup dans le derrière, la Lady elle faisait tout pour le garder ici. Le plus terrifiant ce qu'il pensait qu'elle le mettrait en pièces détachés avant de le faire sortir. Et au summum de l'horreur, il constata que la vampire s'éloigna pour aller chercher le couteau. Allait elle mettre en exécution ses dires ? Lui couper la langue pour avoir hurler de douleur ? Savait elle au moins qu'il ne pouvait pas s'en empêcher ? N'a t elle jamais ressentit la douleur ? Il faut croire que non. Jouant avec l'arme entre ses mains Diao lui posa une question complètement idiote. Devait il réellement répondre ? S'il ouvrait la bouche seul un gémissement en sortirai. Sa seule option était d'essayer de s'éloigner encore un peu plus d'elle, craignant que sa langue y passe.

Le dos face au sol, il se servit de ses jambes, poussant sur celle ci pour avancer, se tenant toujours le poignet brisé continuant de lui faire mal. Soudain, une autre source de douleur apparut. Sa jambe droite. Le couteau précédemment dans les mains de la vampire venait d'atterrir dans sa cuisse. Et il ne put retenir ses cordes vocales pour hurler de douleur de nouveau. Que ferait elle par la suite ? Lui couper une oreille ? Lui casser le nez ? Lui retirer un oeil ? Kicho, interrompu dans sa course se tortiller encore de douleur. Il ne pouvait plus supporter, plus réfléchir, plus penser... L'humain tourna soudainement de l'oeil pour perdre connaissance. Le néant maintenant pour lui et son corps livré à la vampire sans plus aucune résistance. Une seule chose de positive venaitt d'arriver, le silence de Kicho... C'est vrai que là, il était plus calme que jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pris au piège [Pv Diao]   Aujourd'hui à 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 
Pris au piège [Pv Diao]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pris au piège [Privé]
» Pris au piège {Annya}
» Pris au piège
» Votre pseudo est déjà pris?
» Pris sur le fait [PV Ish , Sai]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Corbeille :: Corbeille RP :: Manoir des nobles-
Sauter vers: