AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lord Maël Léonard Christian Hakura (rien que ça..)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Maël L. C. Hakura
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 223 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: homosexuel + uke
Situation sentimentale: inexistante =3

MessageSujet: Lord Maël Léonard Christian Hakura (rien que ça..)   Dim 28 Juin - 2:02

Nom: Hakura
Prénoms: Maël Léonard Christian
Statut social: Lord
Âge: 223 ans
Sexe: masculin
Orientation sexuelle: homosexuel

Caractère: Sans être tout à fait froid, la première impression que donne Maël est toujours la même, celle d'un être un rien caractériel et remarquablement distant, le tout sur fond de silence. Il ne supporte pas la familiarité, ce qui le rend assez inamical envers à peu près tout le monde, lui pose de grandes difficultés pour accorder son amitié et l'empêche irrémédiablement d'offrir sa confiance à qui que ce soit; il accepte certes de passer du (bon) temps avec ses semblables mais garde toujours à l'esprit sa méfiance originelle. Paradoxalement, il ne se sent pas craintif mais plutôt maladivement téméraire; peut-être que se sentant un rien fragile en raison de sa santé, il accepte aisément de prendre des risques inconsidérés... ce qui témoigne également de sa jeunesse d'esprit et de sa grande irresponsabilité. Si personne ne lui avait dit qu'il fallait se nourrir pour vivre, et ne lui répétait sans cesse, il aurait arrêté depuis longtemps, pour ne donner qu'un petit exemple. Il aimerait être le meilleur et apprécie par là même de se sentir puissant; pour cela, il ne cultive non pas la puissance physique, y était quasiment inapte mais celle des mots. Il s'est forgé une personnalité à grands coups d'humour noir et de douleur et ne se gêne pas pour en éclabousser tout le monde autour de lui. S'il n'est pas le plus fort, il fait au moins parmi des personnalités charismatiques et enjôleuses. Cependant, cela lui a valu quelques ennemis féroces. Ses silences et son calme ne l'aident pas vraiment dans cette quête mais ils lui ont au moins donné la réputation d'être posé et d'avoir un sang très (trop, peut-être..) froid à toute épreuve. Mais il ne saurait être réduit à de belles paroles. En effet, il peut apparaitre comme une de ces curieuses personnes inaptes à l'obéissance, mais qui se soumettront tout de même... qui répondront "oui" en pensant "non". Il se considère lui-même comme étant grandement opportuniste, lui donnant des allures vicieuses et hypocrites mais dont il s'accommode aisément. Quelques traits de caractère ne sont pour lui que des détails, des amusements dont il se moque. L'important c'est qu'on le laisse tranquille... finalement, peut-être qu'il aime la solitude, malgré son besoin effréné d'un entourage à inonder de ses immondices et de son mutisme. Maël est comme un gamin capricieux, ne sachant ce qu'il veut. Il voudrait du monde autour de lui, mais le rejette sans cesse pour y revenir ensuite... son monde ne serait-il pour lui qu'un jouet? Hélas, il faut dans ce cas considérer qu'il se réduit lui-même à l'état de jouet, de pantin puisque se délectant de sa propre souffrance comme celle des autres...
Oh, quel horrible jeune homme il est... gorgé d'indécence. Si ce n'est de l'immoralité.

Physique: Maël vit dangereusement. Malgré l'avis de l'ensemble de ses connaissances, il s'acharne pour être sans cesse plus mince, jouant avec sa santé qu'il a par nature fragile. En effet, enfant incestueux, Maël s'est immédiatement démarqué de ses semblables par ses difficultés physiques: respiration parfois sifflante, alternance entre fatigue et hyperactivité, rythme cardiaque souvent trop élevé, saignements de nez intempestifs, etc... Mais le fait le plus remarquable de sa santé reste les boules de sang qu'il crache de temps à autre, en s'étouffant à moitié. Encore heureux qu'il fut un vampire, sinon il se serait déjà fait attrapé par ceux-là pour le réduire en esclavage... De taille relativement plus petite qu'un adulte "normal", Maël mesure 1m72 pour près de 45 kilos, ce qui fait de son corps un tas d'os tout juste entourés par une peau excessivement blanche. Ses hanches, clavicules, côtes et omoplates ressortant tout particulièrement donnent souvent à son corps un air sec et cassant; comme si des os avaient déjà franchi une peau, voyons. Il n'est pas encore à l'aube du cercueil avec son poids. En tout cas, c'est lui qui le dit à qui veut l'entendre. Cependant, ses maudites articulations craquent très régulièrement, lui causant parfois quelques douleurs. Mais grâce à cela, il peut se déboiter un beau nombre de ces mêmes articulations (à savoir que c'est parfois indépendant de sa volonté...).
Ses cheveux longs et roux (voire rouges) lui sont très précieux. Il adore les cheveux longs, c'est pourquoi il en prend un soin très méticuleux, et il déteste qu'on ose porter la main à ses cheveux: il faut comprendre, ça fait le cheveu gras, moche et ça décoiffe.. et ça, ce sera particulièrement mauvais pour son image. Il a les yeux gris; certains disent qu'il n'y transperce que de la tristesse. Les plus mélodramatiques parleront d'amertume. Ou ceux qui l'apprécient le moins, aussi. Son visage fin témoigne entre autre de sa jeunesse et lui donnerait presque un air androgyne, très vite balayé par son allure générale, longuement travaillée. Maël s'expose partout, tout le temps: son but dans la vie n'est pas d'atteindre la volutuosité suprême, mais tout de même il se défini par de bonnes doses de langueurs et d'indécence. Par exemple, la plupart des observateurs, même les moins attentifs, remarqueront aisément, grâce aux marques que cela fait sous les pantalons, le genre de sous-vêtements que Maël porte: une sorte d'intermédiaire entre le tanja et le slip basique, qui convient parfaitement à son petit derrière et à son déhanchement. Ses mains sont très fines, agiles et baladeuses, voire kleptomanes...
Il a toujours un chapelet noir enroulé autour de son poignet droit et porte deux boucles d'oreilles noires. Il a également de longues cicatrices de lacération dans le dos et les initiales A.H gravées au bas du dos, à droite.

Histoire: Maël s'est toujours considéré comme un monstre. Non pas par sa nature de vampire, mais simplement parce que ses parents en étaient et que ce genre de chose doit probablement se transmettre de générations en générations. Comment réagir autrement lorsqu'on apprend, beaucoup trop tôt pour une révélation aussi hideuse, que son père est son oncle ? Au moins, cela explique quelques tares chez l'enfant, mais tout de même, ça n'excuse rien.
Il vécu dans la noble maison familiale, n'étant d'abord que le fils d'Alice, qui avait fait un enfant seule. Il était certes petit et plutôt maigrichon pour son âge, "physiquement en retard" disait-on chez lui, mais son enfance s'était tout de même bien passée. Oui, l'enfant jouait avec les autres, même s'il ne parlait déjà pas beaucoup. Sans être sincèrement épanoui, il était encore loin de l'adolescent à problèmes qu'il deviendrait. Il fallu que le destin vienne se mêler de l'existence paisible de l'enfant, qui, à l'aube de ses onze ans, surprit sa mère avec un de ses oncles. Ils lui expliquèrent que c'était un jeu, un secret, comme un trésor à cacher. L'enfant, alors un rien naïf, les cru. Mais l'enfant savait désormais le "secret" de sa naissance... les vampires ne naissent hélas! pas dans les choux. Il aurait pourtant mieux valu. Maël en parla quand même... à un cousin répondant au nom d'Armand, de deux ans son aîné. Cousin qui était à même de comprendre l'horreur du secret et qui essaya de l'expliquer à l'enfant. Qui s'acharna à lui expliquer, jusqu'à en arrivait à une solution extrême: un exemple concret et tangible pour l'enfant, qui marqua, certes la compréhension du mal que l'inceste était pour l'enfant, mais aussi le début de leur idylle. C'était un exemple excellent, il faut avouer. Ils se tuèrent dès lors à dissimuler cette amour immorale et ô (oh?) combien précoce. Au début, Maël appréciait les moments qu'ils passaient ensemble; ils étaient doux et seulement tendres. C'est-à-dire qu'à ce moment-là, ce n'était que des enfants.
Puis ils devinrent adolescents et les règles du jeu changèrent. Armand devint violent, possesif... au point de marquer Maël de ses initiales, les gravant dans sa chair à l'aide d'un poignard mal aiguisé. Peut-être que si ça n'avait été que ça, Maël l'aurait accepté, mais leurs rapports étaient absoluement tous marqués par une violence sous laquelle le pré-adolescent ployait. Quelques années passèrent encore, et il ne parvint même plus à camoufler ses bleus, marques et plaies. Ca ne pouvait que se remarquer, et face aux interrogations de plus en plus pressantes que lui imposait la famille, Maël s'enferma dans le silence, et bien souvent aussi, dans sa chambre où il oubliait durant de longues heures qu'il existait... et continua à aimer son bourreau.
Finalement, alors qu'Armand était venu lui offrir un bout de violence à l'occasion de ses vingt ans, le pire arriva, après neuf années de discrétion. Maël n'avait pas su retenir une partie de ses cris lorsque son cousin avait jeté, jeté et encore jeté sa ceinture de cuir sur son corps nu. Ca avait été la folie de trop d'Armand, bien que la découverte de leur relation restait de la seule faute de Maël... et il en était beaucoup trop conscient. Et il savait ce qui lui restait à faire pour se sortir de ce faux pas. aAors qu'une partie de la famille avait enfermé Armand dans une pièce pour le châtier et décider de ce qu'il fallait en faire, lui s'était évertué à expliquer tout ce qui s'était passé; mais à sa sauce. Il accusa Armand de tout, il accusa sa propre fragilité qui l'empêchait de résister, il justifia ses silences par la peur des représailles... pourtant, il aimait son cousin et il l'aimerait encore longtemps avant d'être guéri de cet amour mais il fallait qu'il sauve sa peau. Et il fut couronné de succès. Armand passa pour un grand malade et lui pour sa victime. Maël venait tout juste de démontrer ses capacités de persuasion dans ce qui restera probablement à jamais la pire situation de sa vie, mais il venait aussi de comprendre combien déformer la vérité pouvait être.. exaltant. Il n'avait pas réellement menti, et c'était là où résidait le plaisir de s'arranger avec la vérité: il était réellement la victime d'Armand, mais il avait ommis de préciser qu'il avait été extrèmement consentant. Et on l'avait cru. Armand, quant à lui, fut gentimment reconduit hors des limites de la propriété Hakura avec la prière de ne surtout pas revenir sous peine de violentes démonstration de force.
Maël resta quelques temps à la maison familiale, laissant libre cours à ses silences. Sa famille les i,nterprétait comme résultant des souffrances qu'il avait enduré alors qu'ils n'étaient qu'un moyen pour Maël de faire le deuil de son premier amour. Cette amour était son trésor à protéger envers et contre tous. Mais celui-ci, il ne l'a pas encore trahi grâce à de nombreuses mesures d'auto-protection: il se jura de ne plus aimer, ou du moins pas d'un amour aussi fou, et de ne jamais s'engager oublia le sens même du mot "confiance" , ferma son coeur à double-tour et se démarquera par sa grande liberté de relation, désormais... et parfois par la crainte de retrouver Armand. Il souffrit sa vie encore un peu chez lui, vivant entouré des lieux où il avait brûlé de désir et d'amour pour son cousin. Puis décida de partir. Loin, terriblement loin, afin de mettre le plus possible de distance entre son histoire et lui. Est-ce que la distance suffira, ou devra-t-il simplement attendre que le temps fasse son travail d'oubli..? Il voyagea beaucoup, partagea souvent son corps avec d'autres hommes, vampires ou humains, perdit beaucoup son temps à ne rien faire et vécu, en fin de compte, comme un sang mélé. Il entendit parler, un peu par hasard, alors qu'il avait un rien trop bu, du Chateau des Nobles. Ignorant les risques de se retrouver face à un membre de sa famille, il s'y rendit, avec l'espoir fou de trouver un peu de repos après deux cent ans de voyage.

Préfère être dominant ou dominé?: très largement dominé ^^
Autres: ca fait dix mille ans que j'ai pas rp.. et je suis très lent pour poster, alors je préfère m'excuser par avance =3
Pour ce qui est de Maël même, il adooore donner des surnoms à à peu près tout le monde, lui-même s'était parfois fait appelé mëlinouchounetpet... Il aime bien se présenter sous le nom de Léonard, bien qu'il ne se reconnaisse que rarement quand on l'appelle ainsi.


Dernière édition par Lord Maël L. C. Hakura le Dim 28 Juin - 15:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Shiki Krory
Maître du Château / Premier cadet de Ashura



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1500 ans.
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Seme.
Situation sentimentale: Inutile et ennuyeuse.

MessageSujet: Re: Lord Maël Léonard Christian Hakura (rien que ça..)   Lun 29 Juin - 18:10

Avant toute présentation, il faut que tu me confirme que tu as lu les règles,et pour cela, il faut aller les lire Wink

Edit: excellente histoire, peu de fautes, tu es bien sûr validé ^^ Bienvenue à la maison =)

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lord Maël Léonard Christian Hakura (rien que ça..)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christian Vs Cena
» The lord of the ringard
» Lord Voldemort [Une vraie présentation en cours]
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: ~*~[#]~*~Hall du Forum~*~[#]~*~ :: Nobles vampires :: Présentations Validées-
Sauter vers: