AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azano Yumi
/ ♥ \ Orpheline à manipuler / ♥ \



Pièce d'identité
Âge de jeu: 22 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Uke
Situation sentimentale: Qui veux me prendre pour une idiote ? =D

MessageSujet: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Dim 21 Juin - 22:26

Comme tous les jours, Yumi sortait tard de son travail, et elle se promenait un livre en main pour rentrée chez elle. Sans qu'elle ne le remarque, tout doucement, le paysage avait changé autour d'elle, cela devenait un peu plus vert, un peu plus nature, mais le nez dans son livre elle ne vit rien. Jusqu'à ce qu'elle est un peu mal aux jambes et décide de s'arrêter. Quand elle levât le nez de son livre, elle était devant une chapelle. Très jolie soit dite en passant. Plutôt petite, des statues bien dessiner, elle avait presque l'aire neuve.

Elle marquât tranquillement sa page, rangeât son livre dans son sac, oui par ce qu'elle pensait que "angemort" n'est pas vraiment un livre à lire dans une église, même si elle ne connaissait pas la religion.

En sortant son soda du sac elle poussât la porte de l'endroit de prière qui grinçât sinistrement, brrr un vrai film d'horreur... Elle ouvrit la bouteille, en but quelques gorgées, laissant la porte se refermer derrière elle, regardant intriguée de droit à gauche. Oui c'était un endroit vraiment superbe. Style XVIIème ou XVIIIème siècle, très bien entretenue.

Elle parcourut doucement l'ensemble de la chapelle, vraiment elle n'avait jamais visité cette partie de Tokyo, mais ça doit être pas mal dans les alentour pour faire un pique-nique.

Doucement, Yumi décidât de s'asseoir au premier rang en regardant les figurine sainte de la religions et... Elle n'y comprenait vraiment rien.

Haussant les épaules, elle reprit son livre, après tout elle n'avait rien à perdre et n'y croyait pas de toute manière, mais il ne fallait pas qu'elle oublie le temps passé, après tout elle devait bien rentrer un jour ou l'autre.

Nouvelle lecture. En plus c'était une scène intéressante. Celle ou la sorcière maléfique invoquait un démon par le sexe... Oui plutôt intéressant. Étant toute seule, elle ne contrôlât pas ses joues qui étaient devenues légèrement rose à la lecture de la scène si cru dans ce livre, et voir même était un peu choqué de voir que de nos jours, les écrivains ne se gênaient plus à masquer les choses.

Rassurant d'un côté, mais effrayant de l'autre, bientôt le romantisme allait disparaitre.

Toujours étant que plonger dans son roman, elle ne remarquait plus ce qui se passé autour d'elle... Comme d'habitude ^^'.


Dernière édition par Azano Yumi le Dim 12 Juil - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Lun 22 Juin - 13:25

Tourner en rond, éternellement... Diao le faisait depuis maintenant trop longtemps, lasse de voir les mêmes couloirs, les mêmes jardins, les mêmes visages dans ce château figé, elle s'était décidée finalement, à sortir, pour une fois, en dehors de ces grilles qui stoppaient d'ordinaire sa pensée. A peine levée d'un sommeil tourmenté, comme toujours, Diao avait prit une douche glacée qui lui paraissait pourtant brûlante. Après quoi elle s'était habillée sans rien changer à ses habitudes : une tenue similaire aux autres jours, et l'accessoire sans lequel elle ne pourrait vivre : son écharpe.
Une fois prête, Diao traversa les couloirs tel un fantôme avant de se trouver dans les jardins. Toute aussi rapidement, sans prêter aucune attention à ces paysages qu'elle aurait pu dessiner de mémoire à force de les avoir observé sous toutes les coutures. Elle y était. De nouveau, bloquée devant ces grilles infâmes... Pourtant, c'était ridicule : en quoi ces grilles pourraient l'empêcher de sortir et de découvrir le monde qu'elle avait délaissé avant de venir là ? Totalement ridicule... Tels les hommes à une époque, peut-être qu'elle s'imaginait le néant en dehors de ses grilles. Un trou béant qui vous happe dès que vous osez poser pieds à terre, de l'autre côté des murs du château... Et pourtant, elle avait vécu dans ce "néant" à une époque, époque lointaine mais encrée, malgré tout, en sa mémoire, au fer rouge.
La simplicité avec laquelle Diao ouvrit cette grille la laissa perplexe un instant. Elle s'était tant de fois imaginée le supplice que cela représenterait si un jour, elle osait tenter sa chance, le cri strident de la grille -dû à la rouille- à son ouverture, ne furent que les conséquences d'un léger effort. Le simple fait de tirer sur elle et de se glisser entre le fin espace des deux portes de fer. Pour on ne sait quelle raison, ou peut-être, simplement parce que la vampire avait une imagination débordante, elle sentit comme un poids s'ôtant de son corps. Une facilité surprenante à s'éloigner de ce lieu, alors qu'elle s'y pensait enchaînée pour l'éternité. Un doux sourire flottant sur ses lèvres, Diao se mit à explorer les alentours du château.
Ainsi, elle traversa une ville plus ou moins animée. Découvrant quelque chose à chaque pas, la vampire ne s'arrêtait pas vraiment, s'efforçant de ne pas détourner son attention sur les passants qui vivaient non loin d'elle, pour ne pas dire, juste à côté. Cet environnement, bien différent de celui du château, avait pour effet de réveiller son instinct de "chasseur". Voir toutes ces proies dans la nature, lui donnait forcément plus envie, que dans le château, où il suffit de descendre dans les prisons pour avoir on-ne-sait-qui. Enfin, elle se résigna à poursuivre sa petite exploration afin d'éviter un retour plus rapide que prévu dans le château -malgré l'attirante éventualité d'une orgie sanglante-.
La vampire finit par sortir de la ville, songeuse, rêveuse, elle n'était plus aussi mélancolique que dans le château, ce qui n'était pas spécialement une bonne chose. Cette petite visite lui avait, certes, fait oublier ce petit penchant -plutôt poussé il faut l'avouer- pour le sang, mais ce n'était que provisoire... La proximité des humains n'aidant pas, Diao sortit de ses pensées au beau milieu de la forêt. Dommage pour elle, ce lieu ne grouillait pas d'humain, raison pour laquelle elle pressa le pas, sortant quelques minutes plus tard de cet environnement doux et agréable, mais vide de proies donc totalement inintéressant.
Elle savait pertinemment que sa mémoire s'altérait, ou plutôt, qu'elle parvenait à modifier ses souvenirs, se persuadant de quelque chose qu'elle avait rêvé, ou préférant sa version à la réalité. Mais elle ne se souvenait plus du tout des paysages qu'elle avait parcouru en arrivant au château. Son arrivée en carrosse l'avait peut-être désintéressée totalement de l'environnement dans lequel elle allait vivre sous peu. A moins qu'elle ai eu, à l'époque, une autre occupation à cet instant. Toujours est-il que, faute de "redécouvrir", Diao découvrait au moins. Loin d'être déçue, elle marchait, comme toujours, sans vraiment savoir où elle allait. Ce, en tout cas, jusqu'à ce que son regard se pose sur une chapelle, au loin.
Sans qu'elle ne sache pourquoi, les inventions et bâtisses des humains l'attiraient plus que toute autre chose, en particulier, tout ce qui concernait la religion. Cette "addiction" que les Hommes avaient pour un Dieu, ou même plusieurs. Ce besoin de croire en quelque chose au point de se créer une entité mère de tous. Par conséquent, la simple vision de ce petit lieu de recueil lui amena le sourire aux lèvres. En quelques instants à peine, Diao se trouvait devant la bâtisse, l'observant attentivement, détail par détail. Le bleu de ses yeux semblait changer sensiblement, variant, tel les remous de la mer, signe qu'elle s'intéressait à ce qu'elle regardait. Après de longues secondes perdues dans le silence, la vampire se décida à entrer dans cette bâtisse. Sacrilège, d'ailleurs. Mais Diao n'avait que très peu de principes, ainsi, tant qu'elle n'égorgeait pas quelqu'un dans le bâtiment, malgré sa nature de vampire, elle s'estimait en droit d'y pénétrer... Quand bien même elle y ferait un massacre, d'ailleurs, les vampires ont ici tous les droits. Une fois la porte refermée, seule l'austérité de la chapelle se ressentait. Son regard se posa tour à tour sur chaque constituant : les bancs, les murs, les statues... Et finalement, une silhouette. Sans doute, l'"objet" le plus intéressant de ce lieu, pour le moment en tout cas.
Discrètement, comme à son habitude, finalement, Diao s'approcha de la demoiselle, assise au premier rang. Humaine, ou vampire ? Bonne question, rien de spécial ne se dégageait d'elle, alors à première vue, il s'agissait d'une humaine... Une simple, et banale humaine... Se glissant toujours aussi bruyamment au deuxième rang, Diao se risqua à jeter un coup d'œil à la lecture de la jeune fille, avant qu'un fin sourire étire ses lèvres. Certains ne manquaient pas d'imagination pour lire ce genre d'ouvrages dans des lieux comme celui-ci, mais après tout, ce n'était pas interdit, juste mal vu.
Tout à fait innocemment, la vampire retourna au milieu de l'allée principale en prenant soin de ne pas se faire remarquer, et alla s'assoir non loin de l'humaine, au premier rang, faisant mine d'être au moins songeuse en fixant le Christ.
Crucifixion... Les humains ne manquait pas d'imagination, en ce qui concernait les punitions, ou les tortures possibles. Ils ont au moins le mérite d'être créatifs, autant que dans leur livres, d'ailleurs. Après tout, qui irait s'imaginer l'existence de monstres aux canines pointues, se délectant de sang, et bénéficiant d'une existence éternelle... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azano Yumi
/ ♥ \ Orpheline à manipuler / ♥ \



Pièce d'identité
Âge de jeu: 22 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Uke
Situation sentimentale: Qui veux me prendre pour une idiote ? =D

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Mar 23 Juin - 17:44

Azano avait déjà lu la quasi-totalité de la scène à caractère obscène, elle ne remarquât même pas que quelqu'un était entré dans l'église, et l'observé dans ce silence, tellement elle était absorbée par sa lecture. Ses joues d'habitude si pâles, étaient légèrement rose. Elle mordait par réflexe sa lèvre inférieure en lisant tranquillement. La jeune fille ne remarquât pas non plus la lady s'asseoir non loin d'elle, observant le Christ, si elle se souvient bien du nom de cette statue. C'est par pur réflexe également qu'elle cherchât dans son sac, une sucette qu'elle plaçât entre ses lèvres, ne détournant pas le regard des lignes de son livre.
Quelle histoire compliquer tout de même. Si elle avait bien comprit... La sorcière, qui ressemblait plus à un vampire, vue sa manière de dévorer les corps, cherchait a absorbés l'âme d'un ange trop curieux, pour devenir totalement immortel... Bon ça à la rigueur... Mais, le fait et que l'ange peut changer de corps... Déjà là ça devient louche. Pour ne pas être absorbée par la sorcière il change de corps en corps jusqu'à atterrir dans celui d'une médium. OK... Les histoires de fantôme, elle n'y croit plus depuis petite alors ça... Enfin pour le résumé. Il faut vraiment énormément d'imagination pour écrire ce genre d'ânerie... Non mais vraiment... Mais le style d'écriture lui convenait alors elle ne va pas se plaindre.
Elle jouait avec la friandise qu'elle avait placé dans sa bouche, la faisant venir de droit à gauche ou en la mordillant. Une vraie gamine en fait. A fond dans ce qu'elle lisait. Ce n'est seulement que lorsque son portable, ce mit à vibrer et sonner dans son sac, qu'elle sortit de sa rêverie. Elle jura contre ce téléphone qui selon elle ne lui servait a rien. Marquant sa page, elle se mit alors à fouiller dans son sac, le portable avait l'air de souffrir, la chanson d'ailleurs choisi pour faire le rappel était le récitatif de Lestat (pour ceux qui connaissent entretien avec un vampire ^^).
Trouvant enfin son portable, elle relevât la tête pour éteindre le rappel. Oui elle se devait de mettre des rappels pour son travail, sinon elle oubliait... Et a priori c'était le 1er. Donc elle avait encore le temps, environ une dizaine d'heures.
Et enfin... Enfin elle vit la lady assise près d'elle, observant les statuettes d'idole religieuse. Si elle ne s'était pas retenue, elle aurait eu un sursaut d'horreur, et sans doute, aurait poussé un léger cris. Mais elle restât impassible, clignant plusieurs fois des yeux pour voir si elle était bien réelle... Comment elle avait pu passer à côté? Elle ne l'a même pas entendue entrée dans l'église c'est étrange ça... Pourtant la porte grince si elle se souvient bien. Oui et grince même plutôt fort, elle était rouillée. Ses joues, qui avait alors une couleur roses, devinrent à nouveau aussi pâles que d'habitude, malgré son self-contrôle, Azano avait un petit air abasourdit et ahurit sur le visage.
Elle voulut se lever en silence, pour ne pas déranger la jeune femme, qui sait, elle priait peut-être, c'était peut-être la chapelle de sa croyance? Qu'elle devait avoir l'air idiote à lire un livre de sorcières, démons et surtout de sexe, dans ce lieu sacré pour les autres. Mais au lieu d'être silencieuse, ce fut tout le contraire. Tête en l'air comme elle l'était, notre jeune Azano avait oubliée que son sac était ouvert sur ses joues et en se redressant...
BAM! Toutes ses affaires dégringolèrent de son sac pour se retrouver au sol. Elle retenue un rougissement de honte et se baissât le plus rapidement possible pour ramasser le tout : portable, d'autres livres, tien un string, qu'est ce qu'il fait là? A oui, c'était sa tenue de travail d'aujourd'hui elle devait le laver ^^'. Bouteille de soda, son sandwich qui n'est même pas entamé d'ailleurs, soda... Enfin tout quoi.
Une fois qu'elle réussit a tout remettre dans son sac elle le refermât, s'inclinant le plus bas possible en se confondant en excuse devant la lady qui devait bien rire de cette pauvre sotte.


" Je suis désolée, vraiment, je ne vous avais pas vue... J'espère ne pas avoir dérangé votre repos, pardonner moi encore je vais vous laisser tranquille, je vous le promet..."

A ces mots, la jeune Azano prévu de sortir du banc où elle était assise, mais à cause de sa précipitation, se prit le pied dans le pied de ce dernier et s'étalât le long de l'allée principale. Encore plus confuse, mais un air toujours impassible sur le visage elle se relevât en faisant le moins de bruit possible, frottants tout de même sa jambe gauche, qui avait subi une grosse partie de la chute. Alors qu'elle se relevait, elle put observé la lady. Très jolie, habiller de manière ancienne orientale, la peau aussi pâle que celle d'un cadavre...
Elle lui faisait penser à son tuteur disparut. Azano se remit les idées en place et décidât de se diriger vers le fond de l'église pour rester dans le calme sans pour autant déranger la demoiselle qui l'avait rejoint...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Ven 26 Juin - 18:15

Le silence... Diao avait beau l'aimer, il était particulièrement pesant ici. Pas un bruit, pas un coup de vent, aucun sifflement, encore pire que le château... Malheureusement pour la vampire, l'humaine à côté d'elle ne faisait pas plus de bruit. Pauvre Diao, elle qui avait dans l'idée de s'amuser un peu, elle était maintenant contrainte de forcer quelque peu le destin. Alors que le bruit était totalement absent, une douce mélodie résonna, intriguant Diao, et mettant dans tous ses états l'humaine.
En dépit du curieux objet duquel la musique provenait, la vampire appréciait ce son. Tout du moins, selon elle, il allait parfaitement bien à l'environnement dans lequel elle se trouvait actuellement. Mauvaise nouvelle, la musique ne dura que très peu de temps avant que l'humaine ne la stoppe. Piquée dans sa curiosité, la vampire observait attentivement les gestes et accessoires de la demoiselle. Les hommes ne cessaient d'inventer des choses dont elle n'aurait même jamais eu l'idée. Toujours est-il que contrairement à elle, cette mélodie avait eu l'air de contrarier l'humaine, ou si ce n'est la musique, l'objet tout du moins. Le silence retombant, plus aucun geste ne se faisant, Diao retourna à sa contemplation, si on peut appeler cela ainsi. En effet, ses pupilles restaient désespérément figées au même endroit, sans qu'elle ne le souhaite vraiment, sur une craquelure déchirant les côtes du Christ. Un détail qui ne la gênait pas, mais elle était juste songeuse. Loin de la réalité, attendant patiemment que quelque chose se passe. Figée, immobile, aussi morne et morte que la statue, elle patientait. La nature même de Diao : attendre, attendre toujours, parfois même sans savoir quoi.
La réponse lui sauta aux yeux quelques secondes plus tard. Lorsque l'humaine tenta de rester silencieuse. Apparemment, elle avait surestimée ses capacités. Aussi étourdie que la vampire pour le moment, elle se leva, laissant son sac tomber au sol et étaler toutes ses affaires. Détournant son regard azuré de cette splendide fissure, Diao le posa sur l'humaine, puis sur ses mains, ramassant en hâte les objets tombés au sol. Pourquoi les humains manquaient-ils de réflexes à ce point ? L'humaine aurait pu facilement rattraper son sac, en tout cas, elle aurait pu si elle avait été vampire. De même, peut-être n'aurait-elle pas oublié le détail de son sac sur ses cuisses... Encore que. Il arrivait bien à Diao d'oublier qui elle était, pourquoi ne pas oublier un objet posé sur ses genoux ? Rapidement, la vampire détailla les objets au fur et à mesure que l'humaine les rangeait dans son sac, tous aussi inutiles les uns que les autres. Tellement inutiles que Diao n'avait même pas de sac pour transporter quoique ce soit, estimant qu'elle n'avait besoin de rien. Une fois le rangement fini, la demoiselle s'inclina, provoquant la naissance d'un léger sourire au coin des lèvres de la Lady.
Déranger le repos de Diao ? Oh mais quand bien même quelqu'un le dérangerait, quand par malheur, elle l'a trouvé, elle ne pourrait que l'en remercier. Son repos n'était en aucun cas une bonne chose, autant rester éveiller plutôt que d'écoper d'un mal de crâne horrible, et de cauchemars tous aussi étranges les uns que les autres. Alors que la vampire était plongée dans ses pensées, l'humaine l'en extirpa. En effet, souhaitant faire comme si rien ne s'était passer, désirant disparaitre sans que Diao ne la remarque une seconde fois, la jeune fille avait tenté -vainement sans doute- de s'éloigner en silence, or ses pieds s'entravèrent dans le banc, le décalant légèrement de son axe d'origine, la vampire avec. Décidément, elle ne perdait pas son temps, ici. A croire que parfois, elle avait de bonnes intuitions. Ici, visiter cette chapelle allait, apparemment, lui offrir quelques heures loin de la solitude habituelle. Encore que. Une fois que l'humaine s'éloigna vers le fond de la chapelle, Diao se décala légèrement à sa place, remettant en silence le banc au bon endroit. Après quoi, elle resta encore immobile, fixant le banc, les bras tendus, et ses mains appuyés sur ses cuisses, collées l'une contre l'autre.
Soudainement, la chapelle était beaucoup plus silencieuse lorsque l'humaine ne bougeait pas, déjà lassée, la vampire se redressa, resserrant un peu plus son écharpe autour de son cou avant d'aller se glisser dans l'allée principale. Comptant sortir, pour au moins profiter de la clarté du jour en dehors de la vision du château, Diao s'arrêta pourtant à hauteur de l'humaine. Redressant légèrement la tête, manie de Ladies, en quelque sorte, elle posa son regard sur l'humaine, la détaillant un peu plus qu'avant. Des cheveux plutôt longs, attachés élégamment, quelques mèches venant cacher son front, et puis... Ces yeux. Le droit était rouge, peut-être rose, tandis que le gauche était vert. La vampire avait déjà vu des yeux ainsi, des yeux verrons, mais pas avec ces deux couleurs. Il fallait avouer que cela avait un charme certain, en effet. Après avoir fixé l'humaine un bon moment, Diao referma les yeux, entrouvrant les lèvres pour se décider à parler, brisant le silence qui s'était réinstallé dans la chapelle en un murmure.

" Vous ne m'avez aucunement dérangé dans mon repos, miss. A vrai dire, si je suis venue là, ce n'est pas vraiment pour le calme... Plutôt parce que j'apprécie tout ce qui touche aux humains... "

Diao inclina légèrement la tête et se décida finalement à sortir aussi silencieusement qu'elle était entrée. S'éloignant lentement de la chapelle, la vampire se décida finalement à en faire le tour, observant attentivement les gravures, chaque détail un à un. Pour finalement s'arrêter derrière le bâtiment avant de s'assoir dans l'herbe. Glissant ses doigt entre les brins d'herbe, la vampire se laissa tomber en arrière. Allongée au beau milieu d'un paysage calme et silencieux, le soleil lui réchauffant la peau. Oubliant un instant sa race, oubliant un instant sa condition, ce qu'elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azano Yumi
/ ♥ \ Orpheline à manipuler / ♥ \



Pièce d'identité
Âge de jeu: 22 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Uke
Situation sentimentale: Qui veux me prendre pour une idiote ? =D

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Mer 1 Juil - 16:18

Azano avait alors reprit sa lecture, et était redevenue silencieuse, jouant avec le bâtonnet de sa sucette qu'elle avait littéralement avalé tout rond. Après quelques minutes, la jeune femme qui était dans l'église se lassa et décidât sans doute de partir, marchant dans l'allée comme un fantôme hante des couloirs, elle avait presque l'air de flotter. Une image si peu banal, quelle fît lever les yeux de la jeune fille de son roman, pour observer la scène en silence. Bientôt, l'inconnue s'arrêtât à son niveau, relevant légèrement la tête, par signe de fierté sans doute. Elle stoppât son regard sur les yeux de la jeune humaine, qui en avait l'habitude, tout le monde étaient surprit de la couleur de ses derniers.
Elle ne sait pas trop de qui elle les tient, de sa mère peut être? Où de son père? Elle ne le saurât jamais sans doute. Azano avait juste un peu levé la tête, regardant la lady qui c'était arrêté à son niveau. Elle restât silencieuse un bon moment jusqu'à ce que les fines lèvres de la jeune femme en face d'elle décidèrent de s'ouvrir. Elle ne l'avait pas dérangé? Tan mieux, à ses mots un petit sourire fît son apparition sur les lèvres d'Azano, qui observait la vampire en face d'elle, jusqu'à ce qu'une interrogation se dessine sur son visage aux derniers mots de la demoiselle : " Plutôt parce que j'apprécie tout ce qui touche aux humains... ".
Que voulait elle dire par cela ? Elle n'était pas humaine ? Pourtant elle en avait l'air, elle a un corps, elle parle, marche, n'a aucunes tentacules qui dépasse où autres chose étrange...
Un alien déguisé? Comme dans les livres de Stephen King? Un démon ? Comme dans celui qu'elle tient entre les mains? Ou bien peut être qu'elle se l'imagine....
Le temps que tout l'imaginaire de la jeune fille se déchaîne dans sa tête, elle ne remarquât même pas que la vampire avait quitté l'église.
Azano haussât légèrement les épaules, avant de ce replonger dans la lecture de son roman. Après quelque temps, la jeune fille l'avait fini, rien de grave, elle en avait un autre dans le sac, Azano sait très bien comment elle était. Mais tout de même. Elle rangeât son livre avant de se lever et s'étirer, sans vraiment de respects pour le lieu saint, baillant la bouche grande ouverte. Après tout, elle était seule, qui le lui reprocherait? Elle n'a aucun client à qui plaire ici.
Elle entreprit alors de commencer juste à marcher un peu, observer le paysage du dehors qu'elle ne connaissait pas malgré qu'elle avait grandit ici. Sortant par la grande porte elle observât la nature un sourire aux lèvres, le vent lui donnât la chaire de poule et jouait avec ses cheveux sur son visage. Elle fermât les yeux pour profiter du frais que la fin de journée apportait. Après avoir profité quelques petites minutes du vent de la plaine et de l'odeur de la forêt, elle se remit en marche, fouillant dans son sac pour en sortir le 2ème livre : " L'enfant des cimetières " du même auteur que celui qu'elle vient de ranger (pour ceux qui veulent savoir : Sire Cédric).
Elle entamât alors sa marche vers la forêt en silence, et était absorbé par tout ce qu'elle voyait, tant et si bien que... Qu'elle se prit les pieds dans une racine, juste devant l'endroit ou la vampire avait décidé de s'arrêter. Tombant de tout son long, la jeune fille eu un petit râle de douleurs pour elle-même, s'assît à même le sol et s'observât longuement pour vérifier que son gagne pain (son corps) n'avait rien.
Ce n'est que, par après qu'elle remarquât la présence de la lady de l'église à quelques mètres d'elle. Elle lui sourit, la regardât et s'inclinât encore une fois après s'être relevée.

"Vraiment, cela n'arrête pas ce soir, je m'excuse encore une fois..."


Les paroles de la jeune femme lui revenaient alors en tête, elle avait dit apprécier les choses humaines... Bon autant lui poser la question discrètement.

" D'où venez vous ? J'habite à Tokyo depuis ma naissance, et cet endroit m'est totalement inconnu..."


Elle s'assît alors doucement non loin d'elle, pour la regarder avec un petit sourire sympathique sur le visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Ven 3 Juil - 11:08

Paysage agréable, cadre idyllique dont elle ne profitait que rarement. En effet, Diao profitait de cet instant, malgré quelques désagréments, dirons-nous. En effet, l'herbe douce caressait tendrement sa peau glacée, les rayons du soleil effleuraient son corps du bout des doigts, dans une chaleur douce et exquise, et la brise légère agitait ses cheveux, comme pour la rappeler constamment qu'elle n'était pas au même endroit que d'habitude. Cadre idyllique, certes, mais avec ses réserves, notamment le chant des oiseaux, mais avec la forêt alentour, à quoi s'attendait-elle ? Un silence de morts ? Après tout, elle avait aussi quitté le château, en tout cas momentanément, pour cela... Malgré tous les arguments qu'elle pouvait avancer, un chant, sur lequel son esprit ne cessait de se focaliser, l'énervait parmi tous. Aussi mélodieux puisse-t-il être pour d'autres personnes, le chant d'un moineau parvenait à mettre à mal le calme ordinaire de Diao. Ce son strident, tout particulièrement aigu, qui ne durait qu'une seconde à peine, et qui faisait toujours le même bruit, inlassablement, avec le même temps de repos avant que cela ne recommence. Ce simple son, lui rappelait l'infini, aussi minime soit-il, et elle se serait sans doute fait une joie d'égorger l'oiseau responsable de cela, si elle ne s'était pas vu changer les idées peu de temps après.
En effet, elle était sortie du château, c'est un fait, mais de là à oublier un instant seulement, sa condition de Lady, tout cela pour chasser un oiseau à peine plus gros qu'un poing, il y avait ses limites. Non, ce qui avait extirpé Diao de sa focalisation sur le moineau, était une toute autre proie, plus grande, et beaucoup plus intéressante. En effet, telle qu'elle était là, elle pouvait voir la forêt, même si, allongée et la tête basculée en arrière, elle la voyait à l'envers. Mais qu'importe, là n'était pas le plus important après tout. Non, malgré sa position et son attention déportée sur un objet inutile et incertain, les yeux de Diao avaient eu le bonheur de se poser sur une silhouette plus attrayante qu'un emplumé de petit organisme vivant. Un... Chevreuil, semblait-il, n'était pas bien loin de l'église, et mangeait paisiblement en bordure de forêt... En effet, ce n'est pas en cet endroit que les humains et même les vampires, allaient le déranger, sans doute... Ce qui expliquait sûrement le peu de méfiance qui émanait de la bête.
Un fin sourire. Et voilà que son instinct reprenait le dessus, ce désir de chasser, de traquer, plutôt que de prendre à portée de main, se réveillait lentement. Décidément, une chasse avait plus d'avantages, il n'y avait rien à y faire. Elle éprouvait plus de plaisir à avoir quelque chose rarement, quitte à compter sur ses propres capacités, plutôt que d'avoir quelque chose à profusion, sans efforts. Elle avait d'ailleurs lu un bouquin philosophique, sur un raisonnement semblable. Une sorte de débat, entre deux grecs, sur des tonneaux pleins, et des tonneaux percés. Quand bien même cette vision des choses ne convenait pas à Diao, elle s'adaptait tout de même à ce qu'elle vivait actuellement, ou plutôt, ce qu'elle aurait vécu si l'humaine ne l'avait pas rejoint quelque seconde après ce souvenir.
En effet, si la Lady avait tendu un peu plus l'oreille, elle aurait perçut, quelque temps avant, le grincement de la porte de l'Eglise. Mais non, déjà, elle élaborait un plan -ou pas- pour attraper l'animal sous ses yeux. Aussi concentrée puisse-t-elle être sur sa future, et également ex-proie, elle ne put s'empêcher de détourner le regard de l'animal lorsqu'un râle de douleur lui parvint, tout près. Détournement qui suffit à l'animal pour disparaitre dans les bois. A peine eut-elle le temps de constater que la maladresse de l'humaine avait de nouveau fait des siennes, que la bestiole l'avait laissé allongée dans l'herbe avec l'espoir de la revoir un jour. Cette petite mésaventure eut le don de frustrer légèrement Diao, provoquant une légère moue, réveillant son côté capricieux. Pour autant, la Lady se réconforta en se disant qu'elle avait un autre réservoir de sang, toute proche d'elle... Quand bien même une chasse devrait avoir lieu, cela serait soudainement beaucoup moins amusant. Allez savoir pourquoi en s'imaginant la course, Diao voyait l'humaine chuter au premier pas un peu rapide. Non, aucun intérêt, l'humaine irait sans doute se tuer toute seule avant qu'elle ne plante ses crocs dans sa gorge.
Un soupir s'extirpa des lèvres de Diao tandis qu'elle tournait légèrement la tête en direction de l'humaine à l'écoute de sa voix. En effet, cela n'arrêtait pas, et pour on-ne-sait quelle raison, la vampire avait l'impression que ce n'était pas uniquement "ce soir" que cela arrivait. Peut-être tout particulièrement, certes, mais pour faire preuve d'une telle maladresse, il fallait bien que ce soit une habitude de la maison. Aussi amusante soit l'humaine, Diao n'arrivait pas à comprendre pourquoi elle s'excusait tant. Certes, elle était maladroite, mais sa maladresse n'avait jamais dérangé la vampire, ou plutôt, si, une seule fois, lorsqu'elle s'était entravée dans le pied du banc et que cela avait fait bouger celui-ci. Et encore, on ne peut pas aller jusqu'à dire que ça avait dérangé la vampire. Alors que cette dernière avait déjà détourné son attention sur autre chose, comme un certain oiseau, toujours là, lui, en revanche, l'humaine reparla, sans pour autant que Diao ne daigne tourner la tête. Elle l'avait écouté, mais si, par chance, elle pouvait tout de même repérer cet oiseau de malheur... Cela ne l'avancerait à rien.

" Je ne suis pas originaire de cette région... Mais j'y ai... déménagé, il y a peu. "

La vampire se redressa en fermant les yeux, retirant quelques brindilles de ses vêtements, et glissant rapidement une main dans ses cheveux pour s'assurer qu'elle n'était pas mal coiffée. Tokyo, hein ? D'après ce qu'elle en savait, la ville se trouvait assez loin de cette zone tout de même... A moins que ce ne soit Diao qui se soit trop éloignée du château. De toute façon, elle aurait vite fait de retourner dans sa prison dorée. Les paupière de la vampire se soulevèrent de nouveau, allant se poser sur l'humaine, et notamment, et encore une fois, sur ses yeux. Non, elle ne les trouvait pas "bizarres", juste magnifiques.

" J'habite au-delà de la forêt, je crois que nous sommes deux à nous être légèrement éloignées de chez nous. "

Si ce n'est que dans le château, elle n'était pas "chez elle". Mais ce n'était qu'un détail, inutile de préciser qu'elle vivait avec des vampires, et qu'elle en était une, elle-même, même si elle n'éprouvait pour une fois aucun intérêt à cacher son identité. Diao se décida tout de même à détourner le regard, détournant de ce fait son attention, et constatant avec joie que l'oiseau s'était tu, sans doute s'était-il envolé. Cette simple constatation fit naître un sourire sur les lèvres de Diao, avant qu'elle ne reprenne sans pour autant fixer l'humaine.

" Navrée de vous observer ainsi. Disons que vos yeux sont... Rares, et plutôt agréables à regarder, il faut l'avouer... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azano Yumi
/ ♥ \ Orpheline à manipuler / ♥ \



Pièce d'identité
Âge de jeu: 22 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Uke
Situation sentimentale: Qui veux me prendre pour une idiote ? =D

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Mer 8 Juil - 16:01

Azano observait la jeune dame se trouvant devant elle en silence. La lady avait l'air pensive, cherchant quelque chose du regard. Sans doute l'oiseau qui chante depuis tout à l'heure. Il doit l'exaspéré. La jeune fille n'y prêtait pas vraiment d'attention, perdue comme elle était dans ses pensées et la contemplation de la vampire. Elle était vraiment pâle.
Déménager il y a peu ? Hum... Ceci explique cela, c'est pour ça qu'elle ne replacait pas le visage de la jeune inconnue. Au-delà de la forêt ? Il y a une demeure ? Azano n'en avait jamais entendu parlé, ni même de cet endroit d'ailleurs... Oui elles s'étaient toutes les deux bien éloignées effectivement. La lady se remit de sa petite escapade, vérifiant quelle n'était pas décoiffée et en retirant les brindilles de ses vêtements. Elle observait ses yeux. Comme la plupart des personnes. Tous étaient fascinés par leurs couleurs. Sauf Azano qui vit avec bien évidemment. Ses yeux que tout le monde trouve magnifique, ça fait partie de son gagne-pain.
Et beaucoup de fois l'aide à se sortir de situation délicate de la boîte de nuit ^^'. Il suffît de savoir contrôler son regard pour que les hommes vous obéissent comme des petits chiens, même si c'est eux qui paye ^^'. Cela lui a permis d'échapper à pas mal "d'après bar", ou les clients les plus vicieux revenaient en proposant de grosses sommes... Mais au final ils perdaient leurs argents sans avoir ce qu'ils voulaient au départ xD.
Elle remarquât un sourire venant, pour ainsi dire, illuminer le visage de la vampire. L'oiseau c'était tue, donc il l'énervait. Sans regardé Azano, la demoiselle s'excusât de l'observer avec tan d'insistance, se justifiant que ses yeux étaient rare et agréable à regarder.
Elle eut un petit sourire, restant silencieuse quelques secondes, avant de plisser légèrement les yeux donnant à son visage, qui avait alors un air adulte, un côté enfantin et plutôt innocent, le sourire angélique allant avec un tel air se dessinant sur ses lèvres.

"Ne vous excusez pas pour cela vraiment, ça ne me dérange pas. Je suis habituée à être observé, tan que rien de mal arrive tout vas bien. "

Nouveau silence de quelques secondes. Azano ce relevât doucement et battît légèrement ses vêtements pour enlever la poussière, regardant encore une fois sa jambe gauche, qui se soir a eu le droit à pas mal de choc. En relevant sa petite chemise blanche qui lui servait de robe, elle remarquât qu'elle saignait légèrement de la cuisse. Sans vraiment prêter d'attention à la présence de la lady, elle sortie de son sac de l'eau oxygéné, qu'elle avait toujours sur elle, et un pansement assez grand, nettoyant et soignant à la va vite sa plaie. Pourquoi elle avait tout ça dans son sac? Et bien quand elle lit, Azano était tellement habituée à ce faire mal qu'au final, mieux vaut être prudente.
Une fois finit, elle redescendit sa chemise sur sa plaie maintenant soignée pour la cacher. Hum... Certains clients ne vont pas apprécier... Mais que peut elle y fair ? Un soupir s'échappât de ses lèvres. Elle passait sa main dans ses cheveux attachée l'air pensive, essayant de trouver un moyen efficace de masquer cette blessure, avant de ce rappeler de la présence de la jeune lady. Elle tournât son regard vers elle avant de sourire à nouveau, toujours ce petit air d'enfant sur le visage. Elle se donnait volontairement cette allure, pour avoir l'air sympathique, et elle sait par habitude que beaucoup de personnes trouvent que cet air, avec le soumit, lui allait particulièrement bien.
Elle était vraiment fascinée par la peau de la jeune femme qu'elle observait. Aucun défaut ne lui apparaissait, malgré qu'elle l'observait depuis le début. Celle d'Azano est déjà blanche et sans cicatrise mais la... Elle rêvait d'avoir une peau aussi pâle et qui avait l'air si douce.
En fermant légèrement les yeux, la tête pencher sur le côté, un air un peu rieur se dessiner sur le visage de la jeune fille.

" Vous appréciez mes yeux, moi j'apprécie vraiment votre peau. Vous devez en prendre soin pour qu'elle soit si belle. "

Elle relevât la tête vers le ciel pour observer le ciel qui prenait une couleur rosâtre, comme pour dire que la nuit n'étaient pas loin. Par réflexe, Azano prit son portable, un message. Elle le lut rapidement. C'était le patron. Il lui rappelait qu'elle était en vacance pour 1 semaine... A oui c'est vrai, elle l'avait totalement oublié. Une tête en l'air... Elle désactivât alors le rappel du travail, elle n'en avait plus besoin maintenant pour une semaine. Cela lui ferrât sans doute du bien de se reposer un peu, et comme ça, sa blessure aura le temps de disparaitre. Tan mieux, ça tombait vraiment bien. Elle rangeât à nouveau l'appareil dans son sac et sortit maintenant son Ishuffle, se préparant à reprendre la route d'ici peu de temps sans doute, enfin tout dépendait de la jeune femme, après tout, Azano s'en ficher un peu, parlé ou lire... Maintenant elle avait son temps et elle comptait bien en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Sam 11 Juil - 16:20

Même si officiellement, Diao s'excusait, officieusement, elle ne le pensait pas réellement, voire même pas du tout. Les vampires ont le droit de tout faire aux humains, bien évidemment, puisqu'ils leurs sont supérieurs, et ce, même en dehors des murs du château. Malgré tout, Diao faisait preuve d'une politesse exagérée sans qu'elle ne sache pourquoi, c'était sans doute encore, un rôle qu'elle se donnait sans vraiment s'en rendre compte, pour garder un certain voile de mystère autour de sa nature. Alors qu'elle tentait de se trouver elle-même, la réponse de l'humaine la sortit de sa rêverie. Elle lui arracha même un doux sourire, l'amusant.
"Tant que rien de mal n'arrive, tout va bien"... Justement, le problème était bien là. Tout allait bien pour le moment, mais il n'était pas judicieux de faire de la situation présente, une règle applicable au futur également. Qui sait ce que la destinée de l'humaine lui réservait ? Peut-être que dans un élan de rage, ou de folie la vampire se jetterait sur elle avant de la tuer en lui mordant simplement la gorge. Enfin, la tuer, plutôt l'achever, Diao n'était pas du genre à tuer rapidement pour abréger les souffrances, bien que les cris stridents la dérangeaient profondément. Qu'importe, elle s'en remettait bien vite, et puis, si vraiment, les cris étaient insupportables, elle s'arrangeait simplement pour que les victimes ne puissent plus parler, c'était aussi simple que cela bien que douloureux. A cette phrase naïve et innocente, Diao se contenta d'acquiescer. Que pouvait-elle répondre à ça sans trahir sa nature ? Non, elle préférait être du côté de l'humaine, pour le moment en tout cas.
L'humaine s'occupait à regarder le paysage ; et la vampire, elle, restait figée sur un point inexistant comme à son habitude. On ne pouvait pas réellement dire que cette dernière s'ennuyait, pas pour le moment en tout cas, elle était simplement rêveuse, et envisageait un éventuel avenir, pour l'humaine en tout cas. Certes, à plus ou moins longue échéance, ce serait sans doute dans un cercueil, en bon état ou non. La question était de savoir si elle allait se faire tuer et comment, si ce devait être le cas, ou si elle mourrait simplement de vieillesse... Malheureusement -ou peut-être pas, qui sait-, cette dernière possibilité semblait impossible, la demoiselle se ferait sans doute mordre avant qu'elle ne devienne horrible, ridée, et faible... Triste destinée, mais au moins, elle pouvait miroiter une fin à son existence, tandis que les vampires, eux, avaient l'éternité pour s'en imaginer une sans jamais la voir se profiler.
Et puis, alors que "tout allait bien", un petit détail fit réagir Diao. Oh, ce n'était qu'un détail, pas grand chose, pour l'humaine. En effet, dans sa triste maladresse, elle avait trouvé le moyen de s'érafler la cuisse. Certes, la plaie n'était pas grande, mais elle saignait. Et une simple goutte de sang suffisait à glacer le sang de Diao, à le glacer d'abord, puis à le faire bouillir. La pupille de la vampire se dilata pour ne laisser finalement, qu'un bref anneau bleu en guise d'iris. D'une part, une humaine à proximité, et d'autre part, une humaine blessée. C'était beaucoup pour Diao, sans compter qu'elle avait faim, évidemment. Il y avait de nombreux avantages à être vampire, par exemple, les sens étaient décuplés, mais en l'occurrence, ce n'était pas un avantage, c'était même un lourd fardeau.
Diao avait beau souhaiter détourner le regard, elle n'en faisait rien. Oui, elle aimait le sang et oui, elle aimait chasser, mais si sa proie se mettait déjà dans de telles situations face à elle, cela n'allait pas être une mince affaire. La vampire prit une grande inspiration et détourna tout de même le regard, serrant ses poings au maximum, quitte à faire entrer ses ongles dans sa chair. Elle ne devait pas la mordre, pas tout de suite en tout cas, auquel cas elle perdrait tout plaisir. Malgré tout, oublier ce malheureux accident n'était pas la chose la plus simple qui lui ait été donné de faire dans sa triste et longue existence. Heureusement, l'humaine se soigna bien vite, ce qui masquait légèrement l'odeur de son sang. Et comme si cela ne suffisait pas, elle ne s'était rendue compte de rien, souriant à Diao, elle se contenta de reprendre la parole après l'avoir littéralement oublié.
Alors ainsi, elle avait une belle peau ? A cette réflexion, comme pour vérifier ces dires, la Lady desserra le poing et observa le dos de sa main. En effet, elle était extrêmement pâle, même comparée à l'humaine qui semblait déjà bien blanche. Et non, elle n'en prenait pas vraiment soin, voire même pas du tout. Qu'est-ce qu'une éraflure pour sa peau qui se régénère presque immédiatement ? Peut-être était-ce le sang qui lui donnait cette couleur, aussi paradoxal que cela puisse paraître, mais après tout, une humaine, se prétendant vampire, avait bien eu cette extravagante idée... Réussir à se persuader que les bains de sang pouvait lui faire conserver sa jeunesse éphémère... Les humains ne manquaient pas d'imagination, il fallait l'avouer, et parfois, ils étaient moins ennuyeux qu'ils en avaient l'air... En tout cas, c'est ce que Diao en déduisait en les voyant évoluer, et en lisant les histoires de certains.
Alors que la vampire tentait sans doute vainement d'oublier le sang qu'elle avait vu, l'humaine ressortit ses accessoires tous aussi différents les uns que les autres, dont celui qui avait fait la belle mélodie. Diao ferma les yeux un instant, soufflant une fois de plus. Si elle paraissait calme, un détail la trahissait : ses yeux. Certes, l'humaine était plus focalisée sur la peau de la vampire que sur son regard, mais celui-ci n'avait sans doute, à l'heure actuelle, rien de bien rassurant. La vampire devait donc tenter d'oublier l'humaine en songeant à autre chose. Sa peau n'était pas le sujet le plus intéressant qui soit, selon elle en tout cas. La vampire se détourna lentement de l'humaine avant de s'accroupir dans l'herbe de nouveau, y cueillant quelques fleurs aux odeurs délicates, avant de les broyer entre ses doigts pour se détendre.

" Sans vouloir être trop indiscrète, Miss... Que comptez-vous faire, maintenant ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azano Yumi
/ ♥ \ Orpheline à manipuler / ♥ \



Pièce d'identité
Âge de jeu: 22 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Uke
Situation sentimentale: Qui veux me prendre pour une idiote ? =D

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Sam 11 Juil - 16:51

Azano ne faisait plus très attention à son interlocutrice, occupé qu'elle était à installé son appareil qu'elle avait accroché à son décolleté, mettant un écouteur dans son oreille gauche. Elle observait le ciel, pensant à tous les livres qu'elle pourra lire durant ses vacances.

Décidément, elle n'était pas normale. Pensé à lire des livres au lieu de pensé à sortir au cinéma en boite ou autre... ^^'. Pour elle, les livres c'était sa vie. Elle pensât au livre de poche qu'elle avait également dans son sac "Nous avons toujours habité le château." Oui, elle le relira une fois encore, c'était un de ses livres favoris.

Tête en l'air comme elle était, elle avait oublié la présence de la vampire qui avait un regard plutôt carnassier à son égard, mais même des yeux avec tellement de volonté de la dévorer, ne la fit pas sortir de sa rêverie...

Elle ne vivra pas vieille c'est certain. Elle fouillât dans son sac, pour voir tous les livres qu'elle avait ammenés. Elle en avait plus que ce qu'elle pensait. Sans doute avait-elle préparé son sac en sachant que ce soir elle était en vacance. Tan mieux, il y a de quoi l'occupé pour 2 jours au moins avec tous ses livres de poche... C'était pour ça qu'il était si lourd ce sac. Elle-même avait oublié tous les ouvrages qu'elle a réussit à entasser à l'intérieur.

Azano sorti de sa rêverie quand la vampire lui posât une question, plutôt bonne d'ailleurs. Que comptait-elle faire maintenant? Hum... C'est vrai ça, elle allait faire quoi? Elle posât ses yeux sur la demoiselle qui écrasait des fleurs, sans doute pour se détendre et haussant les épaules, penchant sa tête sur le coté et fermant les yeux répondit d'un ton plutôt nonchalant...

"Ho... Je pense continué à marcher un peu... Je trouverais bien un endroit pour ne déranger personne... J'ai assez de livres dans mon sac pour tenir quelques jours alors ça me fera un petit camping dans la nature. Je suis en vacance je vais en profiter..."

Elle sourit de cette idée farfelue qui lui était passé par la tête, mais comme elle se connaissait, c'est ainsi que ça allait se dérouler.

Elle passât une main dans ses cheveux pour jouer légèrement avec avant de sourire à la lady d'un air tranquille et sympathique.

"Je ne vais pas vous importuner plus longtemps..."

Elle lançât la musique sur son Ishuffle. Hum, elle y avait mis l'OST d'American McGee's Alice ? Elle l'avait totalement oublié... Hum, elle aime bien alors tan mieux pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Diao Hildegard
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: 19 ans -pour les humains-
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle - Seme.
Situation sentimentale: Huh ?

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Dim 12 Juil - 15:51

Diao était trop occupée par ses fleurs pour faire attention aux paroles de l'humaine - parfois, il ne lui fallait pas grand chose -. Elle se contentait de récupérer des fleurs diverses, et de les réduire en poussière au creux de sa main gauche. Malgré son attention toute particulière à ce qu'elle faisait, des brides de la conversation lui parvenaient, des paroles qui avaient pourtant une signification intéressante. Camping, vacances... Quelle drôle d'idée, surtout dans cet environnement là. Alors, elle n'avait toujours pas compris que Diao était à part ? Hum... Après tout, elle ne s'était pas vendu sur sa race, pas trop en tout cas, seule une phrase qu'elle avait dite aurait pu porter à confusion. Lorsqu'elle avait mentionné que tout ce qui touchait aux humains l'intéressait. En effet, cette phrase était étrange, de la part d'une humaine, celle qui accompagnait alors actuellement la vampire aurait pu se poser des questions. Mais après tout, peut-être n'avait-elle pas eu cette idée là : qui irait soupçonner l'existence de vampires ?
Diao se redressa peu de temps après la deuxième prise de parole de l'humaine. Elle se sentait plus détendue, les fleurs avaient apparemment, des vertus apaisantes sur son esprit tourmenté. Délicatement, la vampire joignit ses deux mains, observant de plus près les poussières de pétales et de pollen aux creux de ses mains. Elle aimait bien les mélanges de couleurs qu'elle avait sous les yeux, d'ailleurs, ceux-ci devait être redevenus normaux, aussi calmes qu'un lac endormi, mais qui abritent un Léviathan en son sein. La vampire prit une légère inspiration et souffla sur les restes de fleurs, les regardant s'envoler doucement, flotter un instant pour retomber un peu plus loin, ou s'envoler encore plus haut.
Vraiment, il ne lui fallait pas grand chose pour s'occuper l'esprit, mais encore une fois, ce n'était que provisoire, voilà déjà qu'elle avait la tête ailleurs. Cherchant une occupation, elle ne trouva que l'humaine. Et puis, les paroles de cette dernière lui revinrent soudainement à l'esprit, la vampire se retourna donc, frottant légèrement ses mains l'une contre l'autre pour retirer le peu de poussière qui persistait à rester dans ses paumes. Un fin sourire se dessina alors sur le visage de la vampire, avant qu'elle ne reprenne la parole, aussi calmement qu'à son habitude.

" Camping dans la nature... Hn... Il est vrai que cela peut être agréable... Mais dîtes-moi Miss, connaissez-vous les légendes qui peuplent ces contrées ? "


De nouveau calmée, Diao put reposer son regard sur l'humaine sans gêne ni hésitation, tout à fait naturellement. Son regard s'éloigna alors à son tour sur le ciel bleu et dégagé. En effet, c'était un temps idéal pour faire du camping... Si on oubliait la présence perpétuelle d'un danger portant le nom de Vampires. Diao avait dans l'idée de s'amuser, alors c'est ce qu'elle allait faire, de toute façon, sans qu'elle ne sache pourquoi - peut-être en voyant la tenue de l'humaine, ou de par son caractère -, Diao avait l'étrange pressentiment que la pseudo-légende qu'elle allait mentionner ne causerait aucun tracas à l'humaine... Pire, peut-être que cela l'amuserait, enfin... Les humains ne sont plus ce qu'ils étaient. Et après tout, Diao était sensée être normale - tout du moins aux yeux de l'humaine - et elle annonçait cette légende en souriant... Alors finalement, ce n'était pas mieux de son point de vue.
La vampire défit lentement son écharpe, l'enroulant autour de ses bras, laissant pour une fois, son cou dégagé. Observant sa main par transparence à travers le fin tissus, le sourire de la vampire s'étira encore davantage tandis qu'elle penchait la tête.

" En effet, au-delà de la forêt, en tout cas, on parle d'êtres supérieurs aux humains... Des êtres possédant une force et une vitesse bien supérieure à la notre... Et comme si cela ne suffisait pas, ils se nourrissent de sang, particulièrement de sang humain... "

Diao ricana légèrement avant de remettre son écharpe autour de son cou, reposant son regard sur l'humaine.

" ... Visiblement, on ne sait plus quoi inventer pour faire peur aux enfants, de nos jours. Bien, Miss, j'ai été ravie de vous rencontrer. Au plaisir de vous revoir... "

A ces mots la vampire s'inclina légèrement avant de retourner sur ses pas, marchant lentement vers l'église pour, une fois à l'abri de l'immense bâtisse, se décider finalement à retourner près du château en courant. Tout comme ses idées, Diao n'était qu'éphémère, sans que l'humaine ne la remarque, elle était déjà bien loin, comme si elle n'était jamais apparue à ses yeux, finalement... Un simple mirage aux abords d'une forêt...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azano Yumi
/ ♥ \ Orpheline à manipuler / ♥ \



Pièce d'identité
Âge de jeu: 22 ans
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel + Uke
Situation sentimentale: Qui veux me prendre pour une idiote ? =D

MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Dim 12 Juil - 20:59

[ RP finit ! sans doute se rencontrera t-on au château dans d'autre circonstance... xD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]   Aujourd'hui à 1:21

Revenir en haut Aller en bas
 
Lieu de repos idéal. [Diao] [Fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Lapis Philosophorum |Pierre| [PV Vanille] [Fini]
» Petite tornade [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Corbeille :: Corbeille RP :: Manoir des nobles-
Sauter vers: