AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bain de Minuit (PV Gaïlen)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: Bain de Minuit (PV Gaïlen)   Sam 28 Mar - 2:26

Après la lumière vint le silence... puis un grondement sourd suivit d'un claquement sonore qui fit trembler les murs du Chateau Krory. C'est ainsi que cette nuit fraîche de début de printemps débuta. Par un violent orage...

Etrange coïncidence, il n'y avait pas que le temps qui était à l'orage ce soir là. Une porte claqua sauvagement à l'étage des appartements familiaux. Dans les couloirs, des hurlements et des injures se firent entendre.
Lady Rinda Krory était d'une humeur massacrante ce soir. Bien-sûr elle était bien souvent dans cet état là, mais cette fois, c'était comme si l'orage lui-même décuplait la force de sa haine et de sa rage. Elle arpenta le couloir d'un pas énergique, les point serrés et le regard aussi sombres que ses yeux ambrés le lui permettaient. Un groupe de quatre esclaves eurent le malheur de croiser sa route, alors qu'ils étaient chargés de plateaux pleins de boissons ou autres mets délicats pour satisfaire les Lords. En voyant la belle Lady, le visage ainsi déformé par la colère, ils voulurent se faire tout petit. Du moins c'est ce qu'il semblait à Rinda lorsqu'elle les vit se recroqueviller, rasant les murs les yeux baissés. A ce moment-là, notre Lady aurait dû se sentir largement inférieure, et passer à côté d'eux en les toisant d'un air arrogant. Du moins c'était sûrement ce qu'elle aurait fait en temps normal. Seulement le temps était tout sauf normal, et sa colère allait crescendo. Les voir ainsi marcher en crabe le long des tapisseries n'arrangeait strictement rien à l'affaire. Elle s'arrêta net et en fixa un du regard, totalement au hasard parmi les quatre jouvenceaux. C'était là un damoiseau plutôt beau garçon quoi qu'un peu trop jouflu à son goût. Il avait les cheveux noir attachés en queue de cheval comme souvent chez les esclaves. Rinda le pointa du doigt d'un air mauvais. Si elle avait pu lâcher des éclairs rien que par ce geste, le pauvre garçon serait déja réduit en cendre à l'heure qu'il est. Ce dernier se mit à rougir, autant par peur que par gêne face à la beauté écrasante, même dans la colère, de la Lady.

-Toi!

Le jeune garçon, qui ne devait pas dépasser une quinzaine d'années, se crispa encore plus. Les trois autres esclaves profitèrent de cette diversion pour prendre la poudre d'escampette.

- Qu'est-ce-que tu es au juste hein? Un humain? Ou alors un de ces vampires mendiants?! Dis-le!!

Sa voix d'habitude si enchanteresse et douce prit soudain des accents disgracieux. Un grognement sortit du fond de sa gorge, comme une ultime menace pour l'esclave. Il ne savait absolument pas quoi répondre, sachant parfaitement que l'une ou l'autre réponse allait être détestable aux yeux de la Lady. Il se contenta de pousser un petit gémissement craintif.

- Hmmm... Mauvaise réponse!

Rinda se jeta sur lui et l'empoigna par la gorge pour le soulever. Il ne pesait presque rien, ainsi surélevé contre le mur. Le plateau qu'il portait glissa de ses mains, s'écrasant dans un grand fracas sur les dalles du couloirs, les recouvrant d'une épaisse tache rouge sanguine. Il fermait les yeux, impuissant face à la sentance qui ne tarderait pas à arriver. Rinda, elle, ne relâchait absolument pas la pression de ses doigts sur le cou du jouvenceau. Elle approcha son visage du sien, une expression de pur sadisme sur ses traits pâles.

- Tu es tellement faible que tu ne peux être qu'un humain... Je peux sentir tes os craqueler sous la pression de mes doigts!

Pour prouver ses dires, elle attrapa le poignet du garçon et serra jusqu'à entendre un craquement sec. Le pauvre diable se mit à hurler. Un cris qui ressemblait plus à celui d'une fillette par ailleurs. Rinda le fit taire en plaquant la main qui broyait son poignet sur ses lèvres déformés par la douleur.

-Tu vois?

Elle ricana. Une porte s'ouvra à la volé et quelqu'un sortit de sa chambre. La jeune lady ne prit pas la peine de regarder qui c'était, gardant toujours son regard rivé sur l'esclave.

"Tu veux bien faire moins de bruit cousine? J'essai de dormir..."

Elle n'accorda pas même un coup d'oeil à son cousin, se contentant de murmurer entre ses lèvres charnues.

-Très bien...

Non pas qu'elle abdiquait face à la demande du Lord, mais elle venait simplement d'avoir une idée plus attrayante que celle de torturer jusqu'à ce que mort s'en suive ce jeune damoiseau. Sans prévenir, elle prit ce dernier par le bras et l'entraîna avec elle dans le dédale des couloirs du chateau. Il ne broncha pas. Rinda constata d'ailleurs avec dégoût en sentant l'odeur acide qu'il dégageait, que le bougre s'était laissé aller dans son pantalon ... Ils montèrent un étage, se retrouvant bien vite devant la salle de bain. L'esclave traînait derrière, n'arrivant pas à suivre la cadence trop rapide de la vampire. Elle poussa la porte de la salle de bain... par chance elle était vide.

- Fais-moi couler un bain et va me chercher de la nourriture... et actives-toi, me suis-je bien faite comprendre!

L'esclave n'attendit pas qu'elle répète les consignes une seconde fois; un fois de trop. Il alla s'activer et prépara aussi rapidement que possible un bain relaxant dans la gigantesque baignoire. Pendant ce temps, Rinda se déshabilla, faisant face à la glace. Elle fit glisser lentement sa robe de soie le long de ses épaules, dévoilant une poitrine harmonieuse, ronde et ferme. Sa robe s'effondra avec légèreté au sol, Rinda ne portait plus qu'un sous vêtement de dentelle noire. L'esclave ne put s'empêcher de jeter un coup d'oeil concupiscent vers la Lady, alors qu'il parsemait le bain de pétales de rose rouge. La vampire examina son corps fin et gracieux entouré du halo blond de sa chevelure dans le miroir. Ses poings se crispèrent à nouveau et elle baissa la tête en soupirant, faisant glisser quelques longues mêches d'or sur sa poitrine. L'esclave se manifesta timidement en se raclant la gorge, signe que le bain était près à accueillir la belle. Rinda répondit d'un ton sec à cette manifestation.

- Maintenant vas-t-en... Et envoie quelqu'un d'autre pour la nourriture. Tu empestes ta propre urine, humain!

Le garçon fit une révérence rapide et se précipita vers la sortie, trop heureux d'avoir échappé au pire. Rinda observa à nouveau son reflet pendant quelques minutes, puis finalement, elle se débarrassa machinalement de sa petite culotte de dentelle. Elle fit quelques pas sensuels vers la baignoire, y plongeant un doigt de pied avec précaution. L'eau était agréablement chaude. La jambe entière s'enfonça dans les profondeurs de la baignoire, puis la deuxième vint la rejoindre sitôt après. Enfin, notre Lady se trempa toute entière dans l'eau. Le contact des pétales sur sa peau la fit frissoner.
En soupirant bruyamment, elle s'immergea toute entière, fermant les yeux dans le calme et le silence que l'eau lui procurait. Elle pouvait rester ainsi des heures, le besoin de respirer ne se faisant pas ressentir chez les vampires. Ses pensées divaguèrent et elle sombra dans d'étranges songes. Dehors, le tonnerre grondait encore...


Dernière édition par Lady Rinda Krory le Sam 28 Mar - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaïlen
~ Esclave révolté ~



Pièce d'identité
Âge de jeu:
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel & uke
Situation sentimentale: //

MessageSujet: Re: Bain de Minuit (PV Gaïlen)   Sam 28 Mar - 22:36

Pendant ce temps au premiere étage une jeune fille du nom de Gaïlen s'était aventuré dans la cuisine. En plein milieu de la nuit son ventre avait crié famine et elle n'avait pas eu le courage de resté sans rien manger jusqu'au matin. Elle avait donc parcouru les nombreux couloirs du manoir jusqu'a arriver dans la cuisine qui était totalement deserte a cette heure ci. La jeune esclave qui n'en avait evidement que le rang et surement pas l'apparence s'était introduite ici dans la plus grande discrétion. Tout à fait digne d'elle. Inconsciement elle s'était directement dirigé vers une jolie petit corbeille rouge ou reposait de somptueux fruits mûrs. Sa main se dirigea dans la plus grande douceur et vint ceuillir le fruit avec la plus grande délicatesse qu'il put exister dans ce monde en dehors de celle d'une véritable Lady. Comment aurait-elle pu concevoir le fait quand ce même instant un esclave se faisait littéralement assomé par la veritable et la somptueuse courtoisie de Lady Rinda Krory. C'était un véritable déchainement du diable. La colére était terrible au second étage et pourtant Gaïlen était elle comblée par une merveilleuse pomme d'un rouge sang. C'était l'extase total. Le silence fut brusquement rompu par l'entrée en trombe d'un esclave ... ce même esclave qui venait quelques minutes auparavent de ce faire malmener par la Lady.

Gaïlen se retourna avec sauvagerie vers l'intru et le dévisagea surement autant violement que la Lady l'aurait fait. Telle une bête dérrangé en plein repas. L'esclave en fut décontenancé. Il trembla de tout son corps face a cette scéne et gémit une seconde. La jeune fille au long cheveux blonc se radoucit aprés avoir toisé de haut en bas l'autre esclave qui était dans un sal état.

" Qu'est-ce qu'il t'ait encore arrivé toi ? "

Le jeune garcon avanca en trébuchant et finit enfin par articuler quelques mots.


" Je ... Je ... Tu dois aaapporter aa a manger a Lady Rinda Krory dans la salle de bain. "

Vu l'etat dans lequel il était, la Lady semblait vraiment de mauvais poils. Gaïlen ne la connaissait pas. Du moins elle ne l'a connaissait pas encore car il semblait évident qu'elle devrait accomplir cette tache sans attendre. Il était toutefois or de question qu'elle termine dans le même etat que cette esclave. Résolue elle se reposa sa pomme, ou plutot ce qu'il en restait. Un maigre trognion de pomme gisé sur une large table de bois. Que pouvait-elle bien ramener a une Lady ?

" Ehh, t'a-t-elle précisé ce qu'elle désirait ? "

Le garçon qui toujours figé posa un regard abruti sur Gaïlen et baissa une seconde les yeux sur son bras meurtri ou le sang coulé doucement. Gaïlen n'attendit pas plus ample réponse de ca part. Elle attrapa la corbeille de fruit a la volée et sortie de la cuisine en fusillant le garcon de ses yeux d'un bleu paradisiaque. La jeune esclave la corbeille de fruit dans les mains grimpa les marches de l'escalier quatre à quatre et pénétra dans la salle de bain. Elle ballaya la salle des yeux. Son regard fixa les habilles de la lady qui parcemait le sol puis vinrent se poser sur la lady elle meme. Son corps aux milles courbes enchantresques cotoyait la chaleur de l'eau du bain.

" Vous avez demandé a mangé. " Déclara-t-elle d'une voix douce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: Re: Bain de Minuit (PV Gaïlen)   Lun 30 Mar - 1:25

Plus rien à présent ne comptait. La Lady Rinda était dans sa bulle de songe, son monde à elle. Ainsi noyée dans l'eau chaude de la baignoire, elle se sentait seule au monde, comme si tout ce qui l'entourait était aspiré par la seule force du silence. Plus d'orage, plus de tonnerre, plus cet affreux bruit de pluie tapant frénétiquement contre les vitres du dôme, rendant sourd la moitié des habitants du Chateau... Non, elle était bien. Les paupières closes, elle se concentra sur la raison de sa colère.
Zero...


Son père était parti, il avait quitté le Chateau aujourdh'ui même. Pour la belle Lady, cette nouvelle était arrivée comme une trahison. Pourquoi être revenu au Chateau familial, elle qui aimait tant sa liberté, si ce n'était pour lui. Il était bien le seul dans cette famille pour lequel elle avait un respect considérable. Il était son père, son sang... Maintenant qu'il avait disparu, elle ne pouvait s'empêcher de se sentir encore plus seule et désemparée. Voila la raison de sa rage, de sa hargne. Elle l'avait refoulé depuis qu'elle était rentrée, se plaisant à croire que celle-ci allait finalement s'estomper au fil des siècles, ne laissant place qu'à la lassitude et à l'ennui. Cela ne l'aurait pas tant dérangé, si elle avait pu les passer avec son père. A présent elle n'était plus qu'une coquille vide, dans un monde qui lui semblait tout aussi vide et dénué d'intérêt. Ce soir là, alors qu'elle ruminait sa colère dans sa chambre, le tonerre frappa et ce fut comme un déclic. La goutte d'eau qui fit déborder le vase... Elle avait commencé par saccager son lit, lacérant les draps et les coussins, envoyant valser les lambeaux de tissu dans toute la chambre. Puis ce fut au tour des meubles, balancés avec force contre les murs, se brisant de toute part à travers la pièce. Ensuite, la lady s'attaqua aux miroirs, les brisant un par un par la seule force de ces poings. Qui aurait pu croire qu'une femme aussi belle, d'apparence si fragile et si charmante pouvait renfermer une telle puissance et une telle hargne au fond d'elle. A présent sa chambre n'était plus qu'un immense amas de décombres. Un chaos improbable.

Finalement, du fond de sa baignoire, cette idée la fit sourire. Rien qu'au souvenir de cette chambre dans laquelle on aurait pu croire qu'une tempête fut passé, elle jubilait. En effet, elle imaginait avec un plaisir non-dissimulé la tête que ferait les esclaves, et surtout le maître des lieux, devant un tel capharnaum. Lentement mais sûrement, sa hargne commençait à disparaître. La relaxation que procurait la chaleur de l'eau y était d'ailleurs pour beaucoup. Pendant plusieurs minutes d'apnée totale, elle se sentait bien, libre, presque heureuse. Ses longs cheveux blonds flottaient autour de son corps fin, lui caressant avec une douceur exquise sa peau lisse et pâle. Encore une fois, elle se sentit frémir face à ce contact. Soudain, son ventre gargouilla, lui rappelant douloureusement qu'elle n'avait rien ingurgité de la journée. Lentement, elle se décida à refaire surface. L'oxygène s'insinua à nouveau dans ses poumons lorsqu'elle prit une grande inspiration. Avec la sensualité digne de la lady qu'elle était, elle passa ses doigts délicats dans ses cheveux mouillés pour les coiffer vers l'arrière. Quelques pétales de rose parsemaient sa chevelure d'or ainsi que ses épaules et sa gorge, le reste de son corps restant immergé sous l'eau.

Elle ouvrit alors les yeux, prenant conscience qu'il y'avait une présence étrangère dans les environs. Elle ne vit pas tout de suite l'esclave qui était entré dans la salle de bain, elle ne fit que sentir son odeur. Une odeur sucré, fruité, délicate... peu commune aux esclaves il fallait l'avouer. Haussant un sourcil, elle daigna finalement tourner son visage angélique vers l'étrangère. Elle l'examina de haut en bas avec un regard appréciateur. Elle était belle, Rinda ne pouvait le nier. Un petit corps bien formé, un visage souriant, une chevelure blonde qui semblait si douce. Ce qui choquait le plus n'était pas sa beauté, mais son regard. Un regard aussi profond que l'océan. Un regard dans lequel on pouvait lire un je ne sais quoi d'inédit. Rinda ne savait pas encore ce que cela cachait, mais elle comptait bien en apprendre plus.
La lady fixa le panier de fruit que l'esclave avait apporté.

-Que m'apportes-tu là, esclave? Des fruits? Ai-je l'air de quelqu'un qui aime manger des fruits?

Elle se mit à rire, basculant sa tête en arrière sur le rebord de la baignoire. Etait-elle nouvelle pour ne pas connaître le régime alimentaire des Lord et Lady de ce chateau? Aucun esclave vétéran n'aurait osé venir avec une simple corbeille de fruit devant ses maîtres. Cela était-il un acte purement réfléchi, ou alors était il tout simplement dû à l'empressement? Il fallait un sacré cran pour cela en tout cas. Rinda reprit son sérieux et plongea son regard ambre dans celui de l'esclave.

-Quel est ton nom dis-moi...

Elle s'affaissa un peu plus dans les profondeur de la baignoire, se mettant à son aise sans quitter l'esclave des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bain de Minuit (PV Gaïlen)   Aujourd'hui à 1:24

Revenir en haut Aller en bas
 
Bain de Minuit (PV Gaïlen)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bain de minuit • DANAEL
» [Plage] Un bain de minuit
» Bain de minuit.
» Un rapprochement (PV Samia)
» Bain de minuit | with Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Monde des Vampires: Le manoir des Nobles :: Deuxième Étage :: Salles de Bain-
Sauter vers: