AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Réapparition inattendue [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: Réapparition inattendue [Libre]   Mer 25 Mar - 3:19

Le monde n'avait pas été assez vaste, il n'avait pas offert assez de merveilles, il n'avait pas dévoilé assez de mystères... en d'autres termes, il n'avait pas vraiment eu l'effet escompté sur celle qui lui avait accordé tant d'espoir. C'est la mine renfrognée et le regard plein de désillusions que la belle Lady Rinda Krory, petite fille de la noble Ashyna, et seconde fille de Lord Zero, arpentait silencieusement la gigantesque allée menant au Chateau. En écoutant ses pas résonner sur les dalles rafraîchies par le crépuscule naissant, elle se remémora avec délices ses instants de pure liberté.

Pendant plusieurs siècles, elle s'était sentie libre, jouissant des plaisirs dont les humains se délectaient, rencontrant des personnes fascinantes. Pour la plupart des confrères, cela va de soi: des vampires qui lui apprirent des choses qu'elle n'avait même jamais imaginé. Elle en était ressorti plus forte, plus expérimentée dans bien des domaines.
Sa soif de savoir l'avait mené loin de son pays, et partout, elle avait découvert que son espèce avait largement prit le dessus sur les autres. Cette idée la faisait jubilée. Non pas qu'elle se sentait inférieure avant ce voyage, mais elle savait maintenant que l'arrogance et la supériorité des Krory était courante chez d'autres vampires nobles dans toute les contrées du monde!

Outre les nouveautés importantes qu'elle avait connu, la belle Lady s'était abreuvée du sang nouveau qui coulait dans les différentes régions. C'était amusant de voir comme le goût ou l'odeur sanguine changeait d'un endroit à l'autre. Le souvenir d'une nuit de sauvagerie particulièrement agréable pour son palet lui revint en mémoire. Cette vision enflamma sa gorge assoiffée, et elle se souvint qu'elle n'avait rien ingurgité depuis plusieurs jours déja. Rinda se rasséréna en sachant qu'elle trouverait bien quelque chose à grignoter au Chateau. Elle accéléra le pas, tenant à bout de bras une petite valisette pourpre. Sa cape de voyage traînait au sol, provoquant des volutes poussiéreuses sur son passage.
Rinda arriva enfin devant les lourdes portes de son ancienne demeure. Rien n'avait changé depuis son départ, comme si le temps était arrêté ici...
Elle poussa lentement la porte qui s'ouvra dans un grincement sinistre.

*Ils n'ont toujours pas huilé cette satanée porte à ce que je vois...*

Elle entra sans omettre d'inspecter les environs. La salle s'ouvrait à elle, silencieuse et vide. La porte se referma derrière la vampire et elle eut soudain l'impression d'être à nouveau prisonnière. Son esprit torturé refit surface. Elle se rendit compte alors qu'elle n'avait même jamais pensé à sa famille durant ces longues décennies d'absence. Ce ne fut qu'avec l'arrivée de cette missive signée "Tendrement, Krory" qu'elle avait douloureusement pris conscience qu'il était temps de rentrer...

Lady Rinda laissa tomber sa valise sur le riche carrelage au centre du dôme. Elle regarda vers le plafond et observa au travers des vitres le ciel orangé disparaître lentement.

*Rien n'a changer... s'en est presque navrant.*

Elle fit quelque pas autour de la vaste pièce, regardant tous les tableaux qui ornaient les murs depuis si longtemps maintenant. Il y'en avait quelques nouveaux sur lesquels elle s'attarda quelque peu. Ensuite elle huma l'air chargé d'odeurs différentes... certaines ennivrantes, d'autres moins. La chateau grouillait de vampires et d'humain: cocktail explosif d'odeur qui se mélangeait à celles, tenaces, des murs de la demeure. Rinda sortit enfin de son mutisme, et sa voix claire et chantante envahi la pièce.

- Plus personne pour acceuillir la famille de nos jours?

Elle croisa les bras et attendit, figée, un sourire amusé sur ses lèvres charnues. Quelqu'un devrait sûrement l'avoir entendu. Le chateau était loin d'être vide, et beaucoup de ses occupants avaient l'ouïe fine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Adam Krory
Aîné des triplets de Kamui



MessageSujet: Re: Réapparition inattendue [Libre]   Mer 25 Mar - 14:09

Adam ouvrit les yeux. La lumière du jour commençait à baisser et l'on voyait, à travers les rideaux mis-clos, la parure dorée du soleil qui s'évanouissait dans un flot écarlate.
Le soleil ne noie dans son sang qui se fige...
Lentement, il se redressa, se servant de ses bras comme appuis, ceux-ci étant coudés aux bras du canapé argenté dans lequel il s'était assoupie. Non, ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait. Depuis qu'il était revenu, auprès de sa famille, le fléau de l'ennuie s'était emparé de lui et rongeait ses sens. Lui même ne savait pas pourquoi il était rentré. Rien ni personne ne lui avait donné l'envie de pousser les lourdes portes du château familial. Pourtant, il était certain d'une chose. Il ne repartirait pas. Sa lassitude ne changerais sans doute pas si il quittait à nouveau ce lieu.
Adam passa ses doigts angéliques dans ses cheveux blonds, ébourifés comme au sortir du lit. Il fixait la rougeur éclatante du couchant, de son regard mystérieux et vague. C'était comme si le ciel s'emprouprait devant la beauté du vampire, telle une jeune demoiselle ingénue, émue et rougissante devant les avances d'un séducteur. Oui, notre Lord était incroyablement beau. Mais la froideur de son âme, si bien dissimulée sous ses airs d'ange déchu était bel et bien présente. Oui, Adam n'aimait que très peu. Il ne donnait son amour qu'au goutte compte. Son débit d'affection était quasiment nul. Pourtant, ses yeux ténébreux et moqueur, la douceur de son sourire réveur, ne donnait que l'envie de l'approcher, de sentir la douceur de ses lèvres divines sur votre peau, de frôler ses longues mains d'enfant. Mais il faisait pourtant si homme, tellement sensuel. Sa démarche lente et chaloupée, son sourire doux, et distrait, presque enfantin, les mèches fuselées de ses cheveux blonds qui retombaient avec grâce devant le bleu céleste de ses yeux charmeur, les dissimulant à demi, lui donnant ainsi cet air ténébreux et intriguant qui fascinait, ce tout vous poussait à vous fondre dans ses bras d'ange noir. Mais ne tombez pas dans le traquenard. La rêverie de son délicieux sourire, dessiné sur ses lèvres à demi rieuses n'est que pour mieux vous réduire, assassiner votre amour propre et votre conscience. Ne vous frottez pas à l'aura emplie de chaleur et de fascination que son regard dégage, envoûtant, comme un ensorcellement, il vous arracherait le coeur. Mais Adam ne s'interresse qu'à la beauté, si vous avez donc le malheur d'être belle et de ne présenter à ses yeux aucun intêret, il réduira votre âme en pièce lorsque vous vous précipiterez dans ses bras destructeurs, il dévorerait votre coeur. La beauté le fascine, sa raison de vivre s'arrêterait presque si il perdait la sienne. La laideur est pour lui un fléau, il la fuit comme un enfant effarouché.
Son propre coeur semble être de pierre, lui même ne sait pas si il voue de l'affection à sa famille. On a même déjà dit de lui qu'il était incapable de pouvoir aimer. Oui, il fait souffrir, détruit et provoque chez ses victimes, des pleurs éternels et diluviens. Pourtant, il ne le fait pas toujours intentionnelement, c'est sa beauté qui tue, pas lui. Mais jamais il ne pourrait s'en passer. Oui, il est absoluement égoïste, en doutiez-vous? Mais cet égoïsme est d'une innocence enfantine. Le mal non intentionnel est celui provoque le plus de dégâts.
Homme insensible.
Adam se redressa et se rendit dans le hall. L'envie de se dégourdir les jambes se faisait sentir et il aurait peu être l'occasion de croiser un visage connu. Tout en marchant vers le Dôme, Adam remit le désordre blond de ses cheveux aériens en place et reboutonna lentement les boutons de sa chemise immaculée. Lorsqu'il arriva dans la grande salle de pierre, son regard bleu se porta aux alentours. Soudain, ses yeux portèrent leur attention sur une jeune femme. Une de ses cousines. Qu'il n'avait pas vu depuis plusieurs siècles. Ses mystérieux yeux se mirent à briller d'une lueur rieuse, mais demeuraient vides d'émotion. Il s'approcha et prononça quelques mots à sa cousine afin que celle ci se rende compte de sa présence. Sa voix était douce, charmante, posée, séduisante et apaisante, telle un parfum enivrant. Mais son ton était facétieux, comme celle d'un frère titillant, sans grande méchanceté, sa petite soeur.
*Tiens donc, voyez vous ça... Rinda. Tu es donc revenue. Est-ce cette fois définitif?*


Dernière édition par Lord Adam Krory le Mer 25 Mar - 16:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: Re: Réapparition inattendue [Libre]   Mer 25 Mar - 15:33

Rinda attendait toujours, figée dans son expression amusée. Au fur et à mesure que les secondes passèrent cependant, son sourire disparu, et un masque de froideur prit sa place sur le beau visage de la Lady. Elle crut d'abord que personne ne viendrait, et cela ne l'aurait pas étonné. Elle était parti depuis si longtemps... il est bien normal qu'elle soit devenu insignifiante, même aux yeux de sa propre famille. Si elle avait été à leur place du moins, c'est sans doute ainsi qu'elle aurait réagi. Mais les Krory était une famille bien trop désireuse de jouir de liens extremement privilégiés entre tous ses membres... Rinda ne pouvait oublier cet état d'esprit auquel elle n'adherait pas toujours.

Soudain, l'effluve d'une odeur particulière s'insinua dans ses narines. L'odeur d'un Krory, à n'en pas douter. Elle ne tourna pas tout de suite son regard vers le vampire qui ne tarderait pas à arriver. Ses paupières restèrent close, alors qu'elle écoutait les pas réguliers, gracieux et purement masculin du Lord. Elle s'imaginait qui cela pouvait bien être... Son frère Minase? Zero? ...ou alors un de ces nombreux cousins?
La réponse fusa dans son esprit lorsqu'elle reconnu la voix du mystérieux Lord. Toujours les yeux fermés, elle murmura, plus pour elle même que pour son interlocuteur.

- Adam...

Un léger rictus apparut sur les lèvres de la belle, et elle tourna enfin son visage d'albâtre vers son cousin. Ses yeux ambrés plongèrent dans l'océan profond du regard d'Adam, et un léger picotement intérieur la fit frissoner. Il était toujours aussi beau... comme tous les membres de la famille. Sur tous les vampires qu'il y'avaient au chateau, il fallut que ce soit cet être insensible et froid qui répondent à son appel. Etrangement, Rinda n'en fut que partiellement déçue. Adam et elle se ressemblaient sur quelques points: la blondeur de leurs cheveux, la sêcheresse de leurs coeurs, une certaine intelligence...
Cependant, la Lady ne s'amusait pas à tourmenter le coeur de ses amants, et ne se ventait pas devant les autres d'avoir une beauté sans pareil. Elle se considérait belle, certes, mais elle savait fort bien que cette beauté était une caractéristique héritée de ses aïeux et de son espèce.

Elle s'avança finalement vers son cousin, lentement. Sa longue chevelure d'or ondulait au rythme de ses pas grâcieux et sensuels. N'importe quel humain serait tombé à ses pieds en voyant cette image angélique. Pourtant la belle ne semblait pas le faire exprès, ses pas, son attitude... tout ce spectacle était d'un naturel parfait.
Lorsqu'elle se retrouva devant Adam, elle lui prit délicatement la main, un contact tiède et agréable. Sans détacher ses pupilles des siennes, elle lui baisa le dos de la main en s'inclinant légèrement, lui laissant entrevoir la profondeur de son décolleté.

- Je ne sais pas si le mot "définitif" me conviendrait cher cousin... tu connais mon tempérament imprévisible.

Elle se releva, lui faisant face. Il était légèrement plus grand qu'elle, ce qui n'empêcha pas Rinda de lui faire ce sourire arrogant qui lui allait si bien. Ses yeux pétillaient de malices alors qu'elle détaillait les traits fins du Lord. Elle n'était pas sans savoir que beaucoup d'autres qu'elle s'étaient faites prendre par une telle beauté. Mais notre Lady était loin d'être comme les autres...

- Cependant je compte bien rester un moment ici. On ne renit jamais ses origines n'est-ce-pas?

Elle mentait. Elle s'était fait un plaisir de renier ces fameux "origines" pendant plusieurs siècles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Adam Krory
Aîné des triplets de Kamui



MessageSujet: Re: Réapparition inattendue [Libre]   Jeu 2 Avr - 12:45

L'estime de sois-même n'a plus aucune importance lorsque l'on se sait mort, mort de l'intérieur, non plus aucune. Car Adam se sentait mort, l'agonie de son être s'était entendu dans une plainte longue et étouffée. Ce qui restait de lui n'était plus que cette beauté dégradante, son intelligence époustouflante, et ses indénombrables vices.

Son sourire rêveur aux lèvres, son habituel regard absent, Adam ne répondit pas tout de suite à sa blonde cousine. Il toucha du bout des doigts, une de ses mèches aériennes qui était venue s'égarer sur sa bouche rosée. Ses yeux se fermèrent un moment et il eut un sourire moqueur lorsque sa cousine vint baiser sa main angélique. En effet, il méprisait ces manières hypocrites, mais l'attitude de sa cousine l'amusait tout de même. Il réprima un rire et tourna légèrement la tête lorsque celle ci se pencha de manière à se qu'il vit son décolleté. Ses yeux se détournèrent sur le grand escalier de pierre qui se tenait à ses côtés. Il était trop respectueux pour loucher sur les charmes de sa cousine, et il jugeait l'attitude de Rinda bien stupide. Il n'en dit cependant rien et prit sa main dans la sienne, douce et tiède, probablement la seule chose qui chez lui n'était pas froide. Il plongea ses yeux brillants dans le regard de sa cousine et murmura doucement, un sourire presque chaleureux aux lèvres:

*Je ne te connais plus que peu désormais pour juger si ton tempérament est aussi imprévisible que jadis.*

Amusé, il lâcha la main de sa cousine et alla s'assoir dans un fauteuil en velours pourpre qui trônait derrière lui et, d'un léger signe de tête, invita sa cousine à faire de même. Il appuya son coude sur le bras du fauteuil et posa sa joue sur le dos de sa main recourbée. Ses yeux, au charme dévastateur se fermèrent à demi. Oui, il sentait la dureté de sa cousine face à ses attitudes. Mais qu'y pouvait-il? Il était comme il était. Même si il ne désirerait pas être ainsi, il le serait malgré tout. Mais jamais, non jamais il ne se vantait de sa beauté dévastatrice. Cela aurait été... Mesquin. Hors, il n'était pas mesquin. Insensible et froid, si vous le souhaitez, mais certainement pas mesquin. Il n'avait jamais, au grand jamais prétendu avoir voulu cette beauté dévastatrice. Elle était née, avec lui. C'est tout. Il n'y avait rien à redire. Tans qu'au fait de tuer le coeur de ses indénombrables conquêtes, il n'y était pas vraiment pour quelque chose. Il était, pour l'instant, incapable d'aimer. Il savait, soit, rendre la volupté qu'on lui donnait, mais jamais l'amour qu'on avait le malheur de lui offrir. Si il vous arrache le coeur, ce sera de façon indésirée, ingénue et presque inconsciente.


Adam gardait les yeux fermés, somnolant presque, et, d'un geste presque soudain, il releva ses longs cils ténébreux et détourna ses prunelles vers sa cousine, les coins de ses lèvres légérement relevées en une sorte de sourire neutre et poli.


*Quelles origines, Rinda?
Crois-tu que, il désigna l'ensemble de la salle d'un geste désinvolte, cela définisse nos origines? Je te croyais moins naïve, chère cousine.*

Oui, sa famille l'exaspérait. Non, pas sa famille... En réalité, il ne savait pas vraiment quel sentiment il avait à son égard. Mais ce qui l'irritait froidement, c'était tous ces codes de conduite, ces manières hypocritement mielleuses, et ces histoires de hiérarchie. Oui, sa cousine avait, tout comme lui, raison d'être partie. Mais, pourquoi, elle tant que lui, était-elle revenue? Adam ne connaissait pas même la réponse pour lui-même. Mais une chose était sûr, désormais, il resterait.


Adam dévisagea discrétement sa cousine. Elle était... Belle, c'était indéniable. Mais un immense gouffre les séparait malgré leurs similitudes. Il la respectait, cela était indiscutable, mais il ignorait la manière de se comporter à son égard, de même que ses opinions et ressentiments à propos d'elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lady Rinda Krory
Cadette de Lord Zero Krory



Pièce d'identité
Âge de jeu: 1453
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuelle + Seme
Situation sentimentale: Strictement aucune...

MessageSujet: Re: Réapparition inattendue [Libre]   Mar 21 Avr - 0:03

Tout en elle n'aspirait déja plus qu'a disparaître de ce maudit endroit. Les bruits désagréables des craquements de murs plus ancien qu'elle même ne l'était, l'odeur ennivrante et pourtant si désagréable du sang Krory qui innondait les pièces et notemmment celle-ci grâce à ce cher Adam... Tout cela n'était que le début. Le prémice d'une nouvelle vie de captivité "familliale" si l'on peut dire cela comme ça. Avec le temps, il y'aurait les bavardages incessants des esclaves qui s'insinuraient dans ses oreilles, ainsi que les remontrances futiles de ses adorables cousines. En ce qui concerne les odeurs, la Lady savait qu'après quelques temps, son organisme s'habiturait à celles-ci. Pas complètement, certes, mais dans la mesure du supportable en tout cas....

Adam était à présent installé dans un fauteuil à la manière Krory : avec une certaine nonchalance qui passe pourtant pour de la classe et de la beauté pure et dure. D'un simple signe de tête, il invita Rinda à faire de même. Celle-ci resta figé un moment, d'une immobilté trop irréelle pour être humaine. Le lord avait raison, il ne la connaissait plus vraiment après tout le temps qu'elle avait passé hors de chez elle. Et Rinda se rendit compte que ce sentiment était totalement réciproque. Elle croyait connaître ses cousins, mais elle se basait sur des faits et des critères antérieurs à son départ. Si la lady avait changé, il était fort probable que ses semblables aient fait de même. Et si elle ne savait plus qui ils étaient? Si elle ne reconnaissait plus ses pairs? Cela aurait peut-être un effet bénéfique après tout... Elle ne les aimait pas lorsqu'elle avait déserté, mais peut-être que maintenant, en les redécouvrant, elle leurs trouverait un aspect sympathique, voir même agréable. Elle secoua légèrement la tête.


* J'en doute fortement...*

Elle décida cependant de laisser sa chance à sa famille. C'est donc avec un sourire presque sincère et amical qu'elle prit place aux côtés de son cousin. Elle s'adossa bien volontier dans les cousins moelleux qui siègaient sur le fauteuil. Le voyage avait été rude, et elle était un peu fatiguée... d'autant plus qu'elle n'avait pu encore se restaurer.

-Quelles origines, Rinda?Crois-tu que, il désigna l'ensemble de la salle d'un geste désinvolte, cela définisse nos origines? Je te croyais moins naïve, chère cousine.

Elle retint son souffle, comme si elle devait calmer une réaction violente. Non... ils n'avaient pas changé, et non, elle ne les aimerait toujours pas. La remarque stupide de son cousin prouvait combien cela était vrai. Elle inspira, le regard rivé vers quelque chose d'autre que le lord. Un léger rictus s'insinua sur ses lèvres charnues, et elle posa enfin ses yeux couleurs ambre sur Adam. A ce moment là, si ces yeux avait été capable de tuer, le pauvre cousin serait déja en enfer....

- Lorsque je parle d'origine mon cher, je parle de notre damnée de famille!

Elle se leva légèrement, son regard se fit de plus en plus sombre et profond.

- Et je suis loin d'être naïve crois moi, car si il y'a bien une chose qui définisse avec exactitude nos origines, c'est bien cette foutue baraque. Elle est froide, riche, étrangement belle, elle à des siècles de vie derrière elle, et pourtant elle garde cette aura mystérieuse, inaccesible et effrayante des premiers jours. De plus, elle désigna la salle comme son cousin l'avait fait auparavant, "cela" est un des seuls héritage de notre chère et tendre grand-mère.

Rinda détacha enfin son regard noir d'Adam. Elle ferma les yeux et laissa lentement sa tête aller en arrière. Elle s'arrêta de respirer pendant quelques secondes, puis lâcha un long soupir avant de continuer d'une voix plus douce et plus calme.

-Oui Adam... voila nos origines.

On aurait pu croire que toute la sagesse du monde fut concentrée dans cette belle blonde à la peau pâle. Cependant elle ne faisait que défendre ses opinions. Opinions qui s'averaient souvent exactes. Elle garda le silence pendant un moment, se remémorant la lettre de son père. Voila pourquoi elle était revenu... Pour lui et son "affaire importante".
Sa gorge s'enflamma, et elle se souvint douloureusement qu'elle avait soif. D'une voix claire et enchanteresse qui contrastait franchement avec le ton qu'elle avait employé plutôt, elle demanda:


-Dis-moi cousin... J'ai fait un long voyage et je meurs de faim. Un sourire charmeur s'élargit sur son doux visage angélique. Si on allait manger un morceau. Tu me raconteras ou tu es allé. Mon père m'a dit dans une de ses lettres que tu avais toi aussi quitté le chateau...

A vrai dire elle se contrefichait de savoir ça, elle avait juste faim. Mais il serait peut-être agréable d'entendre un récit de voyage après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réapparition inattendue [Libre]   Aujourd'hui à 0:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Réapparition inattendue [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Apparition (LIBRE mais quelqu'un pitié ^^")
» Obama en chute libre ...
» Hentaï
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Monde des Vampires: Le manoir des Nobles :: Rez-de-chaussée :: Entrée: le Dôme-
Sauter vers: