AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lunatisme exploité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aki Agito Wanime
Gérant du Sex Shop (château)



Pièce d'identité
Âge de jeu: 548, soit 17 ans humains
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel; Uke pour Akito, mais Seme pour Agito.
Situation sentimentale: Aime tuer

MessageSujet: Lunatisme exploité   Ven 19 Sep - 22:58

Non. Pas vraiment. Ils n’étaient pas devenus sages. Ils n’étaient pas non plus devenus des agneaux. Ils vivaient juste sur la devise : diviser pour mieux régner. On ne pouvait mieux faire que ce qu’il avait concrétisé. Il était indécelable, sauf erreur voulue de leur part, que quiconque ce rende compte de leur façon de vivre. Moitié enfantin, moitié monstre. Pour l’un, la vie était à vivre un sourire joyeux et inspirant toujours bonne augure aux lèvres, pour l’autre, ce sourire vous était fatal. Plutôt heureux était celui qui obtenait un éclat d’Akito. Plutôt crever que de profiter de celui d’Agito. Ils n’étaient donc pas devenus plus ou moins sages. Ils vivaient simplement différemment de la norme humaine et vampirique.

A quoi bon ? Criminel sans tue-soif pour l’un, soumis à l’horreur pour l’autre.
Agi errait depuis quelques minutes dans les jardins du château. Trainant les pieds, il se dirigea vers un banc, situé sous un kiosque. Ce dernier signalait l’entrée du labyrinthe. Songeur, il jeta ses jambes sur la plaque de béton qui semblait vouloir représenter une table modeste. Ses mains se positionnèrent, plus par automatisme que par envie, derrière sa nuque et suivant toujours cette même habitude, ses doigts s’entremêlèrent.

Fermant les yeux, le vampire laissa échapper un long et profond soupir. Que ce lieu l’ennuyait ! Comme tous ceux qui l’habitaient pouvait l’irriter. Il n’était peut-être pas digne de résider en cet endroit, mais en quoi tous les autres étaient plus méritants?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matelia
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Lunatisme exploité   Dim 5 Oct - 23:33

[je post mais je ne sais pas si tu es présent encore, on verra bien ^^]

Horreur. La pauvre jeune fille, maladroitement habillée et couverte de sang errait à présent dans le château. Son uniforme scolaire presque déchiqueté par ses déplacement ne couvrait presque plus son corps et tenait encore sur elle par on ne sait quel miracle. Elle s'était enfin enfuie de ce laboratoire où elle subirait les horreur de ce fou, sans même être anesthésiée. Maintenant, elle tenait de fuir le château: seul hic, la sortie était difficile à trouver. Elle tournait en rond et enfin, elle arriva dans le fameux jardin. Mais ce fut encore un problème, ce jardin est un labyrinthe. Elle ne s'en rendit compte qu'après y avoir marché durant quelques heures. La jeune fille qui était maigrement nourrie commençait à avoir faim, mais elle ne se laissait pas abattre. Elle ne sait pas qu'elle ne peut pas partir mais elle tient bon.

Désespoir. Pourquoi cela devait arriver à elle? Elle qui avait tout fait pour être modèle, gentille, belle (bien que sa beauté était tout à fait naturelle).....elle avait été abusée, violée, maltraitée, battue et mordue par des êtres étranges. Son cou était jonché de petits trous, ainsi que ses cuisses, là où les vampires qui abusait d'elle aimait aller mordre tout en la "touchant". Finalement, la jeune enfant se laissa tomber au pied d'un arbre. Elle pleura. Couchée par terre, elle n'eut la force de au moins regarder où elle se trouvait. Elle se mit alors à repenser à ce qu'il s'était passé, tout en pleurant encore et encore:

*Pourquoi m'a-t-il trahie? Pourquoi est-ce qu'on m'a fait toute ces choses horribles....et...et.....j'ai tué quelqu'un....Mère....Père....à l'aide...pitié*

Mais personne ne viendra l'aider. Elle allait certainement mourir ici, ou plus tard, dans un lit, épuisée de l'utilisation qu'on faisait d'elle, ou sur une table d'opération, comme là où elle était la dernière fois. Quoi qu'il en soit, elle n'avait plus aucun espoir de vivre longtemps, elle savait qu'elle mourrait tôt ou tard. Elle resta là, à pleurer et souffrir de ses plaies ouvertes (son cou, ses jambes mais aussi autre part sur son corps, elle a de nombreuses coupures) durant une longue heure. Elle finit même par s'endormir de fatigue. Mais la douleur la réveilla. Elle s'agrippa contre l'arbre et décida de marcher un peu. C'est alors qu'elle arriva dans un endroit occupé. A deux/trois mètres d'elle se trouvait un garçon, sans doute une de ces étranges créatures, et se trouvait face-à-face avec lui. La première chose qui lui vint à l'esprit était qu'elle était perdue, qu'elle allait mourir ici, maintenant. Elle tombât à genoux et se mit à trembler. Ses yeux cernés s'agrandirent et ses bras vinrent envelopper sa tête, oubliant sa quasi nudité et ses blessures. La peur, le désespoir, la honte et la tristesse lui donna l'ordre de supplier la vie. Tremblant de peur et non de froid, elle chevrota quelque mots:

"Pi-pitié....je veux partir.....aux secours..."

Elle ne criait même pas et peut-être même qu'elle n'avait pas parlé assez fort pour qu'il l'entende. A quoi bon courire? Elle ne savait pas où il fallait aller et lui, sans doute, connaissait les recoins de cet endroit. Courir ne serait qu'un surcis, autant rester là. Mais bon, de toute façon, la peur l'avait paralysée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Agito Wanime
Gérant du Sex Shop (château)



Pièce d'identité
Âge de jeu: 548, soit 17 ans humains
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel; Uke pour Akito, mais Seme pour Agito.
Situation sentimentale: Aime tuer

MessageSujet: Re: Lunatisme exploité   Lun 6 Oct - 11:06

Une heure de réflexion suffit à Agito pour s’assoupir. Il était toujours dans la même position et ses doigts, cause du fait qu’ils soient serrés pour ne pas se détacher, commençaient à s’engourdir et devenir froid. Mais notre vampire n’y prêta pas plus attention. La douleur étant un flux nerveux, nous pouvons en faire abstraction. Mais la douleur pour lui était le fruit de toutes les extases. Il faisait beaucoup plus attention aux bruits qui l’entouraient. Tel une chauve-souris, il ne dormait jamais complètement, il ne faisait que somnoler.

Ses sens aux aguets, Agito passa ainsi une nouvelle heure. Un fredonnement vint lui chatouiller l’oreille : quelqu’un approchait. C’était un crime pour cette personne que d’oser roder près d’un vampire macabre, souvent de mauvais poil au réveil. Et cette infraction à ses lois allait être très sévèrement punie. Lui ne connaissait pas le jugement. La mort était de tout recours. Subissant l’excitation montante dans son corps, ses pupilles se dilatèrent et ses crocs firent surface. Envie de sang. Envie de meurtre.

Enfin, calmons-nous. Agito résidait en ce château depuis seulement quelques heures. Le châtiment personnel y était sûrement banni et puis assassiner un vampire noble était la pire des choses à laquelle on pouvait songer. Autant, dans ce cas-là, courir dans la gueule du loup… ou dans les bras de son frère.
Trêve de songes, Agito tourna, tel un radar, les yeux vers l’endroit d’où provenait le son. Au bout de quelques minutes, tous les muscles tendus, prêts à bondir sur sa proie, une jeune femme, plus que dénudée, s’écroula sur le chemin. Ne daignant même pas tourner la tête dans sa direction, seuls ses yeux la toisaient, avec une once de dégoût. Un profond soupir lui échappa et il se jeta contre le dossier du banc pittoresque.

La supplication que la femme murmura réveilla quelque peu Akito.

*- On pourrait aller l’aider.
- Ni songe pas, c’est une catin.
- Pour une fois que tu n’en veux pas. Laisse-moi y aller.
- D’accord.*


Sans rechigner, Agito posa le cache sur son œil, faisant en sorte qu’elle ne voit rien à la manipulation et laissa la place à Akito.

Ce dernier se leva alors et épousseta sa veste et son pantalon. Cet endroit était d’un poussiéreux ! Akito descendit du kiosque. Gardant les instincts d’Agito, come carte de salut, ses crocs étaient toujours sortit. Cependant ses yeux, plus calmes, inspiraient la confiance. Il marcha d’un pas tranquille, voire blasé, vers la fille. Une fois près d’elle, il s’agenouilla à sa hauteur. Tendant une main, il plongea son regard dans le sien et sourit du mieux qu’il put.

"Viens, n’aies pas peur."

Légèrement niais comme phrase de réconfort. Il n’y avait qu’à voir son état pour voir qu’elle était déjà pétrifiée. Par quoi, ça Akito ne le savait pas. la façon dont elle était habillé et maltraitée laissait à penser que ce n’était pas par notre jeune vampire. Ses yeux passèrent d’une blessure à l’autre, cherchant à analyser les marques. Il n’avait pas encore finit quand il entendit Agito lui dire de la couvrir. Ce mécréant avait du bon, tout compte fait. Il se releva doucement et ôta sa veste. A contrecœur, il lui posa sur les épaules. Il est vrai que cette veste en question était une de ses armes. Et puis, elle allait être tachée de sang. C’était égoïste de penser comme cela, Agito lui signala, et Akito chassa ses pensées.

De nouveau, Akito noya ses yeux dans ceux de la femme, essayant de la mettre en confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matelia
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: Lunatisme exploité   Lun 6 Oct - 19:28

Le dégout? Certainement. Elle était dégoutante c'est clair. Et il était normal que le jeune vampire ne veuille même pas tourner la tête pour elle. Mais elle s'en moquait, s'il pouvait simplement l'ignorer et la laisser en vie, alors c'était le mieux. Mais non, il ne l'ignora pas. La créature de la nuit, après une certaine hésitation s'intéressa à la jeune femme effrayée. Elle cru un instant qu'il partait, alors elle leva les yeux. Là ne fut pas sa surprise et sa peur de voir le garçon venir vers elle et ce qui la captiva le plus étaient ces dents qui se laissaient facilement distinguer.

*Je vais mourir, je vais mourir....*


Répétait-elle sans espoir. Elle sursauta un peu en le voyant si proche d'elle et à sa hauteur. Il lui tendit une main et lui sourit, bien que ce n'était pas vraiment convainquant, tout en lui disant qu'elle n'avait pas à avoir peur. Pas avoir peur? Tu parles! Elle était déjà bien entamée la pauvre gamine, et elle était plus terrorisée que jamais. Bien sûr, elle ne lui prit pas la main directement, trop peur. Mais elle craignait pour sa vie, aussi se dit-elle que obéir ne serait peut-être pas mauvais. C'est en tremblant qu'elle posa sa chaude main contre celle gelée de ce vampire. Elle avait bien évidemment peur de lui, également. Bien sûr qu'elle était pétrifiée de peur à cause de tout ce qui lui était arrivé, mais elle avait aussi peur de lui. Nan mais soyons réaliste: elle venait de se faire violer, lacérer, exploiter, maltraiter et là, elle était en fuite et s'était encore plus blessée et dénudée.....alors là, voir ce vampire ne faisait que l'achever se disant qu'il allait être soit son boureau, soi celui qui allait mener le reste de sa vie dans la misère. Rien de plus, rien de moins, du moins, les miracles existent toujours non? Bien que l'espoir n'était pas au rendez-vous, évidemment.

Elle n'avait pas confiance en lui, c'était évident, mais le fait d'avoir sa veste contre elle lui fit du bien. Elle se sentait doucement enveloppée par cette veste et avait moins froid. Ce vampire aurait-il pitié d'elle? Ce serait tellement bien! Et s'il était sympa, peut-être même qu'il la guiderait vers la sortie?? Mais bon....faut pas rêver. Elle était totalement terrifiée par lui et n'osait même pas le regarder, de peur qu'il n'aime pas cela et décide de l'achever sur le champ. Elle sentit alors le regard du vampire contre elle, ce qui la fit lever des yeux. Les yeux de ce vampire n'était absolument pas normaux mais ils avaient un je-ne-sais-quoi de plaisant. Mais l'heure n'était pas à la plaisance! C'était certainement une machinerie, une manipulation! Mais que pouvait-elle faire? Ses larmes perlaient encore et coulaient le long de sa joue, jonchant les traces déjà tracées par les précédentes goutte d'eau salée. Ellelui dit alors, le regard plein de désespoir:

"
N-ne me tuez pas! Je vous en prie, laissez-moi partir! Je ne vaux rien! Absolument rien! Et je suis sûre que je ne vous serez d'aucun bénéfice, laissez-moi partir, pitié!"

Le désespoir la rendait honteuse. Elle s'accrochait à la vie et demandait pitié. Tout ce qu'elle possédait était sa grande beauté....mais malheureusement, c'est ce qui plait aux vampires, alors elle était bien bête de dire tout cela.

*Que va-t-il faire de moi...aidez-moi...quelqu'un...quelque chose....*


L'humain est bien un être pitoyable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aki Agito Wanime
Gérant du Sex Shop (château)



Pièce d'identité
Âge de jeu: 548, soit 17 ans humains
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Bisexuel; Uke pour Akito, mais Seme pour Agito.
Situation sentimentale: Aime tuer

MessageSujet: Re: Lunatisme exploité   Mer 8 Oct - 20:43

Il faisait froid. Plus froid que lorsque le vampire avait quitté le château. La nuit commençait à bercer le soleil pour qu’il lui cède sa place. Tout s’assombrissait doucement, comme si cette noirceur ne voulait pas effrayer son gibier avant de le prendre de front, l’agrippant dans les griffes de ses ténèbres. C’était peut-être exactement ce que voulait faire Agito. C’était sûrement pour cela qu’il avait laissé la place à Akito. Le bien savait y faire pour rassurer les gens et faire en sorte qu’il ne pense pas qu’il est pitié d’eux ; ce n’était pas le cas. Agito le connaissait par cœur et jouissait de ce don.

Akito remarqua que la jeune fille était vraiment pétrifiée de peur et qu’il y était pour quelque chose. Il voulait la rassurer… Mais pour que cela marche vraiment, il aurait fallut qu’il lui avoue son autre lui. C’était une chose bien trop dure à expliquer pour qu’elle ne sombre pas dans la folie… Et temps que cette partie de lui pouvait être cachée à autrui, il en était rassuré.

Le vampire passa son bras autour des épaules de la femme et tenta de la redresser, de la mettre sur ses pieds. Agito avait toujours son regard unique noyé dans celui double de son vis-à-vis.

Le froid des ténèbres ne lui faisait rien. Il l’enveloppait, sans pour autant pouvoir lui faire le moindre effet. Son corps était déjà glacé. Ses doigts froids, prit dans la main de l’autre, sentaient la chaleur qu’elle dégageait malgré le fait qu’elle soit si dénudée. Un long frisson parcourut son échine et il essaya de la réprimandé, mais son corps avait déjà dû tressaillir.

Akito essuya les larmes qui coulaient, sûrement pour la énième fois, sur les joues chaudes de la fille et écouta sa plainte. Il fut surprit de ces mots et son œil s’écarquilla. Celui d’Agito ne broncha pas d’un pouce, mais ceci, l’autre ne le voyait pas, il était trop bien dissimulé par le bandeau.

"Si j’avait voulu te tuer, tu n’aurai même pas pu prononcer ces mots. Je ne veux tirer aucun bénéfice quel qu’il soit de ta part, je peux tout faire par moi-même… Alors reste tranquille et détends-toi, s’il te plaît."

Sur ces mots, qu’Akito voulait rassurant, il voulu entrainer la jeune fille sous le kiosque, pour l’arranger, avant de sortir de ce trou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lunatisme exploité   Aujourd'hui à 0:15

Revenir en haut Aller en bas
 
Lunatisme exploité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anthony Romulus, un personnage sous exploité.
» Bonjour je m'appelle Damien et je suis un perso qui n'a pas vraiment été exploité.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Monde des Vampires: Le manoir des Nobles :: Le Labyrinthe-
Sauter vers: