AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Ven 18 Juil - 19:08

Un jeune inconscient, c'est tout ce qu'était ce garçon. Courir ainsi dans les couloirs d'un lieu totalement inconnu, refusant d'accepter l'évidence même, sous prétexte que depuis la nuit des temps, l'on prétextait qu'elle n'était que fable, mythe et légende. Les vampires, quelle bonne blague! Ouvre les yeux petit humain, tu es face à l'un d'eux, mets en veille tes idées préconçues et toutes faites, issues de milliers de générations de personnes refusant ceux qui étaient différents, ceux qui dérangent. Pourtant, il n'y a pas de fumée sans feu, et les humains auraient bien dûs se douter que ces légendes et ces histoires censées faire peur avaient un fond de vérité, même si certaines choses étaient absurdes. Comme s'ils craignaient les crucifix et la lumière du jour! Quelle bonne plaisanterie. Enfin bon, nous n'allons pas refaire le monde et déblatérer sur la stupidité innée des humains. Les vampires étaient supérieurs en tout, c'était indéniable. Ils étaient tous empreints de cette grâce et de cette beauté éternelle. La vie éternelle... Qui n'avait jamais rêvé de vivre éternellement? A vrai dire, l'éternité, c'est long, surtout quand on est seul. Terriblement long... Un jour, le jeune Lord avait cru que ce serait possible d'égayer quelques années sa solitude, avec le frère de celle qui lui était normalement promise. Au fait, que lui était il arrivé, à lui? Le Lord se doutait bien que quelqu'un avait appris la relation entre les deux jeunes vampires... Et étant d'un rang supérieur à celui de son amant, personne n'avait pu s'occuper de son cas. Par contre, pour celui du garçon... Il était surement mort, ou alors retenu captif, pour veiller à ce que le mariage arrangé ait lieu. Mais le brun ne voulait pas de ça. Il ne voulait pas de la jeune demoiselle qui lui était promise. Il avait voulu son frère. Et maintenant, que voulait il? Juste la paix. Pour ne plus penser que sa solitude pourrait changer un jour. Il était trop vieux pour rêver encore...

Soupirant doucement en sentant le manque de réactivité du jeune homme, il se crispa un instant en sentant le corps s'effondrer contre le sien, une main passée autour de sa taille et un visage dans son cou. Dis moi, que fais tu, jeune humain? Puis cette voix, toute faible. Fatigué jeune homme? Tu n'avais qu'à pas courir dans les couloirs, bien qu'à mon avis, ce n'est pas cette course qui t'ai autant épuisé. Non, sincèrement, je tend plutôt à croire que c'est d'avoir perdu une partie de ton sang. Tu comprends ce que je voulais dire quant à ce que je disais. Méfie toi des mauvaises rencontres... Soupirant doucement, il enroula les deux bras du garçon autour de ses épaules, puis glissa ses deux mains sur les fesses puis les cuisses du jeune humain, le soulevant sans peine en le collant contre son dos. Jeune idiot... Il sentait un nez frotter son cou, et la douceur exquise de doux cheveux contre sa peau. Quelle idée d'être si beau... Il en deviendrait la proie de tout ces prédateurs qui hantent les couloirs de cette bâtisse, c'était sur. Déambulant dans les couloirs peu éclairés, le garçon sur son dos, le ténébreux vampire se retrouva face à la porte de ses appartements. L'ouvrant doucement, il grommela doucement, faisant remarquer aux meubles qui l'entouraient que ce n'était pas digne de quelqu'un de son rang que de porter un esclave de bas étage, qui plus est insolent et fugueur. Pourtant, il l'avait gardé, alors que beaucoup d'autres se seraient contentés de le faire repasser par la case départ, le faisant retourner dans cette salle immonde. M'enfin, il aimerait bien voir lequel des deux craquerait le premier. Ce serait distrayant.

Installant le jeune homme sur le sofa, le jeune Lord se versa un verre d'alcool. Il n'aimait pas le goût du sang en général. Même si le goût de celui du garçon était très agréable... Arg, il fallait qu'il oublie sa nature, qu'il oublie qu'il se nourrissait de sang. Soupirant encore une fois, il s'assit sur l'accoudoir du canapé, écartant distraitement des mèches de cheveux du visage de son nouveau servant. Ta seule erreur fut d'avoir attiré l'attention de quelqu'un. Mais ne te plains pas, tu aurais pu tomber sur pire... Beaucoup pire... Faisant tourner un instant le verre entre ses doigts, le Lord esquissa un sourire moqueur, faisant glisser quelques gouttes du liquide sur les lèvres du garçon. Avait il déjà bu? Ce serait amusant de voir dans quel état il serait si par mégarde, le jeune Lord le faisait boire... Pourrait il profiter de ce corps qu'il entre apercevait malgré les vêtements? Ne pensons pas à ça. D'abord, qu'il se réveille. Regarder le liquide ambré couler sur les lèvres du jeune homme était fascinant. Suivre le tracé des perles d'ambre doré, les regarder couler dans le minuscule espace laissé par les deux lèvres, les voir disparaitre dans cette bouche trop tentante... Son corps entier était un appel à la débauche et à la luxure, le savait il? Ou alors, il était le seul sur qui le jeune esclave fraichement débarqué dans ce monde avait autant d'effet. Tant mieux en un sens. Quoi que, vu la réaction de l'autre vampire, il en doutait. Oui, c'était décidé, il allait jalousement garder pour lui le jeune esclave à l'odeur si affriolante.

Baillant légèrement, les yeux azurs luisaient de lassitude quand il déposa le verre sur la table basse. Se levant, le jeune Lord alla s'asseoir à côté du corps allongé, ses lèvres se baladant dans le cou, allant inspecter cette morsure qui défigurait hideusement le cou du jeune homme. Quel dommage... Heureusement, dans quelques jours, elle ne serait plus, le cou serait aussi blanc et lisse que lorsqu'il l'avait vu pour la première fois, dans cette salle affreuse et atrocement laide. Non, le jeune Lord ne souffrait pas la laideur, de par son éducation et sa nature. Toute sa lignée n'avait aimé que les belles choses, reléguant les autres au rang d'horreur sans nom, ou presque. Et le Lord avait hérité de cette attirance pour la beauté, aussi bien physique que matérielle. Remontant à l'oreille, il prit son temps, glissant du cou au menton, frôlant la peau douce et possédant l'odeur particulière du jeune humain. Du menton à l'oreille, il suivit la courbe de la mâchoire, ne touchant pas tout à fait la peau. Puis quelques mots.


> Tu n'aurais pas dû être si beau...

Puis il enchaina, plus fort.

> Réveille toi... Ce n'était qu'une petite morsure.

Puis il s'éloigna. Il n'allait tout de même pas jouer les gouvernantes. C'était lui le Lord ici tout de même! Se détournant de cette silhouette, le jeune homme s'approcha de la fenêtre, contemplant la vue qui s'offrait à ses yeux couleur ciel. Etrange journée décidément.


Dernière édition par Lord Joshua Cartney le Mar 14 Oct - 17:41, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Sam 19 Juil - 2:53

Ses phrases prononcées de cette voix quasiment inaudible et faible, le jeune homme n'avait même plus la force à cet instant de dire autre chose. Aucun son même le plus insignifiant ne sortait de sa gorge. Une ironie en plus ! Lui qui avait été si insolent et violant envers le vampire avait désormais amplement besoin de son aide. Effectivement, même s'il n'avait pas adopté le Lord, ne le considérant pas comme un maître et encore moins comme le sien, il n'avait pas envie pour autant d’être abandonné dans un de ces innombrables couloirs. Maintenant, l'adolescent savait que des congénères de Joshua rodaient ici et là. Étant loin d'être fou, il préférait la présence d'une personne hautaine mais qui elle ne le tuerait pas. Pour l'instant en tous les cas. Les yeux mi-clos, il sentit les mains du vampire sur ses cuisses, le soulevant et le maintenant contre lui. Ouf ! Il ne laissait pas. Rassuré presque, il ferma complètement les paupières, Morphée pouvant le prendre dans ses bras. Ce qui ne tarda pas à vrai dire. Quelques secondes à peine après ce geste, tout devint sombre, s'enfonçant dans les méandres de l'obscurité, le visage collé dans le cou de Joshua. Et puis après ? Plus rien bien évidemment. Le début d'un contact avec la réalité n'arriva qu'un certain temps après, en sentant un liquide chaud coulé entre ses lèvres. Quel agréable goût ! Dans les vapes encore, il ne devinait pas à quoi il avait affaire, mais ce liquide réchauffait son corps et ses membres glacés plus particulièrement. Sans faire un geste, il allait mieux, même s'il n'avait toujours aucune réaction visible. Après ça, rien de nouveau, jusqu'à ce que quelque chose de froid, sans odeur, vienne à l'encontre de sa peau. D'abord dans le cou, puis au visage. C'est cette voix profonde qui acheva de lui faire reprendre conscience. Il n'aurait pas du être si beau... Une simple morsure. Il ne comprenait pas grand chose au baratin que lui prodiguait cette voix. Non, absolument rien.

Ouvrant un oeil à une vitesse réduite, il laissa d'abord à celui-ci le temps de prendre habitude avec la luminosité de la pièce, en contraste avec les couloirs du château. Gigotant un peu, il sentit quelque chose de doux, soyeux, dans son dos. C'était différent des chaînes et des murs froids. Le jeune homme se retourna lentement, collant sa joue au sofa. Où était-il ? Il s'était endormi dans le dos du vampire, voilà la dernière chose qui remontait dans ses souvenirs. Et là ? Il était peut être chez lui, à l'intérieur d'une des portes richement ornées, qu'il avait aperçu en marchant. Maintenant que son deuxième oeil était ouvert, il regardait la pièce. Des meubles riches, on voyait tout de suite que Joshua n'était pas pauvre, loin de là. D'ailleurs, où était-il celui-là ? Se relevant doucement et sans un bruit, s'adossant ensuite contre le canapé, Akira regarda autour de lui. L'ombre du beau vampire était devant sa fenêtre. Le voyait-il ? Sûrement, mais ce n'était pas vraiment le contraire. Il ne voyait que du flou devant lui, et un mal de tête atroce le faisait souffrir. La soif était grandissante. Posant son regard sur un plateau à côté du sofa, il vit un verre posé et à moitié rempli. Derrière celui-ci, une bouteille presque pleine. Qu'est-ce que c'était ? Après tout ! Du moment qu'il pouvait boire en toute quiétude. Portant sa main à la bouteille, il versa du liquide dans le "récipient," le remplissant à rebord. Il posa ensuite l'objet, et prit le verre, le portant à ses lèvres, buvant le contenu d'un trait. Ah ! Ca faisait du bien. Malgré ça, sa tête tournait toujours et un peu plus désormais. Gardant la coupe en main, il grommela quelque chose.


« Joshua... C'est quoi cette merde de boisson ? »

Se relevant complètement, il marcha vers lui, en zigzaguant presque. Mais à peine quelques mètres plus loin, son verre lâcha, venant se briser contre le sol en mille morceaux. Continuant pourtant vers lui, il ne tarda pas à rejoindre les bouts de verre. En effet, il glissa sur le tapis, tombant fesses au sol. Ses joues légèrement rouges, il n'arrivait plus à se mettre sur ses jambes. Les idées s'embrouillaient dans son crâne, et réflléchir était insuportable.

« Joshua... T'es là ? »

Essayant encore, il dut s'y reprendre à trois fois avant de réussir. Où était le Lord ? Il regarda partout autour de lui, mais il ne voyait pas plus qu'avant. Peut être cette ombre là-bas ? S'avançant vers celle-ci, il s'avéra que ce n'était que l'amoire. Oui, il le comprit un peu tard, lorsqu'il se cogna dessus en fait. Ah...

« Merde... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Sam 19 Juil - 12:06

Joshua avait beau être un vampire, une créature de l'ombre et de la nuit comme les appelaient les humains, il aimait beaucoup l'aube et le crépuscule, peut être autant que la nuit. Voir le ciel se teinter de différentes couleurs, tout cela le rendait calme et tranquille, absorbé qu'il était par sa muette contemplation de ce spectacle dont il ne se lassait jamais. Adossé contre le cadre de la fenêtre, son regard plongé dans son observation, il entendit toutefois le garçon se retourner, puis prendre la bouteille et utiliser son verre pour boire. Il tiqua quand le garçon l'appela par son prénom. Ça avait été une mauvaise idée que de le lui confier, personne n'utilisant son prénom sans sa permission. Mais apparemment, le garçon continuait dans l'insolence. Il lui faudrait corriger ça dans le futur. Oui... Pensivement, Joshua posa un doigt sur la fenêtre, regardant la nuit tomber dans un silence quasi-religieux, troublé seulement par le garçon qui zigzaguait dans ses appartements. Apparemment, il ne tenait pas l'alcool. Réprimant un sourire en entendant le verre se briser au sol, il finit par sourire franchement en l'entendant glisser au sol, un sourire éclatant dévoilant des dents parfaitement blanches dont certaines pointues... Le garçon ré-utilisa son prénom, le tutoyant en lui demandant s'il était là. Un craquement et un "merde" sonore l'avertit que le garçon s'était pris l'armoire. Idiot va. Se détournant de sa contemplation, il s'en plongea dans une autre, étudiant les joues rosies du garçon, ses cheveux en bataille, ses jambes tremblantes, ses yeux brouillés... Mal au crâne petit? On ne boit pas quand on ne tient pas l'alcool... Se dirigeant vers lui, il glissa un bras autour de sa taille, le redressant en lui permettant de s'appuyer contre lui. Avec un "tssk" de désapprouvement, il le rallongea sur le sofa, s'asseyant à ses côtés, gardant son bras autour de lui pour l'empêcher de se relever. Glissant une main sous son menton, il leva sa tête, le forçant à le regarder, alors que lui arborait un sourire de satisfaction empreint d'une certaine moquerie.

> Tu ne tiens pas l'alcool petit humain ? Quel dommage... Pour toi.

Profitant de la faiblesse du garçon, il alla caresser ses lèvres des siennes, dans un mouvement apaisant et doux. Pas la peine de l'abimer maintenant, un servant en mauvais état ne servait à rien. Puis d'un mouvement de tête gracieux, il posa franchement sa bouche sur la sienne, l'embrassant avec délicatesse et douceur, dans un baiser bien loin de la violence de celui qu'il lui avait volé dans le couloir. Sa main, loin d'être inactive, caressait sa joue et descendit dans son cou, puis sur son épaule qu'il avait volontairement dénudée après avoir légèrement déboutonné la chemise du garçon. L'autre main restait à sa place, enserrant la taille de l'insolent et l'empêchant de se soustraire au vampire. Oui, c'était vraiment une chance pour lui que le garçon ait bu l'alcool laissé sur la table. Sans ça, il n'aurait surement jamais pu profiter ainsi de lui et de sa faiblesse... C'était surement lâche de la part du vampire, mais de son point de vue, c'était juste un profit à tirer d'une situation dans laquelle l'humain s'était 'volontairement' mis. Et puis, s'il ne voulait pas, il n'avait qu'à le repousser, non? Ironie, la boisson était juste assez forte pour le maintenir éveillé sans qu'il puisse repousser quelqu'un si une personne s'en prenait à lui. Donc il ne pourrait rien faire, juste profiter du moment si le cœur lui en disait. Entrouvrant doucement les lèvres, le jeune Lord passa sans difficulté majeure le barrage de celles du jeune humain à l'aide de sa langue, allant prolonger le baiser, explorant avec application la cavité qui s'offrait à lui. N'avait on jamais dit que les vampires étaient de fantastiques amants et maîtresses dans le cas des demoiselles ? Celui qui avait dit ça avait entièrement raison... De plus, impossible de résister à l'un des leur, surtout quand il vous regardait avec application... Et c'est ce que faisait le jeune Lord, ses yeux d'un bleu océanique plongés silencieusement dans les yeux rouges du garçon, l'empêchant de cette manière de les fermer pour échapper à son regard, l'obligeant à soutenir à son regard et à succomber au charme qu'il exhalait. C'était son humain, il avait le droit de profiter ainsi de lui, non ? Même s'il ne laisserait jamais un autre vampire s'approcher du garçon. Non, il était à lui.

> Laisse toi faire petit humain... N'essaie pas de réfléchir... Profite, juste...

Quelques mots chuchotés de sa voix agréablement chaude et ayant retrouvée les sonorités d'antan, à l'époque où il riait encore, où il souriait franchement. A l'époque où il avait un bel amant à ses côtés... Non pas qu'il était nostalgique de cette époque, mais tout de même, c'était rudement bon de sentir un corps consentant à ses côtés ! La main était redescendue, déboutonnant encore un peu la chemise du garçon, allant frôler du bout des doigts son torse. Même s'il n'était pas consentant, Joshua le voulait. Et le Lord avait toujours ce qu'il voulait... Ses lèvres avaient délaissées les siennes, allant goûter à la saveur de sa peau, s'enivrant doucement de l'odeur si vivante de l'humain. C'était peut être pour ça qu'il voulait tant cet humain... Pour son odeur si vivante et si douce. Même si elle serait encore meilleure après une douche, mais qu'importe, il le voulait maintenant, que l'humain le veuille ou non. Les mains du vampire étaient fraiches sur la peau chaude de l'humain, et douce. Alors que dans le couloir, il n'avait été qu'arrogance et violence, là, dans ses appartements, il pouvait se montrer doux et tendre. Un vampire ne dévoile pas ses faiblesses aux autres, voyons...


Dernière édition par Lord Joshua Cartney le Mar 14 Oct - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Mar 19 Aoû - 5:13

(Voilà, j'espère que tu aimeras.)

Un mot d'une sonorité plus que grossière s'était échappé de ses lèvres. Il avait été lâché sous le coup de la colère après cet incident regrettable et fâcheux. Vraisemblablement, ce n'était pas trop le fait d'être tombé qui était dérangeant et qui avait provoqué cette intonation pourtant inhabituelle chez un homme calme et posé comme lui; mais plutôt le fait de ne pas comprendre pourquoi il ne marchait pas correctement, et pourquoi ses pensées s'étaient embrumées à ce point. En y réfléchissant, la réponse lui aurait sûrement sauté aux yeux. Hélas, hormis geindre et maudire les décors situés çà et là, il n'était pas apte à le faire dans l'immédiat. Les fesses au sol, le visage levé devant l'armoire qui paraissait imposante de sa position assise, il ne vit pas l'ombre incertaine de son Lord qui approchait d'un pas lent et sourd. Silencieux comme la nuit, tel un loup avançant sans un bruit vers sa proie. Et même ! Il n'aurait rien fait de toute manière s'il l'avait vu de loin. L'idée ne lui traversait même pas l'esprit, plus maintenant. L'alcool lui avait fait perdre totalement la tête, et il n'avait plus conscience des évènements qui se déroulaient en ce moment précis. Le jeune homme était comme Joshua l'avait voulu : soumis. Il ne pouvait bien évidemment pas être obéissant à l'encontre de ses ordres, de part son ivresse, mais l'homme pourrait sans nul doute faire ce qu'il lui plairait sans trop de difficulté, assouvissant ses désirs jusqu'à épuisement.
Un bras se refermant autour de sa taille, Akira n'y opposa aucune résistance. Dans son esprit troublé, ce n'était qu'un bras, rien de plus, rien de moins. Se relevant grâce à lui, il s'effondra contre le corps solide du vampire, inébranlable comme à son habitude. Ses jambes flageolantes l'ayant empêché de faire le moindre mouvement –à son grand étonnement d'ailleurs-, il s'était soutenu à la seule chose qu'il avait sous la main. L'adolescent tourna la tête à droite, puis à gauche. Il retournait sur le sofa qu'il avait quitté avec tant de peine quelques minutes plus tôt. Allongé de nouveau dessus, il essaya tant bien que mal de se remettre debout; mais le fameux bras situé à sa taille empêcha le moindre de ses mouvements dès le début. S'arrêtant immédiatement au bout d'une dizaine de secondes, il redressa son visage, et regarda le vampire qui lui avait relevé le menton avec sa main. Les paroles qu'il prononça d'une voix douce, presque sensuelle, parurent inintelligibles à ses oreilles. Que racontait-il exactement ? Alors que celui-ci rassemblait ses idées, sans une once de succès, quelque chose de froid et doux frôla ses lèvres. Se voulant d'abord caressante, la pression s'accentua pourtant rapidement. Les bouts roses collés littéralement les uns aux autres, il les accepta sans rien faire, à ses dépends. Lorsque la langue du maître pénétra la frontière, entrant dans un sanctuaire pourtant sacré, il gesticula faiblement. C'était agréable et troublant en même temps. N'avait pas ressenti la même chose un peu plus tôt dans la journée ? Peut-être, mais de manière plus brusque et violente à ce moment. Là, le sentiment était différent. En ne comptant pas l'alcool qui le rendait heureux sans aucune raison apparente, cette "chose" que lui faisait le brun était tout autant agréable. Plus à vrai dire ! Un ressenti difficile à décrire avec exactitude, en employant des mots. Et puis en parallèle, il sentait bizarrement le souffle du "vent" au niveau de son torse et de ses épaules. Il avait une chemise pourtant, non ? Il aurait bien redressé la tête pour comprendre, mais il était comme hypnotisé. Hypnotisé par les yeux bleus de Joshua, qui l'absorbait totalement. Comme si cela avait été magique, il ne lâchait pas ce regard, s'y plongeant comme s'il avait eu en face de lui un océan gigantesque et sans limites.
Le vampire sembla dire de nouveau quelque chose. Pourtant, il ne comprenait un traître mot de ses paroles saugrenues. Ce qui était caractéristique de ses mots et qu'il comprenait bien, c'était l'intonation de la voix. Profonde, procurant de l'effet alors que ce n'était qu'un son, rien de plus. Frissonnant comme une feuille en présence du vent, il passa ses deux bras autour de la taille du maître. Une petite voix aux tréfonds de son esprit lui disait de faire attention, de prendre de la distance avec ce corps en apparence réconfortant. Hélas, il n'avait pas trop envie de le faire. Être en contact avec quelque chose de semblable lui faisait du bien. Il gesticulait, ses mains parcourant les courbes gracieuses du dos de Joshua. Il ne cherchait pas à mettre ses doigts sous le tissu et se contentait de suivre le tracé à travers son haut. Parallèlement, il redressa son visage et posa ses lèvres sur sa joue. Ses yeux fixés toujours les siens, sans qu'il arrive à y faire quelque chose. En tous les cas, il aurait pu vivre éternellement comme ça ! Depuis la mort de ses parents, c'était l'une des premières fois qu'il était heureux. La mort tragique de son père lors d'un accident, le décès de sa mère suite à l'alcool, après ça difficile de voir la vie en rose n'est-ce pas ?

La petite voix revint à la charge à ce moment précis. Le mot alcool sonna dans son cerveau un nombre incalculable de fois : Alcool... Alcool... Alcool...
Mais pourquoi ? Il était très bien comme ça, avec une boule chaude dans le ventre, dans les bras tendre d'un jeune homme ! Pourquoi alors. Pourquoi fallait-il qu'il écoute ce... Cette chose ? Ce n'était pas réel ! Il pouvait très bien ne rien faire, il serait heureux ainsi, pendant cette journée du moins. Le bien-être de son âme, même une fois, c'était trop demandé... ? Mais pourtant était-ce cela qu'il voulait vraiment ? Comment être certain avec ces sentiments contradictoires qui l'amenaient au final à ne rien faire ? Après un effort incommensurable, il ferma finalement les yeux, se détachant du regard hypnotique du brun. Il murmura, comme s'il attendait que cela soit lui qui lui donne la marche à suivre.

« Je ne sais pas... Si c'est une bonne... Idée... »

S'il rouvrait les yeux, il succomberait sans aucun doute à toute cette ivresse qui envahissait son corps. C'était tentant après tout, mais il avait peur. Quelque chose lui disait que d'être comme ça maintenant n'était pas une bonne chose, loin de là. La belle musculature et le visage d'une beauté inégalable, n'était-ce pas un leurre ? Après tout, LUI était un... Un quoi déjà ? Et lui-même, qui était-il ? Tant de questions dont les réponses étaient enfouies dans un coin de son cerveau. Intérieurement, tout cogité. Extérieurement, il essayait du mieux qu'il pouvait de prendre du recul avec son Lord. Il avait tourné la tête, l'enfouissant dans le sofa, le visage contre un coussin. Comme les autruches, ne plus rien voir avait pour effet un sentiment de sécurité, alors que le danger était si près. Les mains baladeuses avaient arrêté la course frénétique et étaient retombées le long de son corps.

« J'ai mal à la tête... Arrêtons... »

La seule phrase censée qu'il eut murmuré depuis longtemps. Ce n'était ni totalement faux, ni totalement vrai. Un trait lucide qui avait parcouru son esprit. Il était trop faible pour mettre fin aux agissements Joshua, et malgré la petite voix qui l'aidait au mieux, il succomberait bientôt au jeune homme. Les sentiments qu'il ressentait, c'était trop dur de gagner contre ça. Alors peut-être qu'en faisant ressortir un peu de compassion chez le vampire avant qu'il ne craque, celui-ci le laisserait tranquille, aujourd'hui déjà. Enfin... Un démon avec de la compassion, pauvre Akari, quelle idée !

« S'il te plait... Tu es gentil, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Mar 19 Aoû - 15:07

[J'adore <3]

C'était vraiment plaisant de constater que le jeune humain était totalement soumis, que le jeune Lord pourrait lui faire tout ce qu'il désirait sans qu'il n'oppose la moindre résistance, du moins, une résistance ordonnée et susceptible de lui faire lâcher prise. Et puis! Il était un Lord tout de même. Les humains étaient si stupides, à penser qu'il fallait aimer pour pouvoir avoir le corps de l'autre. Mais les vampires ne tombent pas amoureux... Sauf quelques rares exceptions. Quand un vampire veut quelque chose, il l'obtient, quelque soit les moyens employés. Et avoir le corps de son esclave ne signifiait en aucun cas qu'il l'aimait. Non, il désirait simplement ce corps ferme et doux sous le sien, ces lèvres à la texture soyeuse, ses gestes malhabiles alors que l'alcool prenait possession de son corps et anéantissait les dernières défenses de son esprit, l'empêchant de rechigner quand les lèvres du brun se posèrent sur les siennes. Les lèvres du jeune humain étaient chaudes et douces, et celles de Joshua s'y accrochait, s'entrouvrant finalement pour laisser sa langue taquiner ces lèvres si tentantes, pour finalement pénétrer dans sa cavité buccale, allant rejoindre sa consœur pour l'abandonner et explorer l'endroit. C'était si chaud, si doux d'être ici, comme ça... Tiens, le garçon revenait plus où moins à lui, gesticulant faiblement sous les caresses prodiguées sur son torse et ses épaules, sous ce baiser délicieusement volé. Le baiser cessa, alors que le brun ne lâchait pas son amant tout désigné des yeux. Les yeux rouges plongeaient dans les orbes océaniques, comme si le garçon souhaitait s'abreuver de sa couleur liquide. Le Lord n'avait pas vraiment l'impression que le garçon comprenait ce qu'il disait, mais à en juger par sa réaction -frissonner pour ensuite entourer la taille de son maître de ses bras-, le ton de sa voix était amplement suffisant pour le mettre en 'confiance', du moins, aussi facilement qu'on pouvait le faire avec une personne peu habituée à boire et qui venait d'ingurgiter un verre plein. Il était plutôt doué d'ailleurs, le gamin... Pour quelqu'un d'inexpérimenté. Trop empressé, trop désordonné. Des mains qui parcouraient son dos, sans relâche, frénétiquement, ne cherchant pas à aller sous le tissu. Ses lèvres qui se posaient sur sa joue, plutôt timidement. Avait-il peur de l'embrasser franchement? Tant pis. Étreignant doucement le garçon pour l'assurer qu'il ne lui ferait pas de mal, il regarda avec une certaine pointe de regret le garçon clore ses paupières, se soustrayant avec difficulté à son regard. Puis sa voix, murmurant, hachant des mots, comme s'ils étaient dit à contre-cœur, comme s'il hésitait, ne savait pas la marche à suivre. Il ne savait pas si c'était une bonne idée? Joshua trouvait cette idée très bonne lui. Et un sourire vaguement amusé se dessina sur les lèvres fines du Lord en constatant qu'en guise de piteux effort pour ne pas succomber au charme du Lord, le garçon avait enfoui sa tête dans le sofa. Réaction autruche. Intéressant. Ses mains s'étaient arrêtés. Il avait mal à la tête? Il aurait bientôt mal autre part s'il forçait le Lord à avoir par la force ce qu'il désirait. Il le suppliait à présent? Gentil? Lui? Tsss... Soupirant, le jeune Lord approcha ses lèvres de l'oreille du garçon, l'embrassant doucement juste en dessous. Avec de légers mouvements, le jeune homme suivit avec sa bouche la ligne de sa mâchoire, partant de sous son oreille jusqu'à son menton ou du moins, jusqu'où il lui était possible d'aller sans être arrêté par le coussin. Arrivé à destination, il repartit en sens inverse, appliquant désormais de légères morsures tout au long de son trajet. Revenu à son oreille, il l'abandonna, allant déposer des baisers dans son cou, le mordillant par moment alors que sa main flattait avec une pointe de tendresse son flanc, écartant sa chemise avec patience, descendant doucement pour ne pas le brusquer. Sa main allant caresser sa hanche, les lèvres se firent plus caressantes, allant entourer le lobe de son oreille pour le sucer langoureusement, le caressant, soufflant doucement son souffle chaud sur son oreille. Son corps pesa soudainement un peu plus sur le garçon, le Lord se laissant totalement aller contre son jeune esclave. S'installant confortablement, il plaça une de ses jambes entre celle du garçon, empêchant tout mouvement pour s'esquiver, la seconde se perdant dans les coussins du sofa. Sa deuxième main se joignit à la partie, finissant de dénuder ce torse à la peau si alléchante. Le contemplant un instant, il attrape son menton entre ses longs doigts fins, le forçant à tourner la tête, même s'il gardait les yeux fermés. Sa voix reprit, toujours aussi douce et sensuelle, ensorcelante.

> Chut... C'est de ta faute... Laisse toi faire, petit humain...

Doucement, il déposa un baiser sur sa paupière close, descendant ensuite pour poser ses lèvres sur les siennes, en un baiser chaste qui ne le resta pas très longtemps, le Lord s'appropriant à nouveau le droit d'approfondir ce délicieux baiser. Sa main gauche remonta, allant se caler sur sa nuque, où il commença à caresser doucement la peau et le fin duvet qui s'étalait dessus, rapprochant toujours plus leurs deux corps. La seconde main, la droite, se faufila sous sa chemise, allant caresser son dos. Redressant le garçon, il lui fit poser les épaules sur l'accoudoir, laissant un accès plus facile à son dos. Abandonnant ses lèvres, il descendit doucement, embrassant sa mâchoire, descendant sur son cou pour aller avidement lécher sa clavicule, laissant un sillon brûlant de désir sur sa peau d'opaline. Descendant toujours plus bas, il alla rapidement trouver un des petits boutons de chair foncées, le prenant entre ses lèvres pour le suçoter, le mordiller et le lécher avant de le délaisser pour descendre, allant dessiner du bout de la langue le tracé des abdominaux fins du garçon. Arrivant à son nombril, le jeune Lord entreprit de dessiner de fins cercles autour, se rapprochant et s'éloignant, allant pousser le vice jusqu'à introduire sa langue pour la ressortir. Reprenant sa course, il descendit à nouveau, allant embrasser tendrement son bas-ventre. Tout ça sans le lâcher des yeux, espérant qu'il rouvrirait les siens pour le piéger à nouveau dans la magie de ses perles d'océans... Remontant, il recommença son petit manège, frôlant ses lèvres pour l'embrasser à la commissure, puis se décida à goûter à nouveau à la saveur de ses lèvres. C'était si bon, si délicieux... L'idée que le garçon était humain et lui un vampire ne l'effleurait même plus. Seul comptait le plaisir qu'allait lui apporter ce garçon, qui n'était pas si réticent que ça... Après avoir ingurgité un verre d'alcool. Mais soit, c'était ainsi, on y pouvait rien. Sauf profiter de la situation qui ne se reproduirait surement jamais... Ce n'était pas vraiment mal de toute façon, au fond, non? Le garçon était consentant ou presque, ça crevait les yeux! Pourquoi se tortiller de cette façon aussi indécente sinon, pourquoi ne pas le repousser? Il ne pouvait pas. Et Joshua n'avait pas envie d'être 'gentil', de le laisser. Il était vierge? Qu'importe, le Lord l'initierait au plaisir du corps et de la chair... Et si ce n'était pas lui, ce serait quelqu'un d'autre, alors autant que ce soit lui, avec douceur, et sans la brutalité qui caractérisait certains de sa race...


Dernière édition par Lord Joshua Cartney le Mar 14 Oct - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Lun 1 Sep - 15:37

Gentil. Il avait murmuré gentil. Peut-être n'avait-il plus désormais la quantité de conscience nécessaire pour se rendre compte qu'il n'y avait aucune gentillesse chez cet être dont le temps n'avait plus de prise ? Ce sentiment, la gentillesse, avait été sûrement oublié après des décennies et des décennies de vie solitaire et morne. En ce moment, il était doux ; mais n'était-ce pas dans son propre intérêt à vrai dire ? Il profitait de lui après tout, très facilement suite aux verres que le brun avait ingurgités après son réveil. Les mots prononcés... Il ne semblait même pas y tendre une oreille. Le vampire s'en moquait, purement et simplement ! Un être si fort et si beau était habitué à ce qu'on le respecte, à ce qu'on lui obéisse au doigt et à l'œil même chez ceux de sa race. Alors imaginez un humain, ivre et faible naturellement, pourquoi perdre du temps dans une écoute de toute évidence inutile, le résultat étant le même ? Et puis ! Ce n'était d'ailleurs pas n'importe quel humain. Il s'agissait du sien après tout ! La tête toujours enfouie dans le sofa, Akira gigotait légèrement, ne croyant plus du tout qu'il se libérerait de cette étreinte si tendre et ferme à la fois. Bien évidemment, Joshua n'avait pas écouté ses dires. Le jeune homme sentait ses lèvres mortes contre son oreille, allant çà et là, où le coussin lui permettait de faire ses douces tortures. En parallèle, il se sentait un peu plus dénudé ; mais il ne comprenait toujours pas le pourquoi de ce phénomène étrange. Le maître ne lui avait pas autorisé à se mettre même assis pour comprendre, et le maître, c'était lui qui décidé, non ? Puis il s'allongea un peu plus contre son corps, l'entravant totalement, l'empêchant encore et toujours -inlassablement- de faire le moindre mouvement, en partie grâce à une de ses jambes qu'il plaça entre les siennes. Il suçait son oreille langoureusement, et celui-ci gémit une nouvelle fois dans le tissu. Quand une main vint prendre son menton, forçant le misérable barrage, il n'eut pas la force de faire quoi que ce soit. Il se répétait, mais le fait était là : il ne pouvait rien faire et l'alcool le rendait aussi fort qu'une guimauve. Sortant son visage malgré lui, poussé à cause de la force de "l'autre", il ne rouvrit pas les yeux immédiatement. Il ne devait pas, non. C'était la petite voix qui lui avait murmurée ça, et la petite voix avait raison. Son regard hypnotique. C'était la faute de ce maudit charisme qu'il arborait si fièrement. Sa prestance, ses gestes gracieux... Maudit soit ces innombrables facteurs ! Encore un instant, puis la voix du Lord résonna enfin, toujours sensuelle et envoûtante. Comparable aux chants des sirènes dans la mythologie, tant les sons prononcés étaient doux. Le contenu, lui, était toujours incompréhensible. Sa faute ? Pourquoi sa faute, quelle faute nom de Dieu ? Autant dire des monosyllabes. Parce que maintenant, il ne comprenait rien à ses énigmes. Il rétorqua une fois les mots parvenus à son esprit, d'une voix dont seul l'essentiel de la phrase qu'il allait dire pourrait être comprise.

« Qu'ai-je fait, maître... ? »

Maître.

Ce mot, il n'avait même pas conscience. Il l'avait prononcé, parce que celui-ci était le seul qu'il retrouvait dans son esprit. La personne devant lui était le maître, point final. Même si cela n'était qu'un mot dans l'esprit du brun, il montrait pourtant un signe de servitude. Bien entendu, il ne l'avait prononcé qu'à cause de la boisson. Mais le mot pouvait être interprété différemment chez le vampire. Il croyait peut-être qu'il avait gagné ? Oh non... Ce maudit être verrait de lui-même lorsque l'adolescent serait de nouveau debout, frais. Hélas, ce n'était pas encore le moment tant attendu, et tant de choses arrivaient en l'espace quelques heures qu'on ne pouvait rien prédire. La veille, il dormait paisiblement et voilà qu'un moins d'une journée, il avait été assommé, enchaîné, maltraité, saoulé et maintenant violé. Beau palmarès, n'est-ce pas ?
Des lèvres plus glacées que la glace elle-même, contre l'une de ses paupières. Puis, contre les siennes, dans un échange langoureux. Après ça, une longue descente de Joshua, le long de son corps. Tout ce froid d'un corps sans vie, mort depuis longtemps déjà. Tout ce froid, dans le torse déjà, puis vers le ventre. Il s'amusait avec lui... Et lorsqu'il revint prendre possession de ses lèvres, il n'eut aucun autre choix. Il ouvrit les paupières, lentement, et trouva les yeux émeraude du vampire, immédiatement. L'avait-il deviné ? Où s'était-il contenté d'attendre, tranquillement, qu'il craque et ne succombe ? Aucune idée !
Quoiqu'il en soit, il était de nouveau absorbé. D'un côté, une excitation grimpée le long de son corps. Elle avait commencé du creux de son ventre, puis s'était propagée un peu partout. Cette sensation si chaude contrastait avec sa peau, gelée. Le corps du vampire au contact du sien absorbait la chaleur, comme s'il se nourrissait de cela. C'était étrange ; mais dans l'état du jeune homme, la pensée n'était pas la préoccupation principale. L'ivresse donc envahissait son corps, et la petite voix disparaissait peu à peu, n'étant plus qu'un murmure désormais au fond de son cerveau. Il profitait de l'échange vraisemblablement, ne lâchant pas son regard et ces pupilles océan. Les mains qui s'étaient arrêtées tout à l'heure reprirent les mouvements. Il les posa contre ses fesses, les malaxant avec des gestes incertains. Il frottait les paumes sur le pantalon, essayant de récupérer un peu de chaleur ainsi. Et puis aussi... Son bassin collé au sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Sam 6 Sep - 23:07

Ce corps, si chaud, si vivant contre le sien... Il sentait les pulsations de son cœur, un battement, deux battements, trois, et ainsi de suite. C'était si bon, si agréable après tout ce temps passé seul ! C'est aussi pour ça que le vampire était si doux avec lui. Intérieurement, il n'aimait pas tellement la violence, préférant de loin faire succomber et persuader ses victimes de se laisser faire, préférant les voir flancher, accepter dans un soupir leur destin... C'était tellement plus gratifiant que de se dire qu'il les avait violentés. Après tout... Il ne comptait pas s'en arrêter là avec lui. Il comptait bien recommencer, encore et encore, savourer son corps si chaud, l'emmener au paradis pour encore mieux l'asservir et le rendre totalement esclave... Et puis, il le trouvait beau, ce garçon. Et ne voulait pas le partager, ne souffrirait pas un seul refus. Depuis toujours, il avait été élevé dans l'idéal que les vampires étaient supérieurs aux humains et que ces derniers devaient leur obéir. Alors, même s'il aurait aimé se mêler parfois à la populace qui hantait ces grandes villes aux noms si évocateurs de voyage et de changement, il ne changeait pas. Tout ceci était inscrit trop profondément en lui, tout comme son arrogance. Et son goût prononcé pour les garçons... Mais ceci est une autre histoire. On ne peut pas tenir quelqu'un d'autre responsable de ses faits et gestes, et il ne pouvait accuser personne face à son manque de respect envers les règles établies. Mais voulait il vraiment faire accuser un autre? Il était lui, et ses choix faisaient de lui ce qu'il était. Et c'est pourquoi il ne reculerait pas, pourquoi il continuait ce qu'il faisait, continuait de caresser et d'embrasser ce garçon. Le garçon lui demanda ce qu'il avait fait, ajoutant un 'maître'. Il n'aimait pas ça. Il aimait l'arrogance du garçon, sa prestance et son allure, son tempérament insoumis, il aimait cette lueur qu'il avait vu danser dans son regard rouge, cette lueur qui lui montrait qu'il ne se laisserait pas faire si facilement. Alors même si cette fois ci le garçon était à moitié conscient, la prochaine fois, il le serait pleinement, laissant au Lord la possibilité de voir et de revoir ce regard furieux, cette lueur qui faisait scintiller ses yeux écarlates... Il le voulait insoumis, autant qu'il rêvassait en l'imaginant totalement dépendant de lui.

> Tais toi petit ange...

Petit ange. Aussi inconsciemment que le mot maître s'était échappé des lèvres rosées de l'humain, ces deux mots avaient quittés la bouche de son propriétaire sans son consentement. Qu'importe, personne ne s'en souviendrait le lendemain. Un fugace désir de calmer ses craintes. De le sentir se détendre. Tiens, il était un peu plus remuant. Ses mains qui se posaient sur ses fesses, les malaxant incertainement. Bien petit ange... Tu apprends vite. Leurs deux bassins collés. Le corps qui frémissait contre le sien. Tu as froid petit ange? Doucement, le Lord se lova totalement contre son petit humain, sachant que son corps froid était... Froid, justement. Mais qu'il ne s'inquiète pas, la température allait rapidement monter, pour l'un comme pour l'autre. Allongé contre lui, il posa sa main sur l'entrejambe du garçon, sentant déjà une légère bosse. Bien, il était plutôt réceptif... Pressant doucement sa main contre elle alors que ses lèvres allaient cueillir les siennes dans un baiser agréable. Remontant légèrement sa main, il déboucla la ceinture, ouvrant le bouton sans hésiter avant de glisser sa main sous le tissu, allant directement à l'objet de son attention. Faisant attention aux gestes du garçon, ses lèvres se décalèrent dans son cou, allant aspirer la peau pour laisser une marque bien voyante et impossible à louper montrant sa possession. Dans le pantalon du garçon, la main s'activait, caressant doucement le membre, le dégageant de ces ennuyantes couches de vêtements pour pouvoir faire glisser sa main dessus, entamant des va et vient à un rythme régulier. Très bientôt, son corps se cambrerait de plaisir, son cœur s'accélérerait, sa respiration aussi... Il allait l'emmener au Paradis, pour mieux l'asservir. Et il s'en tiendrait à ce plan là... Amenant l'ange brun au bord de la jouissance, il relâcha tout, s'occupant de faire descendre le pantalon du garçon, envoyant au sol toutes ces hardes inutiles qui l'empêchait d'admirer tout à loisir le corps qui se dessinaient sous elles. Se redressant, Joshua laissa son regard océan glisser sur son visage, passant par son cou, la marque qu'il lui avait fait, son torse, ses bras toujours recouverts de la chemise, observant avec gourmandise le reste de ce corps, appréciant ses jambes fines indécemment écartées par les mains délicates du vampire, qui en avait placée une contre les coussins du sofa et l'autre qui pendait de l'autre côté du canapé. Il était beau, offert ainsi et avec pour seul vêtement un sous vêtement que le vampire avait laissé... Regardant toujours avec une envie non dissimulée ce corps sous lui, ses doigts s'activaient à enlever sa propre chemise, trouvant proprement désagréable cette chaleur qui l'étouffait sous ce tissu. Rapidement, son pantalon subit le même sort, le Lord se retrouvant dans la même tenue que son nouvel amant. S'allongeant à nouveau sur lui, il le prit avec une certaine tendresse dans ses bras, s'occupant de lui enlever sa chemise alors que son souffle désormais brulant de désir se baladait dans son cou. Une rapide morsure appliquée sur sa clavicule, suivie d'un baiser alors que son bassin se frottait au sien, cherchant à attiser son désir et son envie, voulant l'entendre gémir et soupirer, voulant le voir perdre la tête sous ses attentions.

> As tu froid? Tu es gelé petit ange...

Ses doigts couraient sur la peau opaline, dessinant avec douceur ses muscles, alors que sa tête se nichait dans le creux de son cou, allant mordiller l'endroit avec délectation. Ses mains se joignirent sous lui, allant caresser son dos, se posant sur ses fesses qu'il commença à caresser, tendrement, les pressant doucement, dessinant du bout des doigts ses rondeurs délicates et fragiles. Sensuellement, le vampire baissa le bas du garçon, l'amenant à mi-cuisse. Avec toujours la même grâce féline dans ses gestes, il porta deux doigts à sa bouche, les humidifiant légèrement. Redescendant sa main, il glissa ses doigts, allant caresser son anus avant d'enfoncer un doigt dedans. Glissant sa seconde main sur son visage, il repoussa les mèches sombres de son front allant que ses lèvres prenaient les siennes, les épousant parfaitement. Le laissant s'habituer à cette présence étrangère en lui avant d'entamer de très lents va et vient. Sentant qu'il s'habituait un peu à ce doigt en lui, il ajouta le second, entamant un mouvement en ciseaux pour détendre le plus possible l'endroit. Ses lèvres lâchèrent enfin les siennes, alors que le Lord cueillait du bout de la langue une trainée de salive.

> Détends toi, ou tu auras mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Mar 30 Déc - 8:03

Le froid du corps sans vie était mélangé au chaud du sien, brûlant de cette ivresse incontrôlable que le Vampire insinuait en lui. C'était d'ailleurs à cause de cette nuance qu'il n'était pas encore évanoui depuis longtemps, ivre de la dose d'alcool qu'il avait pris. Oui, Akira n'était pas très résistant à ce liquide. Alors qu'un autre serait encore en pleine forme, lui était à moitié vivant, entre la réalité et le rêve. Le chaud qui l'enveloppait l'endormait, lui donnant en même temps d'atroces nausées et des envies de vomissements. Le froid lui ne s'atténuait pas, et le maintenait dans cet état, laissant le Lord libre de ses fantasmes. C'était désagréable et tellement agréable en même temps, cette tendresse dans les gestes. Il aurait pourtant voulu dire à cet "homme" toute la haine qu'il ressentait envers lui, mais il ne pouvait pas. Pas plus que dix minutes auparavant, ou même quinze. Au moins qu'il ne fasse rien ! Pourquoi caressait-il ses fesses, à celui-là ? Il n'avait pas plus chaud qu'avant, pas grâce à ce moyen du moins. Lorsque le démon parla, le seul mot que le brun qui arriva jusqu'à ses oreilles fut "ange". Un ange, où ça ? Il n'y avait pas d'ange dans cette pièce ! Juste ce visage blanc, si finement dessiné, qui était accroché au sien, l'embrassant indéfiniment. Son corps se crispa une énième fois lorsqu'une main se plaça contre la petite bosse de son pantalon. Même si deux tissus recouvraient encore son intimité, il sentait cette main douce comme si elle l'avait touché directement. Il ne fallut pas longtemps avant que cela ne devienne vraiment le cas. Le plus naturellement du monde, il déboutonna la ceinture, puis ouvrit le pantalon. Sans autre cérémonie, une main glissa sous le sous le tissu du sous-vêtement, attrapant le membre déjà tendu. En sentant qu'il avait touché le point sensible, pareil chez chaque homme, il tourna la tête, lâchant un faible son à peine audible. Joshua avait heureusement lâché ses lèvres, puisqu'il s'occupait désormais de son cou contre lequel il laissa d'ailleurs une belle marque, signe de la nouvelle appartenance de l'adolescent à ce noble. Les gémissements n'allèrent pas en diminuant. Immédiatement après s'être amusé le long de son cou, il entama une série de va-et-vient. D'abord sans conséquences, les mouvements pourtant continuèrent, l'amenant au bord d'une jouissance certaine. Cette main, pendant de longues secondes, lui procura un bien énorme. Il avait beau être un homme, il savait pourtant y faire. Il en oublia presque ce froid qui persistait, et qui courrait désormais le long de son membre. Puis brusquement, tout s'arrêta. Il n'était pas difficile de comprendre que le jeune homme éclaterait bientôt de plaisir, d'où sûrement cet arrêt brutal.
Alors qu'on retirait son pantalon, les sons qui traversaient la barrière de ses fines lèvres rosées se turent. Celui-ci n'avait plus qu'un pauvre sous-vêtement, qui ne tarderait pas à rejoindre le reste de ses affaires. Akira sentait un regard qui coulait le long de son corps, scrutant minutieusement chaque parcelle de sa peau. Il ne comprenait pas vraiment les évènements qui se déroulaient, mais il savait intérieurement qu'il ne serait pas vide de conséquence. De son côté, le Vampire avait pris lui aussi ses aises, se déshabillant jusqu'à n'être qu'avec un bout de tissu qui recouvrait son entrejambe. Dans la même tenue que son amant, il se colla de nouveau à lui. Le corps n'était plus aussi froid, mais il n'était pas chaud non plus, loin de là. Cette nouvelle rencontre entre la glace et le volcan procura un tel ressenti que son corps fut parcouru de frissons violents, de la nuque jusqu'aux jambes. Le Lord pourtant, ne sembla prendre fait de cela. Il remuait son bassin contre celui de l'humain, le mettant au bord de l'extase. Sous l'effet de l'alcool, lui ne retenait pas les soupirs, plus prononcés à chaque fois.
Il sembla de nouveau dire quelque chose. C'était une question, rhétorique puisqu'elle n'attendait aucune réponse. Bien entendu qu'il avait froid ! C'était de sa faute en plus, et il ne le savait que trop bien ! Il se moquait définitivement d'Akira. Enfouissant son visage dans son cou de nouveau, des mains glissèrent jusqu'à ses fesses fermes, qu'elles caressèrent plus franchement que lui ne l'avait fait auparavant. Elles ne firent pas que cela, hélas. Doucement, le tissu glissa le long de ses jambes, jusqu'à ses cuisses. Il n'avait même plus de sous-vêtement maintenant. Son membre, libéré de cette entrave, se dressa. Et ce n'était pas fini. Sans la moindre brusquerie, comme à l'habitude, un doigt glissa dans son intimité. Lui n'avait même pas remarqué que Joshua avait mouillé deux de ces mêmes doigts quelques instants avant. Sous l'effet de la surprise, il rejeta sa tête en arrière. Il voulut du moins, mais il n'eut pas cette chance. Les lèvres de son amant - amant forcé au passage- s'étaient imposées à lui, et l'empêchaient du moindre mouvement. Le poids de son corps empêchait aussi les gesticulations de sa part. Il dut donc se résoudre à attendre que la douleur disparaisse et que l'habitude ne le gagne. C'était la première que quelqu'un violait cette intimité, et peut-être aurait-il voulu que cela n'arrive jamais. Vint ensuite le deuxième doigt, qui passa beaucoup plus mal que le précédent. Il n'arrangeait pas les choses non plus, puisqu'il serrait les fesses. Quoiqu'il en soit, un petit cri s'étouffa entre les lèvres du Vampire, s'évanouissant dans le vide. Son corps était crispé en prime. Malgré le fait qu'il remuait légèrement son bassin, les doigts étaient figés en lui, s'écartant dans son intimité dans un mouvement de ciseau. Au final, il relâcha enfin ses lèvres, et des énièmes paroles sortirent de la bouche du mort. Se détendre, c'était très mal parti avec ces crispations.

L'ivresse, la souffrance, le bien-être... C'était beaucoup trop pour lui. Lui qui n'avait jamais rien demandé à personne, pourquoi fallait-il qu'il ressente tout ça ?

Avec cela, il avait repris légèrement conscience. Comme quoi, deux doigts dans les fesses avaient eu un autre effet. Il regardait toujours son Lord avec des yeux hagards, mais dans lesquelles on pouvait lire au plus profond une certaine haine. Il n'était pas réellement conscient de tout ça, mais il savait au plus profond de lui ce qu'il se passait. Se frottant difficilement les yeux avec une main, il redressa la tête qu'il enfouit dans le cou du Vampire. La souffrance s'étant dissipée, c'était maintenant de nouveau l'extase qui remplaçait celle-ci. Il retenait inutilement les gémissements qui s'échappaient de sa bouche, se perdant contre le cou blanc de Joshua. Entrouvrant ses lèvres, il attrapa un morceau de peau.


Et alors qu'il mordillait celle-ci doucement...

... Il serra brusquement les dents -sans réel raison apparente-, mordant de toutes ses forces cette peau si tendre et si douce. Il ne la lâcha pas, jusqu'à ce que du sang coule dans sa gorge, et que la peau soit à moitié arrachée. Chose faite, il recula lentement son visage, laissant la parcelle de cou dans un piteux état. Le sang perlant contre les lèvres et dans la commissure de celle-ci, il remit son visage face à celui du noble. Dans un ultime geste non-contrôlé, il cracha le sang qu'il avait dans sa bouche sur son visage. C'était le deuxième manque de respect aujourd'hui, quelle chance il avait ! N'est-ce pas ?
Sa tête retombant le long du coussin, il ferma les yeux. Les deux doigts encore dans son intimité lui procureraient bientôt de nouveaux gémissements, mh ? Réunissant un semblant d'idée, il lâcha.


[size=14
]"Allez tous... Vous faire foutre... Hm...

Je vous déteste..." [/size]



Dernière édition par Akira le Dim 22 Mar - 19:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Mar 30 Déc - 22:20

    Cette voix qui, quelques minutes auparavant, lâchait des insultes à tout vent, était actuellement en train de gémir à son oreille. Le Lord pouvait se montrer sadique, et il ne laisserait pas le garçon en paix, se chargeant de lui rappeler à toutes les sauces qu’il n’avait pas du tout eu l’air de détester cette première expérience… Au vu des gémissements qu’il poussait, le jeune homme pouvait dire sans la moindre hésitation que le garçon était encore vierge, que ce soit avec un homme ou une femme. Alors que ses doigts violaient cette intimité où personne n’était -encore- passé, la crispation du garçon n’arrangeait rien, apportant plus de souffrance que de plaisir au jeune humain. Puis un changement assez conséquent dans son attitude lui apprit que la douleur s’était dissipée. L’humain avait enfouit sa tête dans son cou, tentant, en vain, de retenir les gémissements issus du plaisir qui s’était à nouveau emparé de lui. Des dents s’emparèrent d’un morceau de peau, le mordillant doucement… Jusqu’à le mordre franchement. Totalement stoïque, le Lord attendit qu’il eut finit de lui ôter ce morceau de peau, ou presque. Le sang commença à couler le long de son torse, magnifique contraste avec sa peau claire. Le regard océan posé sur le garçon, il reçut sans ciller le sang sur sa figure. Second manque de respect. Cherches-tu les ennuis, petit humain ?

    Des mots. Grossier personnage. Osant tout de même gémir alors qu’il insultait son maître. Les yeux couleurs saphirs s’étrécirent, jusqu’à ne devenir qu’une fente rayonnante d’un bleu royal, signe que le Lord n’était plus du tout de bonne humeur… Il l’avait sortit de son cachot, lui avait fourni un toit et une manière de subsister… Et lui continuait de le défier ? Savait il au moins qu’il aurait pu tomber sur pire que lui ? Ou même être violé dans son cachot, comme cet esclave, il y a peu. Le bruit courait, au château, que le frère de Lord Shiki Krory ne serait pas étranger à cette histoire… Retirant ses doigts de l’intimité du garçon, les yeux ne le lâchaient pas. Tu allais souffrir, petit. Sans douceur, le Lord le retourna, le plaquant ventre contre le sofa, toute douceur envolée. Il aimait que le garçon lui tienne tête. Qu’il soit soumis ne l’intéressait pas. Mais sérieusement, se montrer si ingrat. Et puis, qui avait dit que le Lord était réellement équilibré ? Comme chez beaucoup de vampires, les sautes d’humeur n’étaient pas inhabituelles chez lui, et plutôt même courantes. C’était ennuyeux, mais ainsi. Et il n’avait plus envie d’être tendre et doux avec un tel ingrat. Il avait fait son possible pour que la première fois du garçon ne soit pas trop douloureuse, et lui s’en prenait à son cou, et pas vraiment sympathiquement, pour le remercier.

    Malheureusement pour ce cher humain, le Lord avait, comme ses congénères, cette incroyable capacité de récupération. Dans peu de temps, son cou serait comme neuf, comme si aucune bouche imprudente ne s’en était prise à lui… Dire qu’il lui avait sauvé la vie, face à cet autre vampire. Il aurait pu finir vidé de son sang, violé, torturé… Les vampires étaient plutôt imaginatifs concernant le sort des humains. Très imaginatif. Mais le vampire face à l’humain, qui ne s’était toujours pas présenté d’ailleurs, était loin d’imaginer à cet instant. Il n’allait pas être gentil. Lentement, il révélait cette nature sadique et proprement démoniaque qui couvait en lui et ressortait quand il était irrité. Le poison se diluait dans son sang, le laissant maître d’émotions et d’envies qui l’incitait à ne pas faire de cadeaux au garçon, irritant et bien mal élevé. Après tout, contrairement à ce que pas mal d’humains pensaient, les vampires n’étaient pas morts à proprement parlés. Ils ne mourraient pas, et pouvaient vivre à un âge avancé. Jeunesse éternelle et vie longue. Mais la solitude accompagnait tout ça. Invariablement. Attrapant le lobe de son oreille entre ses dents, il le mordilla, le lâchant pour chuchoter à son oreille, promesse de douleur et pourtant… La voix était chaude et envoutante, comme à son habitude, promesse qu’il allait prendre son pied… Et qu’il retiendrait la leçon. S’il continuait, c’est qu’il aimait ça.


    _Tu vas surement pleurer. Tu vas avoir mal… Mais tu as tout intérêt à t’habituer rapidement à tout ça. Je te rappelle que désormais, tu es mien. Tu es mon esclave, et je ne tolérerais plus de telles insolences… Et ceci est dans ton intérêt, à moins que tu ne préfères retourner dans cet endroit, et finir de diner pour un vampire assoiffé, ou bien torturé, violé… Mes congénères sont imaginatifs, tu sais.

    Pendant sa tirade, le vampire avait laissé sa bouche glisser sur la peau si douce, commençant à mordiller sa nuque, dans un semblant de douceur. Foutaises. La douceur avait désertée il y a peu le corps du Lord. Glissant une main sous ses hanches, il le força à redresser son bassin. Et brusquement, sans prévenir, il le pénétra, sans douceur. Le Lord écoutait avec attention le garçon, commençant de rapides va et vient, sa main glissant entre ses jambes pour saisir son membre, entamant des caresses au même rythme que ses coups de rein. Il devait souffrir. Et pourtant, le Lord savait que le plaisir était là, rendant l’humiliation d’autant plus intense. Prenant un plaisir certain à l’humilier ainsi, il accéléra encore, sachant que le garçon allait sûrement le haïr après ça. Mais ne l’avait-il pas cherché, au fond ? Il devait se douter que la réaction du vampire serait excessive. Mais les dés étaient jetés, il ne pouvait plus que se repentir d’avoir agit ainsi. Les lèvres du Lord, tirées en un mince sourire ironique et moqueur, frôlaient l’oreille de l‘humain, la happant parfois alors que sa main et son bassin ne faiblissait pas. Le garçon était délicieusement étroit, il se sentait compressé à l’extrême, sensation bien plaisante. S’enfonçant plus profondément, il buta contre sa prostate, le sentant se crisper à se contact. Même s’il refusait de le reconnaître, il aimait ça, le petit humain… Comme tous ceux passés par là. Glissant sa seconde main sous son menton, il lui tourna la tête, l’embrassant avec une certaine tendresse, comme s’il voulait se faire pardonner sa cruauté soudaine.

_________________
Les Démons ne sont que des Anges déchus du Ciel car tombés amoureux


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Mer 25 Fév - 23:07

Quel mal-être profond ! Avec en plus toute cette émotivité qui le traverse, qui le secoue, depuis deux heures !
Un bloc de glace que le Vampire brise avec un certain amusement, une certaine perversité. Malgré la faible révolte qu'il montre à son égard, lui ne semble pas en prendre compte. Il le considère comme son esclave et il lui montre sans cérémonie inutile. Un Vampire n'est pas si calme au final. Lorsqu'on se révolte, il devient étrangement sadique et brusque. Enfin ! Quand on a ce que l'on veut grâce à son rang et à sa race, la résistance d'une créature "inférieure" devient inacceptable, n'est-ce pas ? Après l'énième acte de révolte contre Joshua, la colère éclate enfin chez le brun. Il retire les intrus de son intimité puis le retourne et le plaque ventre au sofa. La tendresse n'existe plus dans l'échange.
Quel barbare cet être !
Voilà maintenant qu'il parle. Il lui explique avec les mots ce qu'il lui a montré avec les gestes. Il est son esclave et lorsqu'il en aura fini avec lui, il sera mal en point. C'est en gros le résumé de ses dires. Il lui mordille sa nuque, histoire qu'il digère les quelques paroles prononcées.
Puis, sans préavis, avant qu'Akira ne comprenne ce qu'il se passe, il le pénètre avec violence. Pas d'attente. Il ne lui laisse pas prendre habitude de cette énorme en lui. Il commence les va-et-vient, avec rapidité. L'Humain hurle bien entendu, avec la souffrance qui fuse dans tous son corps.

Ah ! Ca fait mal putain !

Il est vierge. Ses fesses sont pourtant souillées... Souillées ? Défoncées à vrai dire. Le membre est tellement gros et son intimité tellement étroite.


"Hum... Ha... HAA..."

Il s'enfonce plus profondément en lui. Horrible.

"Ah... Ah... Pitié..."


Joshua l'embrasse avec tendresse, en plus ! Quel comble, quel nuance. Quel salaud ! Le jeune homme pousse des râles, des hurlements, dans la bouche du brun. Alors qu'il continue à la prendre avec la délicatesse d'un sauvage -ou d'un taureau qui charge-, la déchirure déjà profonde dan son anus s'ouvre complètement.
Le sang coule entre ses fesses.

"Haa...
Hum... Arrête... Je t'en prie...
Pitié... Ha...."


Le liquide rouge lubrifie plus qu'autre chose l'entrejambe du Lord. La vitesse augmente encore et la souffrance avec. Putain ! Il le tue !
Akira écarte les jambes au maximum, atténuant du mieux qu'il peut la souffrance pourtant instoppable. Alors qu'il ne le souhaite même pas, une larme glisse le long de sa joue. Le voilà complètement à nu devant lui, maintenant. Il vient mettre le capharnaüm dans sa vie alors que lui ne demande rien.

Dehors, la lune apparaît. Il ne le sait pas encore, étant cloitré.
La lune... La lune est l'immortalité. Elle meurt à l'aube et renaît au couché de son rival. Elle reste là, immobile et imposante. Pâle, elle ne vieillit pas. Dans son trône infini qu'est l'espace, elle regarde les Hommes à la vie éphémère. Alors que le soleil se consume peu à peu et s'éteint au fil des nombreuses années, le cercle blanc est toujours le même. Elle était là à la naissance de ce monde et sera là à sa fin. Elle fascine et elle intrigue de part sa magnificence.
Elle ressemble à l'idée du Vampire selon l'Homme.


Dernière édition par Akira le Dim 22 Mar - 19:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Dim 1 Mar - 23:37

    Il souffrait. Oh oui. Le Lord entendait les gémissements de douleurs, les suppliques du garçon. Il lui demandait d'arrêter, de se stopper, de mettre fin à cette douleur. Et ce n'est pas l'envie qui manquait au Lord. Alors qu'au début, la situation était plus que jouissive, les pleurnicheries du garçon commençait à lui taper sur les nerfs, et sérieusement. La Lune s'était levée. Elle était comme eux, après tout. Morte depuis des milliards d'années, et toujours présente. Sa paleur, et sa blanche beautée rapellait le teint clair et blanc des Vampires. Non, décidemment, tout cela ne lui plaisait guère. Le garçon n'y prenait aucun plaisir, et le Lord se sentait sali par le sang du garçon. Et cette insupportable odeur... Cette odeur si entêtante, si alléchante. Bien qu'il se soit promis -juré ?- de ne plus boire de sang humain, c'était si dur de résister ! Et de toute façon, son excitation était retombée. Il n'était pas du tout attirant ainsi. Il n'était plus qu'une poupée brisée, un gamin faible et sans défense. Non, il n'avait plus rien du garçon qui l'avait attiré peu avant. Joshua, ne t'as-t-on jamais dit de ne pas abîmer tes jouets ? Idiot. Ce gamin n'était qu'un idiot. Lui résister, et oser pleurer ensuite ! Non, il ne pouvait que s'en prendre à lui même. Aussi brusquement qu'il était entré en lui, le Vampire se retira, contemplant le corps nu et tremblant, fragile et magnifique sous lui. Non, ce serait un crime que de l'abimer plus... Doucement, ses bras l'entourèrent, le retournant doucement. Ses lèvres se posèrent sur une larme salée, qu'il lécha doucement, avant de déposer un baiser sur ses lèvres.

    _Quelle chance de savoir encore pleurer.

    Dans une douceur calculée, il descendit sa bouche, léchant le sillon dessinée par cette larme, avant de se balader sur le torse dénudé et superbe. Il descendit, encore un peu. Le garçon était pâle, mais cette pâleur n'égalait en rien l'éclat blafard du teint du Vampire. Il faisait nuit, dehors. Nuit noire, nuit parfaite pour l'asservir un peu plus. Sa langue, taquine et douce, arriva à son nombril, qu'il embêta quelques instants, avant que sa tête ne plonge entre ses cuisses. Les mains du Vampire maintenaient les poignets de l'humain, par sécurité. Il ne désirait pas qu'il se fasse un peu plus mal en essayant de lui résister. L'odeur du sang était trop tentante, trop alléchante pour résister. Ca faisait des décennies qu'il n'avait plus bu le sang d'un humain, se retenant comme il le pouvait, droit et digne, fier, en toute occasion. Il avait prit le plus simple, éviter de s'approcher de l'un d'eux. Mais il avait commis l'erreur d'entrer dans cette pièce, à cet étage aujourd'hui. Et voilà où il en était. Les yeux bleus avaient pris une teinte rougeâtre à l'approche de son bas ventre souillé. Lentement, le Vampire sortit la langue, goutant du bout de cette dernière ce sang à l'odeur si alléchante. Le goût l'enivra. C'était... Délicieux. Il était délicieux. Un goût exquis. Tout en restant calme, le vampire commença à nettoyer doucement le sang qui coulait, offrant une scène des plus érotiques, bien qu'empreinte d'une certaine horreur. Allez, n'était il pas un monstre ? Autant tenir ce rôle jusqu'au bout. Sa tâche faite, il recula son visage, offrant à l'humain un sourire sardonique.

    _C'est fini pour aujourd'hui, petit humain.

    Il ignorait toujours son prénom.

_________________
Les Démons ne sont que des Anges déchus du Ciel car tombés amoureux


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akira
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Lun 23 Mar - 15:32

(J'en ai fait deux sur trois, mais comme je rentre ce soir, je mets c'lui-là pour ne pas que tu t'embêtes. x3)

Il pleura. Puis les larmes peu à peu stoppèrent. La frustration de n'être qu’un jouet, la souffrance, tout s'en alla subitement. Il était calme. Il n'avait plus la force de faire le moindre geste. Il ne savait même plus où il était. Une voix éloignée sembla dire quelque chose. Mais il s'en moquait éperdument. Complètement à vrai dire. Quelque chose de tiède caressa ses lèvres brûlantes. Cette même chose tiède glissa le long de son corps. Non. Ce n'était pas la même chose qui avait caressé ses lèvres. Ce truc-là était mouillé. Enfin. Elle descendait encore, encore. Finalement, elle s'arrêta au niveau de son nombril. Elle y resta quelques secondes, puis recommença à descendre. Son chemin s'arrêta entre ses cuisses. C'était là qu'il avait eu si mal, à cet endroit précis. Inconsciemment, il frissonna. La langue nettoyait la peau ensanglantée et l'intimité. La dernière phrase prononcée était inaudible dans les oreilles du garçon. Ce n'était qu'un murmure au loin. Son semblant de force étant définitivement parti, il tomba dans l'inconscience.

Quelques heures ou quelques jours plus tard :

Akira gigota. Avec difficulté, il écarta une paupière. Après une petite minute, la deuxième paupière copia la première. La pièce était plongée dans une faible pénombre. Il se frotta les yeux avec la paume de ses mains. Les traits qui avaient été déformés à cause de ses yeux embrumés étaient de nouveau normaux. Le brun fixait le plafond. Il était allongé contre un matelas moelleux, incroyablement confortable. De plus, il était enroulé dans une couverture de soie rouge, l'arrière du crâne posée contre un coussin blanc de soie lui aussi. Les pensées de la veille étaient floues. Réveillé malgré une légère gueule de bois, il se redressa, écartant au passage la couverture qu'il balança plus loin. Quelle ne fut pas la surprise en voyant qu'il était nu ! Une fois l'information arrivée à son cerveau, le brun se leva brusquement mais se cambra presque immédiatement. La souffrance avait fusé le long de ses cuisses et entre ses fesses. Posant une main contre l'une des lunes, il massa délicatement celle-ci.

« Putain... »

Il marcha un peu en rond, le temps que le mal se calme. Même si des souvenirs de la veille restaient sombres, il se rappelait en gros des évènements passés. Saleté de maître. Mettre le l’alcool dans son verre ! Après un grognement inaudible, il marcha vers le placard. Il était de toute évidence dans la chambre du Lord. Comme le salon, la pièce montrait la richesse du Vampire. Ouvrant le placard, il attrapa au hasard un sous-vêtement dans le tas d’affaires, qu’il enfila. Que devait-il faire ? Il y avait des malades bien plus dangereux que Joshua qui trainaient dans les nombreux couloirs de la bâtisse. Après un instant de réflexion, il soupira et s'approcha de la porte. Il tourna la poignet de celle-ci et alla directement vers l'entrée. Bien évidement, la serrure était fermée.

« Et merde. »

Il donna un coup de pied dans le bas de la porte en bois et retourna dans le salon. Il avait faim, il avait mal et il était en colère. S'asseyant dans le canapé, il poussa un faible gémissement et se releva presque immédiatement. Il ne l'avait raté. Son derrière était vraiment douloureux. Et puis chiotte après tout, il n'avait besoin de rien ! Il allait rendre la vie impossible à son maître, même si au final il serait vidé de son sang. Oh oui, vraiment impossible. Si ce gars croyait qu'il serait docile, il serait surpris en rentrant ! Allant fouiner dans un placard, il le vida soigneusement. Les bras chargés de nourriture, il retourna dans la pièce principale et s'installa ventre au sol, les jambes se balançant dans le vide.
Dans un faible murmure, il lâcha.

« Tu regretteras ton choix... »

Lui si calme et si neutre de nature montrait un nouveau visage. Il repensait à la veille et l'idée de s'être fait prendre l'énervait au plus haut point. Comme quoi, il y a encore des choses qui touchent les blocs de glace.


Dernière édition par Akira le Dim 29 Mar - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Joshua Cartney
~♥~ Casse-croûte de Shiki! ~♥~



Pièce d'identité
Âge de jeu: On ne demande pas son âge à un Lord, que diable, un peu de tenue !
Orientation sexuelle + Uke ou Seme: Homosexuel + Seme.
Situation sentimentale: Mh... Sans commentaire.

MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Dim 29 Mar - 23:10

    Le garçon s’était évanoui. Compréhensible, après tout… Mais cela n’affecta en rien le vampire, qui continuait de faire glisser sa langue sur le sang, offrant cette scène d’un érotisme foudroyant tempérée de l’horreur naturelle qui prend n’importe qui à cette vue. Mais le Lord n’est pas n’importe qui. Quoique, horreur n’est pas le mot juste. Non, plutôt une scène empreinte de sadisme, une situation à la fois effrayante et fascinante, teintée d’une irréalité qui la place hors de ce monde. Le Lord redressa la tête, la langue rose claire allant aspirer une goutte de sang, égarée sur la lèvre pâle. Le bleu de ses yeux trahissait son état désormais apaisé, l’étincelle rougeâtre qui avait pris place s’était dissipée, laissant l’océan se calmer. Il regarda, un long moment, ce corps frêle et chaud, offert à sa vue. Il contempla, longuement, la beauté et le charme du garçon, de cet enfant par rapport à lui, souriant narquoisement devant un tel abandon face à lui. Dis moi, mon bel endormi, ne crains tu pas pour ta vie, ne redoutes tu pas que je te saigne ? N’as tu pas l’angoisse, inconscient enfant, que le liquide chaud et épais, délicieux et vermeil de ta vie ne s’écoule dans ma gorge affamée ? Ce pauvre enfant, si inconscient de sa situation. Le Lord se redressa, se rhabillant correctement, consciencieusement. Décidément, ce ne serait pas aujourd’hui qu’il prendrait son pied. Si frustrant ! Ce corps, magnifique et inconsciemment alangui, était là, offert, presque emballé ! Et lui, pauvre fou, s’interdisait de gouter à ce délicieux et superbe présent ! Quel comble, quelle ironie ! Soupirant, l’homme souleva le corps frêle et fin, l’observant attentivement. Un léger sourire joua sur les lèvres fines et pâles du vampire, un sourire fugace et imperceptible. Il sortit du salon, entrant dans sa chambre. Avec une douceur inaccoutumée, Joshua déposa le jeune humain sur le lit. D’une main, il caressait machinalement les cheveux ébènes et soyeux alors que de l’autre, il le couvrait des draps vermeils.

    Puis il s’installa dans le salon, dans son fauteuil, après avoir fermé les épais rideaux sombres de la chambre. De sa place, il pouvait sans problème observer la forme endormie sous les draps, tout en restant invisible pour l’humain. Négligemment accoudé, son menton reposait au creux de sa main, la seconde trouvant sa place dans le vide, son avant-bras reposant sur l’autre, les jambes croisées. Le visage devint aussi immobile et parfait que le marbre, seule, la couleur bleue azurée des yeux trahissait son état d’être conscient. Les cheveux châtains glissaient devant les orbes bleutés, mèches folles qu’il remettait en place par moment. La notion du temps est complexe pour un vampire. Un siècle peut passer qu’il n’en sera en rien affecté. Il n’en aura pas même conscience. Le temps des humains est si éphémère par rapport au leur ! Ils ont a peine le temps de vivre que la mort vient leur ôté cette magnifique beauté si vivante et si fugace… Le garçon bougea, le Lord se raidit. Tic tac, combien de temps s’était écoulé ? Quelques heures… Quelques jours ? Qu’en savait-il. Rester des heures sans bouger le plus petit muscle l’indifférait totalement. Il ne frémissait pas le moins du monde en voyant le corps dénudé de cet être si frêle, sans que le garçon n’ait conscience de ce regard. Il le regarda se lever, il le contempla alors qu’il fouillait dans Ses affaires. Quel sans gêne ! Un léger sourire aux lèvres, il l’observa faire des réserves de nourriture et s’étaler sur le sol. La vue de ce corps indécemment exposé le faisait réagir, bien malgré lui. Ainsi, le Lord se leva, allant se poster juste au dessus de lui. Juste devant lui, les jambes du garçon. Fines, parfaites. Le regard bleu remonta sur le fessier ferme et alléchant, le creux des reins envoutant, le dos parfaitement dessiné, glissant sur la colonne vertébrale saillante, sa nuque attirante et ses cheveux de jais. Le Lord se baissa silencieusement, se mettant à quatre pattes au dessus de l’humain, ses mains glissant rapidement sur ses hanches pour venir se poser sur les poignets, les enserrant avec délicatesse.


    _____- Bonjour mon petit humain…

    Le Lord embrassa doucement la nuque offerte, sa langue se baladant dessus. Son corps se posa sur le sien. Mine de rien, le Vampire était très léger. Son bassin frottait doucement contre les fesses du jeune humain alors qu’il mordillait dans sa nuque, son souffle se baladant dans son cou.


    _____- Bien dormi ?

    Il continua sa torture, doucement, le maintenant au sol. Il ne voulait pas qu’il lui échappe une nouvelle fois…

    _____- Tu n’as pas été coopératif hier. Pourtant, je t’avais prévenu… La première fois est douloureuse… Et la tienne, hier, l’a été beaucoup plus que prévu. J’en suis ‘désolé’… Mais sincèrement, tu te serais laissé faire, tout aurait été mieux. A la vérité, je voulais être le premier à te prendre cette ‘innocence’… Parce qu’un autre aurait bien abimé ce magnifique corps. Alors ou tu te laisses faire, et je tacherais de ne pas te faire de mal, ou tu refuses, et ta première fois sera surement un viol, dans un coin du château…

    Puis il chuchota, plus pour lui même qu’autre chose, alors que sa bouche caressait son omoplate.

    _____- A moins que je n’ai su me contenir d’ici là…

    Tendrement, il mordilla l’omoplate, l’embrassant, la léchant avec douceur. Le forçant implicitement, il attrapa ses deux poignets dans une main, laissant celle de libre glisser sur son corps, passant entre le corps et le sol, se glissant dans son boxer.

    _____- Je vais te rendre fou petit humain... Je vais te donner plus de plaisir que tu n’en as jamais connu…

    Sans avertir, sa main prit son membre en main, le caressant doucement, tendrement. Sa bouche remonta, allant lécher son oreille, lui chuchotant des paroles pour le rassurer, alors même qu’il se tournait sur le côté, l’entrainant avec lui, sa jambe bloquant les siennes, sa main caressant son membre, dans le boxer.

    _____- Et quoi que tu en dises, je ne regretterais pas mon choix. Car tu es le plus intriguant de tout les humains que j’ai pu voir…


_________________
Les Démons ne sont que des Anges déchus du Ciel car tombés amoureux


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]   Aujourd'hui à 0:13

Revenir en haut Aller en bas
 
L'arrivée d'un impertinent esclave... [Pv Akira]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Validée]Fiche technique d'Akira Kuukyo
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Henriette d'Angleterre . Madame est arrivée
» Chapitre ll : L'Installation (suite de l'arrivée de C.) [PV: Siparti]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chateau Des Nobles :: Monde des Vampires: Le manoir des Nobles :: Appartements des Nobles :: Appartement de Lord Joshua Cartney-
Sauter vers: